En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 6 min 49 sec
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 1 heure 45 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 4 heures 32 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 6 heures 1 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 10 heures 2 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 23 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 16 min 7 sec
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 2 heures 26 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 5 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 6 heures 25 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 9 heures 42 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 10 heures 22 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 23 heures 49 min
Critique

Pourquoi les entretiens annuels d’évaluation ne se passent pas du tout de la même manière selon que vous soyez un homme ou une femme

Publié le 24 avril 2017
Selon un article publié le 12 avril dernier par la Harvard Business Review,les préjugés sexistes pourraient nuire au développement d'une société, notamment au moment des revues de performances des employés.
Après un début de carrière à la Citibank de New York, puis dans le groupe Société Générale à Londres, Didier J. Durandy a créé le cabinet Grant Alexander à Londres, puis Paris, avant de se consacrer à la recherche, à la formation et au consulting en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier J. Durandy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un début de carrière à la Citibank de New York, puis dans le groupe Société Générale à Londres, Didier J. Durandy a créé le cabinet Grant Alexander à Londres, puis Paris, avant de se consacrer à la recherche, à la formation et au consulting en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un article publié le 12 avril dernier par la Harvard Business Review,les préjugés sexistes pourraient nuire au développement d'une société, notamment au moment des revues de performances des employés.

Atlantico.fr : Quels sont les phénomènes en jeu, et quelles sont les différences réelles constatées entre hommes et femmes dans la revue de leurs performances ? 

Didier Durandy : Cela fait plusieurs décennies maintenant qu’un nombre important de superviseurs dans les entreprises sont des femmes.

Le préjugé dit sexiste perd donc progressivement de son importance, puisque de nombreuses femmes évaluent d'autres femmes...

Il semble que les recherches effectuées par l’auteur de cet étude soient orientées : a) vers les sociétés de services, et b) vers les divisions commerciales où la qualité de la relation-client peut s’évaluer assez rapidement et facilement, grâce aux résultats obtenus ainsi qu'aux enquêtes menées auprès de clients.

Dans un service administratif, qualité, logistique, financier, voire RH, les suggestions de l’auteur, qui consistent à augmenter la fréquence des évaluations, sont sans doute moins pertinentes car fondées sur des critères moins rationnels.

 

En ce qui concerne la revue des performances, il faut prendre en compte la concurrence interne qui règne dans toutes les formes d’organisations : PME/PMI, grandes entreprises, administrations, associations, partis politiques, etc. En fait, tous les arguments sont bons pour garder le contrôle sur le collaborateur ou collaboratrice...

Si une personne – homme ou femme ne se sent pas traité(e) de façon juste et équitable, il/elle doit s’en défendre sur des bases rationnelles, objectives et prouvables.

L’attitude la plus dangereuse à cet égard consiste à subir passivement, à se plaindre aux mauvaises personnes (conjoints, amis, collègues de bureau,…) qui n’y peuvent rien et qui ne servent que de défouloirs… Je conseille à mes clients se trouvant dans des situations d’injustice, ou subissant des critiques négatives excessives par rapport à l’ensemble de leur performance, de faire valoir leur position à leur hiérarchie directe, voire au 2ème degré hiérarchique, afin d'être respectés.

Et ce pour 2 raisons : s’il existe un malentendu ou un comportement résolument discriminatoire, il est vital de montrer qu’on en est conscient de façon à se prémunir pour l’avenir ; et il est utile pour sa propre estime de soi de ne pas rester sans réaction, quelle que soit la suite ou l’issue obtenue.

.

Cependant, quels sont les risques à vouloir effacer toute subjectivité ? Comment en arriver à une situation équilibrée ? 

La situation équilibrée existe rarement dans la pratique ; s’agissant de relations humaines, la subjectivité règne dans la majorité des cas ; chercher à l’effacer conduit généralement à en créer une autre !

L’équilibre doit être recherché cependant par l’action des Ressources Humaines, puisque c’est leur prérogative de base : la gestion des ressources humaines.

Le principal obstacle rencontré réside malheureusement dans l’évolution – ou la redéfinition - des priorités des RH qui se concentrent de plus en plus sur la gestion des conflits, sur les ratios de masse salariale par rapport au chiffre d’affaires, sur les recrutements et la formation et, surtout, sur le suivi des réglementations et le respect du Droit Social.

La recherche d’une solution équilibrée, je le répète, est étroitement liée à l’attitude et au comportement des salariés qui doivent être constamment prêts à justifier de leurs actions et de leurs résultats de façon à ne pas rester passifs, voire défaitistes, lorsque des critiques négatives leur sont formulées, si tant est qu’elles ne soient pas justifiées.

Il est intéressant de noter que dans de telles situations, les hommes et les femmes sont souvent amenés à adopter des comportements opposés :

- D’un côté les hommes ont tendance à refuser les critiques que l’on peut leur adresser lors d’évaluations, en mettant en doute les capacités et la compétence de leurs auteurs ; ceci leur permet ainsi de garder confiance en eux ;

- Alors que les femmes sont généralement de nature plus vulnérables au risque de prendre les critiques au premier degré et d'initier ainsi une spirale d’auto-dévalorisation, laquelle va conforter leur évaluateur dans les critiques qu’il aura formulées…

Quel lien existe-t-il entre une bonne cohésion de groupe, et les performances d'un société? 

En fait presque tout dépend de la hiérarchie !

Les performances d‘une organisation sont largement proportionnelles à la qualité de la cohésion interne. En effet, c’est à la fois l’optimisation des talents individuels qui permet à chacun et chacune de s’exprimer pleinement dans son travail ; et c’est la reconnaissance de ces talents au sein de l’équipe qui permet de créer une complémentarité quotidienne.

Or, c’est justement le rôle du management de lancer ce type de dynamique en interne !

Mais ceci n’est envisageable que si le management en place, qu’il soit intermédiaire ou qu’il s'agisse de la direction générale, est suffisamment solide et sûr de lui pour pouvoir déléguer en toute confiance sans risque de se faire doubler, bousculer, voire éliminé par ses collaborateurs.

Dit autrement, lorsque la hiérarchie suprême n’est pas claire – ou lorsqu’elle est dominée par des luttes internes ou des conflits plus ou moins forts - la cohésion interne reste un vœu pieu…

 

En résumé, tout se passe comme si la cohésion interne à un service, un département, une filiale ou une maison-mère ne pouvait s’instaurer que de haut en bas de la hiérarchie… Rarement l’inverse. Sauf en cas de lutte de pouvoirs pour affaiblir la hiérarchie en place… Ce qui n’est pas souhaitable.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Outre-Vosges
- 26/04/2017 - 05:24
Respectons la langue
Rappelons que, suivant l’Office québécois de la Langue française, « selon que se construit toujours avec un verbe au mode indicatif. Des grammairiens signalent qu’on observe une certaine tendance à le faire suivre du subjonctif, mais ce mode est considéré comme fautif »… comme dans ce passage malheureux dans le titre: « selon que vous soyez un homme ou une femme ». Il faut dire : « Selon que vous êtes un homme ou une femme » ; pensez à La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable ».
totor101
- 24/04/2017 - 12:19
SEXISME ?
Comment seront évalués :
- un "gros boudin" moche qui bosse sans lever le nez...
- une super-nana en mini qui fait de grands sourires à l'examinateur...
les résultats risquent d'être inversés suivant que les examinateurs seront mâle ou femelle ....
LOL
Et si on ne parlait que de RÉSULTATS tangibles ? ? ? ??