En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 6 heures 46 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 9 heures 47 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 10 heures 38 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 12 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 13 heures 55 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 16 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 17 heures 17 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 17 heures 50 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 7 heures 11 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 10 heures 13 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 11 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 13 heures 41 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 15 heures 39 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 16 heures 16 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 17 heures 13 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 18 heures 8 min
©

La guerre des brevets : en attaquant Facebook, Yahoo démontre sa fragilité

Publié le 14 mars 2012
Yahoo a annoncé ce lundi avoir l’intention de porter plainte contre Facebook, l'accusant de violer dix brevets lui appartenant. Un jeu de dupes ?
Bernard Lamon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Lamon est avocat spécialiste en droit de l’informatique et des télécommunications, animateur du cabinet Lamon & Associés, fondé en 2010. Il assiste ses clients (prestataires informatiques ou entreprises utilisatrices) dans le domaine du conseil...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yahoo a annoncé ce lundi avoir l’intention de porter plainte contre Facebook, l'accusant de violer dix brevets lui appartenant. Un jeu de dupes ?

Yahoo a annoncé ce lundi dans un communiqué de presse avoir l’intention de porter plainte contre Facebook, en soutenant que la marque de Mark Zuckerberg  violerait dix brevets lui appartenant et tirerait sa réussite économique de ces contrefaçons. Les brevets concernés portent sur des technologies variées, allant de la détection du spam aux fonctions de chat, en passant par la manière dont sont affichées les publicités ou les photographies d'amis sur un réseau social. 

Ils ont été en général déposés à la fin des années 1990 ou au début des années 2000, quand Yahoo était au sommet de sa gloire. Par exemple, le brevet n° 5983227 « Dynamic Page Generator » (déposé en 1997, enregistré en 1999) décrit une page d’accueil personnalisée et personnalisable.

Le procès va-t-il avoir lieu ? Probablement pas. L’objectif de Yahoo n’est pas d’obtenir un jugement mais de contraindre Facebook à signer un accord de licence (et donc lui reverser une partie de son chiffre d’affaires). Cela fait quelques années que la filiale américaine de Yahoo rencontre des difficultés de financement. L'un des moyens qu'ont trouvé les dirigeants pour rester à flot est d'exploiter le gros portefeuille de brevets qu'ils ont acquis au fil du temps. La meilleure preuve est qu’en 2004, lors de l’entrée en bourse de Google, Yahoo avait déjà conclu un accord à l’amiable avec Google sur une série de brevets portant sur la recherche en ligne.

Les brevets américains : un système bien particulier

S’il avait lieu, que donnerait-il ? Bien malin celui qui sait (même les avocats américains spécialistes se perdent en conjectures). En effet, l’Office américain des Brevets (USPTO) a délivré ces brevets avant une décision cruciale en droit des brevets, la décision Bilski du 29 juin 2010 de la Cour suprême des Etats-Unis.

Quelques mots d’explication : en France et aux Etats-Unis, les conditions pour obtenir un brevet sont identiques dans les grandes lignes, mais elles diffèrent sur un point. Dans les deux cas, il faut avoir résolu un problème et créer une invention. En France, l’invention ne peut être un logiciel ou une méthode commerciale. Aux Etats-Unis, la jurisprudence est beaucoup plus tolérante, et on trouve des brevets sur des méthodes commerciales. La jurisprudence de l’Office européen des Brevets est un peu plus tolérante sur les inventions mises en œuvre par un logiciel, mais quasi identique à la France concernant le rejet des brevets sur les méthodes commerciales.

Depuis l’arrêt Bilski du 29 juin 2010, la jurisprudence américaine est plus sévère à l’égard des titulaires de brevet. C’est important, parce que le fait qu’un office des brevets ait délivré un brevet (en France, c’est l’INPI, en Europe, c’est l’Office européen des Brevets) ne signifie pas que le brevet passera le test des tribunaux. En fait, en France, en cas de procès en contrefaçon, environ 40% des brevets sont annulés par les tribunaux (partiellement ou totalement).

Yahoo qui attaque Facebook : une histoire de timing

Si cette réclamation arrive quelques semaines après l’introduction en bourse de Facebook, c’est parce que l’introduction en bourse de Facebook permet de conduire l’exercice de gestion du risque de façon moins aléatoire. En effet, un procès peut se résumer à une formule : X fois Y fois Z :

X est la probabilité d’être attaqué. Donc par exemple, si x =0, vous ne risquez rien. En d’autres termes, pas vu, pas pris…

Y est la probabilité de condamnation. C’est compris entre 0% (votre procès ne vaut rien) et 100% (votre avocat est le meilleur du monde). Après l’arrêt Bilski, la probabilité de condamnation de Facebook est peut-être tombée à 40% (il faut faire l’étude brevet par brevet).

Z est le risque maximal croyable (terminologie héritée de la gestion du risque nucléaire : l’accident maximal croyable est ce qui est arrivé à Fukushima dans les heures qui ont suivi le 11 mars 2011). Avant l’introduction en bourse de Facebook, le risque maximal était très aléatoire : on disait que Facebook valait très cher. C’était une conjecture. Aujourd’hui, Facebook a une valeur de marché (100 milliards de dollars ?), et si Yahoo peut convaincre que la réussite de Facebook est due à 20 % à des technologies protégées par ses brevets… faites le calcul. Même avec un aléa de 40 %, Facebook a tout intérêt à transiger et conclure une licence de brevet avec Yahoo.

… et Yahoo aussi, car Yahoo peut craindre aussi le procès s’il était défavorable à ses brevets. On retrouve là une sorte de dilemme du prisonnier, bien connu des logiciens et stratèges.

Finalement, cette menace de procès peut être jugée par certains comme un détournement de la finalité du brevet, qui est le système qui a été conçu à la fin du XIXe siècle pour rémunérer les inventeurs. Quoiqu'il en soit, c’est une très belle illustration de la stratégie judiciaire, en paraphrasant le stratège Von Clausewitz : « la guerre est la poursuite de la diplomatie par d’autres moyens » : « le procès est la poursuite de la compétition économique par d’autres moyens ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Harmaggedon
- 15/03/2012 - 06:28
mais...
qu'est-ce d'autre, si ce n'est une autre forme de guerre de "brevets" que les lois ou dispositions, Hadopi, Acta, Pipa.... formalisant une situation acquise, pour des dizaines d'années ?