En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

05.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

06.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 6 heures 42 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 10 heures 30 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 11 heures 44 min
pépites > Social
Prévisions
Grève SNCF : Edouard Philippe exige un "plan de transport" pour les fêtes
il y a 13 heures 49 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Comment Daech est né sur les décombres de l'Etat irakien

il y a 14 heures 56 min
rendez-vous > Politique
Zone Franche
Mélenchon et les élections britanniques : le grand rabbin, le Crif et le Likoud ont-ils fait chuter la gauche ?
il y a 15 heures 30 min
décryptage > Education
Négociations

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

il y a 16 heures 52 min
décryptage > Europe
Le retour de l'ennemi héréditaire

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 4 heures 45 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 6 heures 10 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 7 heures 39 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 11 heures 5 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 13 heures 7 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La genèse de Huaweï : comment le génie et les idées de Ren Zhengfei ont révolutionné les télécoms et l'industrie en Chine

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Lutte et prévention contre le terrorisme : l'impérieuse nécessité d'adopter une vision globale afin d'éviter l'impression du pansement sur une jambe de bois

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Santé
Avancées médicales

Un nouveau traitement capable de prévenir la moitié des cancers du sein produit des effets même longtemps après avoir été pris

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Politique
Répartie

Retraites : on peut être de droite et préférer la répartition

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Politique
Déclaration d’intérêt

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

il y a 18 heures 11 min
© PATRICK KOVARIK / AFP
© PATRICK KOVARIK / AFP
Atlantico Business

Pourquoi plus de 55% des électeurs français sont-ils prêts à voter pour des candidats dont le programme est irréalisable

Publié le 28 mars 2017
Il y a un mystère dans le fonctionnement des démocraties d’aujourd’hui, une large partie de l’opinion est prête à voter pour des candidats qui font des promesses irréalisables ou qui conduiraient à la catastrophe.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a un mystère dans le fonctionnement des démocraties d’aujourd’hui, une large partie de l’opinion est prête à voter pour des candidats qui font des promesses irréalisables ou qui conduiraient à la catastrophe.

Le mystère est entier. Plus de la moitié des électeurs (55%) serait prête à voter pour des candidats qui proposent un projet complètement irréaliste et qui, s’il était appliqué, conduirait sans doute à l’échec, voire à la catastrophe. Une grande partie des mêmes électeurs avait d’ailleurs déjà voté pour François Hollande en 2012, alors qu'on pressentait que son programme n’était pas réalisable. Ce qui explique son échec violent. C’est le mystère qui entoure le fonctionnement des grandes démocraties du monde développé. Si on compare les différentes offres politiques de cette présidentielle, si on s’arrête aux programmes et aux projets, on peut dire qu’ils se rangent en deux grandes catégories.

D’abord il y a des offres qui s’inscrivent dans la réalité du monde dans lequel nous vivons, c’est à dire un monde où les frontières sont ouvertes, où la libre circulation des produits, des capitaux et des hommes est protégée moyennant le respect d‘un certains nombre de règles et d’accords qui ont été négociés. Un monde qui est traversé par une mutation technique considérable du digital qui transforme tous les rapports entre les hommes et avec les choses. Un monde où l’enjeu environnemental est omniprésent, un monde où le système dominant sur la planète toute entière pour créer de la richesse est le système de l’économie de marché.

Les offres présentées par François Fillon et Emmanuel Macron se situent bien évidemment dans ce monde là. L’un comme l’autre en assume les contraintes et les défis. L’un comme l’autre en respecte les règles de fonctionnement. Même si les deux présentent bien des différences au niveau de l’application, ou des moyens politiques, on reste dans le même paradigme.

