En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 24 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 11 min 40 sec
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 12 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 15 heures 41 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 16 heures 34 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 17 heures 35 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 18 heures 45 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 20 heures 7 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 10 min 39 sec
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 12 heures 9 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 13 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 16 heures 1 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 17 heures 7 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 18 heures 18 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 19 heures 8 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 21 heures 17 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 22 heures 36 min
© REUTERS/Jorge Dan Lopez
© REUTERS/Jorge Dan Lopez
Bonnes feuilles

Quarante-deux ans de combat puis la "renaissance" : l'étonnant destin de David Ben Gourion, fondateur d’Israël

Publié le 02 juillet 2017
De Dracula à Lawrence d'Arabie, en passant par Champollion, Mermoz et Heydrich, Alain Decaux met en scène avec sa maestria coutumière dix destins et histoires qui ont bouleversé l'Histoire mondiale. Extrait de "Histoires extraordinaires" d'Alain Decaux aux Editions Perrin (2/2).
Alain Decaux, historien et membre de l’Académie française, a fait revivre les plus grands personnages de l’histoire dans ses livres, à la télévision et au théâtre avec Robert Hossein. Il a été ministre de la Francophonie et a présidé pendant onze ans le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Decaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Decaux, historien et membre de l’Académie française, a fait revivre les plus grands personnages de l’histoire dans ses livres, à la télévision et au théâtre avec Robert Hossein. Il a été ministre de la Francophonie et a présidé pendant onze ans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De Dracula à Lawrence d'Arabie, en passant par Champollion, Mermoz et Heydrich, Alain Decaux met en scène avec sa maestria coutumière dix destins et histoires qui ont bouleversé l'Histoire mondiale. Extrait de "Histoires extraordinaires" d'Alain Decaux aux Editions Perrin (2/2).

Un homme court dans Tel-Aviv. Son front se mouille de sueur. Autour du crâne dénudé rougissant au soleil, volent de longs et fins cheveux blancs. Il n’est pas encore 16 heures, ce 14 mai 1948. Petit, très droit, l’homme qui se hâte vers le musée s’appelle David Ben Gourion. Depuis quelques semaines, au nom des Juifs de Palestine, il préside le Conseil provisoire d’un État qui n’existe pas encore.

Tout se sait vite en Orient. Devant les marches de l’entrée, un détachement de cadets de l’École d’officiers forme une garde d’honneur : ceintures blanches étincelant au soleil. Toujours courant, David Ben Gourion grimpe l’escalier. Quand il entre dans la salle du musée, il y trouve deux cents notables, des journalistes, des photographes. On s’entasse, on se bouscule, on transpire. Sur l’estrade ont déjà pris place ceux que l’on appelle les Treize. Il en manquait un. Le voici.

Tout cela s’est décidé si vite que les ouvriers n’ont pas eu le temps de décrocher des murs les tableaux du musée. Négligence heureuse : s’y étalent Le Pogrom de Minkovski, Le Juif tenant les Tables de la Loi de Marc Chagall, L’Exil de Hirschberg. La chaleur monte, devient insupportable.

Au-dessus de la tête des Treize, le portrait d’un homme barbu se détache sur le blanc et le bleu de deux drapeaux israéliens. Qui oserait ignorer ici que ce barbu s’appelle Theodor Herzl ? Sur le balcon s’est entassé l’orchestre philharmonique de Tel-Aviv.

Ce moment, les Juifs l’attendent depuis deux mille ans. Dans un instant la patrie d’Israël renaîtra. « Nous vivions comme dans un rêve, a raconté le secrétaire général du gouvernement provisoire, Zeev Sharef. La joie et la crainte se mêlaient, le présent et le passé se confondaient. Impossible de séparer l’illusion et la réalité : le Messie était venu, mettant fin à la servitude sous le joug étranger. »

Quant à Ben Gourion, il a conté s’être levé, « le cœur battant et vibrant d’exaltation ». D’un seul élan, l’assistance entonne l’hymne national, la Hatikva. L’orchestre n’a pas été prévenu : il suit plutôt qu’il n’accompagne.

Le silence. La voix de Ben Gourion s’élève, grave, émue, vibrante :

— Le pays d’Israël est le lieu où naquit le peuple juif. C’est là que se forma son caractère spirituel, religieux et national. C’est là qu’il acquit son indépendance et créa une civilisation d’une portée à la fois nationale et universelle. C’est là qu’il écrivit la Bible et en fit présent au monde. Exilé de Terre sainte, le peuple juif lui demeura fidèle dans tous les pays de la Dispersion, priant sans cesse pour y revenir et espérant toujours y restaurer sa liberté nationale.

