En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

07.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 56 min 24 sec
light > Insolite
"Highway to Hell"
Un informaticien a piraté la billetterie du Hellfest afin de tenter d'obtenir désespérément une place
il y a 4 heures 12 min
pépites > Europe
Casse-tête politique
Brexit : l'amendement Letwin a été adopté, les députés reportent leur décision sur l'accord
il y a 5 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"John Tanner, Tome 1, le captif du peuple des 1000 lacs" de Christian Perrissin et Boro Pavlovic : une histoire vraie, servie par des dessins bien loin des images d'Epinal

il y a 7 heures 30 min
pépite vidéo > Europe
Catalogne
Les images des violences à Barcelone en marge de la manifestation des indépendantistes catalans
il y a 8 heures 3 min
pépites > Europe
Chambre des communes
Brexit : journée décisive et vote historique au Parlement britannique
il y a 9 heures 21 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 11 heures 38 min
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 12 heures 5 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 12 heures 24 min
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 2 heures 25 min
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 5 heures 3 min
pépites > Europe
Journée décisive et historique
Brexit : manifestation à Londres devant le Parlement pour réclamer un nouveau référendum
il y a 6 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La Bruyère, portrait de nous-mêmes" de Jean-Michel Delacomptée : un portrait captivant

il y a 7 heures 41 min
pépites > France
Mouvement social
Grève à la SNCF : Edouard Philippe déplore un "détournement du droit de retrait"
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 18 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 19 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La douloureuse question du suicide dans la police

il y a 11 heures 30 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 11 heures 51 min
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 12 heures 10 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 12 heures 33 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Business

Les Britanniques votent pour tenter d’amortir le choc du Brexit. Un peu tard...les Européens ont déjà envoyé la facture

Publié le 08 juin 2017
Le Brexit devrait coûter 100 milliards à la Grande-Bretagne, payable d’ici à fin 2020. Le détail de cette facture est impressionnant, mais laisse la place au compromis.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Brexit devrait coûter 100 milliards à la Grande-Bretagne, payable d’ici à fin 2020. Le détail de cette facture est impressionnant, mais laisse la place au compromis.

Tout va dépendre du résultat des élections britanniques certes, mais les sondages indiquent que le peuple commence a s’inquiéter des conséquences d’un Brexit pur et dur comme le voulait Theresa May. Sa position est donc devenue compliquée. C’est elle qui a demandé une nouvelle représentation pour légitimer son projet de négociation. Elle reflètera donc l’opinion des Britanniques.

Côte Europe,  c’est Michel Barnier, Commissaire européen chargé de préparer la négociation, qui a rédigé la note pour pouvoir commencer la négociation dès le 19 juin, ce que Theresa May a accepté avant même de connaitre le résultat des élections qui sont censées renforcer sa légitimité.

Le document le plus important, qui avait fuité dans le Financial Time, indiquait que la facture globale que les anglais auront à payer approchait les 100 milliards d’euros, sans toutefois détailler ce que ça recouvrait exactement, mais en précisant que les remboursements devront se faire en euros.

On sait désormais que le document préparé par la Commission a chiffré les différents postes :

1.Les engagements financiers pris par la Grande Bretagne dans les différents programmes européens, comme le fonds européen, le Trust funds, le fonds de soutien aux réfugiés turcs etc.

2. Le coût spécifique de la sortie, c’est à dire le coût du déménagement des institutions européennes installées en Grande Bretagne et le coût de la réinstallation des nouvelles structures sur le continent. Il s'agit principalement des agences européennes.

Afin de ne pas braquer les autorités britanniques et provoquer une rupture de la négociation comme Theresa May l’a menacé, la Commission de Bruxelles a indiqué que les membres et notamment la France et l’Allemagne étaient d’accord pour permettre à la Grande-Bretagne de continuer à bénéficier des programmes, comme avant le Brexit, jusqu’au moment où ceux-ci prendraient fin, et si bien sûr, la Grande-Bretagne respecte ses engagements.

En contre partie, la Grande Bretagne se dégagera progressivement de la Banque européenne d’investissement et du fonds de garantie de la BCE.

A côté de la dimension financière, la Commission a pratiquement finalisé les conditions sociales et humaines du Brexit applicables aux populations concernées.

La France et l’Allemagne insistent beaucoup pour protéger la liberté des citoyens. Ainsi, les européens installés en Grande-Bretagne devraient pouvoir obtenir la nationalité britannique au bout de 5 ans de résidence. Par ailleurs, la Grande-Bretagne devrait autoriser le regroupement familial pour les familles européennes qui le désirent. Ceci pendant toute la durée de la négociation et après le Brexit.

Ces familles de l’Union européenne, installées en Grande-Bretagne, devraient ainsi pouvoir accéder au marché du travail dans les mêmes conditions que les citoyens britanniques.

Dernier point, ces citoyens de l’UE, installés en Grande-Bretagne, devraient pouvoir récupérer leurs droits à la retraite ou leurs sécurités sociales et les importer dans leur pays d’Europe d’origine s’ils le souhaitent. Bref, on officialiserait la portabilité des droits sociaux.

A priori, Theresa May n’était pas prête à accepter beaucoup de ces mesures. Sauf qu‘elle était en période électorale. Après, le climat aura forcement changé.

L’Union européenne n’a pas de moyens pour obliger la Grande-Bretagne à tenir ses engagements. L‘Union européenne a simplement dans ses munitions toutes sortes de mesures de rétorsion, qui joueraient à l’encontre des citoyens britanniques installés en Europe.

Une fois les orages passés, chacun des pays a intérêt à trouver des solutions de compromis. Pas de guerre de changes si possible, pas de guerre de taxes douanières ou de surenchère protectionniste et pas question de prendre en otage les européens qui viennent en Angleterre ou les anglais qui ont choisi de rester en Europe.

Le discours sera dur et violent, mais la réalité sera soft et conciliante, tout le monde y a intérêt. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

07.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AlainAFZ
- 09/06/2017 - 10:42
Etonnants
les commentaires, si clairvoyants habituellement....
vangog
- 08/06/2017 - 22:24
Fonds de soutien aux réfugiés turcs??????...
Total de ces fonds qui sont tous plus ésotériques les uns que les autres: 100 milliards d'euros????, mais pour quoi faire?...Pour quel résultat minable?...Une croissance deux à trois fois plus faible que le reste du monde, un chômage à dix pour cent de la population active, deux à trois fois plus fort que le reste du monde, une immigration de décomposition, une exposition forte au terrorisme à cause des lois européennes laxistes, une diplomatie de phoques...c'est la GB qui devrait réclamer cent milliards à l'UE pour ses échecs parents, et non l'inverse! Refusez de payer, les british, je vous soutiens!
adroitetoutemaintenant
- 08/06/2017 - 20:21
Je peux confirmer J'accuse
En dehors des idiots utiles comme la gauche, les musulmans, les sidéens et les climato-crétins, bref les menteurs congénitaux, tous les autres en Grande Bretagne sont content du Brexit. Que les européens continentaux veuillent être contrôlés par l’alcolo Junker, libre à eux !