Les autres offres politiques sur ce marché de la présidentielle ne s’inscrivent pas dans ce monde là. De Jean-Luc Mélenchon à Marine le Pen, en passant par Benoit Hamon et les autres, tous se situent en dehors du système d’organisation du monde moderne. Ils refusent de voir la globalisation de l’économie, ils refusent l'appartenance à l’Union européenne, ils nient l’importance de l’euro, ils refusent même d’admettre la nécessité que nous avons d’emprunter de l’argent à l’extérieur et certains d’entre eux annoncent même qu’ils ne rembourseront pas les banquiers.

Aucune de ces propositions n’est réalisable. On ne peut pas sortir de l’euro sans payer une facture exorbitante, on ne peut pas s’asseoir sur un endettement sans prendre le risque d’être séché complètement par les banques, on ne peut même pas prévenir qu’on remboursera par un impôt sur les riches parce que les riches n’attendront pas d’être ruinés par le fisc. Ils auront fui avant.

On ne peut même pas fermer les frontières aux importations sans aller au devant d’une fermeture complète à l'export et prendre le risque de perdre un bon tiers des emplois marchands. On ne peut pas vivre en autarcie, imposer une non-croissance, des coupures d’électricité ou des rationnement d’essence, etc.  etc. sous peine de se retrouver dans un régime proche de celui de la Corée du nord.

Tous les programmes politiques qui prennent leur source dans le populisme, c’est à dire qui sont en dehors du monde tel qu'il existe, sont évidemment voués à l’échec. Faut être complètement idéaliste, ou naïf pour penser qu’on pourra changer le monde tel qu’il est. On n’en change pas le monde, on s’y adapte ou on négocie des compromis.

Dans ces conditions, si on considère que 25% des électeurs souhaitent voter Macron et 20% Fillon, cela signifie que plus de 55 % des électeurs vont se reporter entre les autres candidats qui présentent des offres utopiques. Donc, comment se fait-il que dans un pays développé, mature comme la France, la population accepte de se fourvoyer ainsi. Il y a plusieurs raisons évidemment.

1° la première raison est que beaucoup d’électeurs ne votent pas pour un programme, ils votent pour un homme,( ou une femme), pour l’impression qu’il leur fait , pour le discours qu’il tient sans s’interroger plus précisément sur la cohérence ou la faisabilité de ce qu’ il promet .la motivation du vote n’est pas toujours rationnelle , raisonnable et conséquente.

2°Une partie du corps électoral est dans une situation très difficile, ils considèrent donc que leur vote est une façon de protester violemment contre l’injustice du système. De toute façon, pour une partie des électeurs, la situation ne pas être plus compliquée que celle qu’ils supportent.

3° Certains électeurs se tournent vers des programmes irréalisables, par idéologie politique de droite ou de gauche. Ils espèrent provoquer une situation révolutionnaire ou un chaos qui accouchera d’un monde qu’ils espèrent meilleur pour eux.

4° Une grande partie des électeurs tentés par l’utopie sait que le candidat pour lequel ils voteront n’arrivera pas au pouvoir. Donc ils votent comme ils feraient un bras d’honneur.

5° Ceux qui peuvent penser que Marine Le Pen pourrait y arriver, y voient une opportunité de provoquer des grands changements dans le cadre du système actuel. Ils savent que les contre pouvoirs existent, qui l’empêcheront de mener à bien certains de ses projets. La fermeture des frontières par exemple ou la sortie de l’euro est inenvisageable sauf à ruiner le pays. Or ruiner le pays ruine aussi le régime politique et les électeurs.

Ces électeurs là particulièrement cyniques considèrent que toute crise oblige au dernier moment à l’intelligence, c’est à dire à reconnaître les contraintes.

C’est un peu ce qui se passe en Grande Bretagne ou aux USA. En Grande Bretagne, le vote du Brexit a été un vote de protestation violente contre le système. Mais beaucoup s’aperçoivent que le Brexit ne sera pas supportable si on ne signe pas des accords de coopération avec les pays membres de l’Union pour continuer de profiter des avantages de l’Union. Toute la question va être de savoir si l’Europe acceptera ces accords de bienveillance avec un pays qui vient de lui faire un pied de nez.