À travers les vocables rocailleux, c’est le drame millénaire d’un peuple qui surgit. Un drame commencé le 7 septembre 70, jour où Titus, fils de Vespasien, avait –  sous les yeux approbateurs de la Juive Bérénice – pris d’assaut Jérusalem. Le Temple avait été livré aux flammes. Durant et après le siège, un demi-million de Juifs avaient péri par le fer, par le feu, par la faim. De ceux qui avaient combattu, pas un n’échappa au massacre ordonné par Titus. Flavius Josèphe, historien juif, dit que 97 000 de ses frères furent alors réduits en esclavage. De la ville incomparable, il ne demeurait qu’un « champ de ruines ».

La dernière révolte des Juifs date de l’an  130, sous le règne d’Hadrien. Elle n’avait eu pour résultat que de susciter un nouveau massacre. Jérusalem était devenue Aelia Capitolina. Il était interdit aux Juifs d’y pénétrer.

Ils n’avaient plus de Ville. Ils n’avaient plus de Temple. Ils étaient partis à travers le monde. Nulle part ils ne se sentaient chez eux. Le christianisme partout triomphant voyait en eux les complices de ceux qui avaient crucifié Jésus. Les croisés, marchant derrière Pierre l’Ermite pour aller délivrer le tombeau du Christ, massacraient en Allemagne et ailleurs les Juifs qu’ils rencontraient sur leur passage. Une façon comme une autre de se faire la main. En Espagne, sous les Rois Catholiques, la persécution contre les Juifs s’exerçait avec une violence telle qu’il faudra attendre l’Allemagne nazie pour voir renaître de semblables exactions. Pourchassés, rançonnés, exilés, les Juifs se retrouvaient pour pleurer la Terre perdue. Leurs prêtres leur répétaient que le jour viendrait où surgirait le Messie qui les rappellerait en Israël. Cette certitude les consolait de tout. « L’an prochain à Jérusalem ! », c’est ce que l’on se répétait de génération en génération.

Un homme, entre tous, a voulu que ce vœu nostalgique devînt réalité. Plus que d’autres il a œuvré pour que fût restaurée, en Palestine, la patrie d’Israël. Cet homme, c’est David Ben Gourion, celui-là même qui, en proclamant, le 14 mai 1948, la renaissance d’Israël, a connu ce bonheur bien rare parmi les hommes de saluer par sa propre voix la victoire de quarante-deux ans de combat.

Extrait de "Histoires extraordinaires" d'Alain Decaux aux Editions Perrin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Michèle Plahiers
- 02/07/2017 - 13:39
42 Ange Mikael.. ORDRE POLITIQUE.
Le psychanalyste Grunberger freudine a qui je rends hommage a défendu le Droit d'Israël d'avoir sont coinde Paradis. Freud avait seulement senti le danger,.... Quant à la réponse roudines aux juifs de savoir sii Israël est la terre de L'inconscient, après avoir lu Shmuel TRIGANO, je réponds: OUI ET NON. Notre inconscient nous l'emportons partout. Sur Mars aussi,....
Marie Esther
- 02/07/2017 - 12:01
Merci
Monsieur Decaux de cette histoire que vous avez choisi de raconter ...les 2000 d'exil, de persécutions et d'espoir "si je t'oublies Jerusalem " et " l' an prochain à Jérusalem" et la renaissance d'Israël sur 1/3 de la Palestine mandataire le reste ayant été donné à la Jordanie arabo musulmane par les Anglais. Ben Gourion a eu raison : la terre est redevenue productive, " ils ont fait eefleurir le desert", ils avaient asséché les marécages (malgré la malaria) et Jérusalem est redevenue une magnifique capitale après avoir été abandonnée aux terrains vagues inexploités pendant les 19 ans d'occupation jordanienne et l' expulsion des juifs. Maintenant qu' on a de nouveau un état grand comme 2 départements français, on va le faire prospérer et le défendre tous aidés par la très belle armée de defense d'Israël pareille à aucune autre. De nouveau la réunion des 3 éléments indissociables : une Torah, un Peuple et une Terre. A nous de ne pas dilapider par la mésentente (problème trop souvent récurrent malheureusement depuis des siècles) l' héritage des premiers sionistes et des gouvernements jusqu'à présent... et que les juifs du monde entier se souviennent qu' ils ont retrouvé un pays