En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Suicide mode d’emploi

Le mouvement centripète, c’est maintenant : comment la gauche s’auto-atomise avec volupté

Publié le 11 mai 2017
A gauche, on est déterminé à faire du passé table rase. Et ça marche, comme dirait Macron.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A gauche, on est déterminé à faire du passé table rase. Et ça marche, comme dirait Macron.

A gauche, on n'a pas de mots assez durs pour Manuel Valls. L’ancien premier ministre serait devenu un affreux libéral qui trahirait la cause en tentant de prendre le train En Marche, même s’il passait déjà pour un félon droitier à l’époque de la loi El Khomri (pourtant soutenue par la majorité socialiste mais ça c’était avant).

 

Virtuellement viré du PS en punition, mais simultanément privé de goûter chez Emmanuel Macron, qui se méfie d’éventuelles arrière-pensées frondeuses, il pourrait enrôler les derniers partisans de l’économie de marché de la rue de Solferino et ouvrir son propre réseau de boutiques en franchise.

 

Du coup, Christiane Taubira, Anne Hidalgo et Martine Aubry s’émancipent  de Cambadélis et lancent elles aussi un truc inédit, « Dès demain », censé les mettre toutes les trois sur orbite présidentielle juste au cas où (elles trouveront bien une occasion de s’étriper le moment venu).

 

« Ah vous le prenez comme ça !, réplique immédiatement Benoît Hamon, qui aimerait tout de même qu’on se souvienne que le vainqueur de la primaire, c’était lui : OK, pas de problème, moi aussi je m’y mets ! Progressistes déboussolés, ralliez-vous à mon panache rose ! ». Aux dernières nouvelles, il n’aurait pas encore trouvé un nom à son nouveau mouvement, mais pourra toujours réactiver le fameux Elpis de rigolote mémoire.

 

Plus à gauche, c’est chez les Insoumis que l’on se déchire, un Mélenchon en pleine crise de temple-solarisme venant d’envoyer balader le PC et EELV à propos de rien et se proposant d’attaquer les législatives avec ses seules troupes d’abstentionnistes.

 

On s’attend désormais à ce que Poutou et Besancenot nous concoctent deux NPA pour faire bonne mesure. Le trotskysme étant ce qu’il est, ils doivent bien diverger sur un truc ou un autre. Dans ce contexte, Lutte Ouvrière pourrait d’ailleurs rester le seul îlot de stabilité dans le paysage du sinistrisme français : pour réussir une scission, il faut au moins deux adhérents.

 

Dans une prochaine chronique, nous étudierons la manière dont la droite tente elle aussi de s'auto-détruire. C'est tout aussi poilant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

07.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
g16
- 11/05/2017 - 15:42
Valls
Il serait bien que le LR le prenne dans ses rangs pour foutre la pige à Macron et aux socialistes
ikaris
- 11/05/2017 - 15:30
fans clubs pour les mauvais jours
Il n'y a rien de très engageants pour tous ces gauchos à monter des fans clubs ... c'est même une petite assurance vie qu'ils s'offrent : dans la recomposition qu'elle se fasse dans le PS ou en dehors ils donneront l'impression d'avoir des gens derrière eux pour mieux vendre leur ralliement personnel à une future formation. C'est un peu plus gênant pour Mélanchon et le PCF de jouer autant aux idiots avec leur capital électoral de 19% (leçon pour l'avenir : donnez un cpaital à un communiste et il le dilapidera!) ... mais ça souligne à quel point ses 19% n'était assis sur rien de très stable (lui qui avait faillit ne pas pouvoir se présenter faute des parrainages communistes). Je crois que c'est le PCF qui est le plus gagne petit : on les donnait à guerre plus de 2% alors même si ils récupèrent ne serait ce que 5% dans 19% de Merluchon, c'est encore la fête !
Michèle Plahiers
- 11/05/2017 - 10:49
La fameure ère du verseau et de la fraternité universelle.
l’entrée du Noeud Nord en Lion au moment des élections montrent bien cette tendance au retour à l’individuel par rapport au groupe ou au parti (camarades,…). Avec Pluton qui arrive en Verseau (dislocation) et Uranus dans le taureau où il est contraint de retourner à la sagesse terrienne. Que de contradictions. Et comme le dit Jean-François Vézina dans son dernier livre: Découvrir la voix de notre ministre de l’imagination (et rajouterais-je: laissons l’ancien monde s’engloutir de lui-même, cela ne nous concerne plus).