Aux USA, le gouvernement Trump se retrouve dans la même contradiction. Beaucoup de ses projets sont irréalisables (fermeture des frontières ou suppression de Obama Care) soit parce que techniquement c’est trop compliqué, soit parce que politiquement ça risque de compter cher aux électeurs de Trump. Les contre pouvoirs américains empêchent la mise en place de mesures trop populistes.

La France n’a pas ce type de contrepouvoir, en revanche, elle a une Constitution qui impose de trouver une majorité cohérente. Par conséquent, le futur président sera contraint de former une majorité au parlement. Ou cette majorité lui appartient. Ou bien, cette majorité est le résultat d’une coalition qui ne peut se construire que sur un compromis. Au pire, le risque est de se retrouver en cohabitation. D’une certaine façon, la Constitution nous protège de l’utopie révolutionnaire ou réactionnaire. C’était tout le génie du Général de Gaulle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

05.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

06.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 29/03/2017 - 15:59
On peut pressentir l'échec de la Gauche (trop d'irréalisme)
Celui de la droite aussi (trop d'efforts demandés) mais celui du FN, on peut en être sûrs.
atlantico@jefsey.com
- 29/03/2017 - 10:42
Monsieur Sylvestre ne restez pas en surface
Le 21 janvier 1889, le roi de norvège nous a fait changer de monde en attribuant le prix de son aniversaire à Henri Poincaré. Au niveau d'un Etat précurseur, l'embryon de la théorie du chaos était assumée. La base de la science moderne et de l'innovation technologique des cinq derniers quarts de siècle. Cela a bougrement impacté l'humanité en nous apprenant que la surface des choses (ce que nous voyons à notre niveau) est dans un monde à quatre dimensions : il y a, en plus de l'avant et de l'après, un Acquis et un Possible et un en dessus Architectonique et un en dessous Complexe, qui sont liés (ce chaos en est déterministe) fractalement (càd que les règles [bien, mal, oui, non, etc.] sont indépendantes de l'échelle). Dès 1893, Léon XIII nous a donné la solution de survie : la subsidiarité (cohérence au plus proche) et la suppléance (pour ce que tu ne sais pas faire). C'est sur ce principe qu'est bâtie l'Europe. Nous sommes confrontés, en réaction, à la "sursupléance" architectonique (naturelle) au sein de la complexité sous-jacente qui bride les capacités d'à qui vous devez faire confiance. Ce que nous tentons de découvrir c'est la multicratie de la multitude pour y parer.
viandapneu
- 29/03/2017 - 00:20
Mais bien sûr !!!
Ce qui est tout à fait réalisable, c'est de maintenir un système où la corruption règne en maitre, où une fraction importante de la population est livrée sans aucune protection à la concurrence malhonnête et déloyale, où ce sont les banquiers qui ont la haute main sur tout, Parce que Monsieur Sylvestre, vous semblez ignorer que la France emprunte à l'extérieur, comme vous dites, mais surtout emprunte aux banquiers privés (qui eux mêmes empruntent à la banque centrale européenne, totalement sous le contrôle de Bruxelles, donc de fonctionnaires européens non élus, tous sortis du même moule -Goldmann Sachs-, et qui se servent copieusement au passage. Jamais vous ne dites dans votre article que le coût annuel de la dette française est de 45 milliards, qu'il sera de plus de 50 milliards dès que les taux vont un peu remonter, ce qui est inéluctable, et que cela deviendra insupportable pour la budget de l'Etat !!!!! Le résultat ? ce sera la diminution drastique des prestations sociales. Je conçois que Monsieur Sylvestre n'ait pas besoin de ça pour vivre, mais il faut comprendre que la poursuite "linéaire" de l'orientation actuelle va obligatoirement obliger l'Etat à réduire son budget