En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 7 heures 59 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 8 heures 46 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 10 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 11 heures 31 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 14 heures 8 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 14 heures 52 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 16 heures 19 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 16 heures 54 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 17 heures 14 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 8 heures 27 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 9 heures 2 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 10 heures 41 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 11 heures 39 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 16 heures 4 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 17 heures 2 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 7 heures
© REUTERS/Robert Pratta
© REUTERS/Robert Pratta
Les entrepreneurs parlent aux Français

J-45 le compte à rebours vers le vide : une présidentielle sans contenu pour un pays sans gouvernance

Publié le 28 mars 2017
Cette campagne est navrante et inquiétante, mais au delà de la présidentielle, ce sont les législatives qui nous promettent le pire, car cette année le pire est notre futur le plus plausible et l’incertitude notre lot prévisible.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette campagne est navrante et inquiétante, mais au delà de la présidentielle, ce sont les législatives qui nous promettent le pire, car cette année le pire est notre futur le plus plausible et l’incertitude notre lot prévisible.

 

Quel avenir espérer de candidats qui ne l’évoquent dans aucunes de leurs mesures ? Comment espérer donner aux français l’envie de se projeter dans un futur proche alors qu’il n’est décrit par personne ? Comment voter pour le programme de l’un d’entre eux quand nous n’avons le droit qu’à des catalogues de mesures qui échappent à tout fil rouge les reliant ? Une vision qui les sous tendraient ? Pourquoi les candidats considèrent-ils qu’un programme n’est finalement pas si indispensable ? Pourquoi n’en est il pas un seul qui se rende compte que le vide appelle le néant et que du néant ne jaillit jamais rien ? Cette campagne est navrante et inquiétante, mais au delà de la présidentielle, ce sont les législatives qui nous promettent le pire, car cette année le pire est notre futur le plus plausible et l’incertitude notre lot prévisible.

Nous allons avoir un combat de nains lundi soir lors du débat sur TF1. Nains dont la parole et l’audience sont inversement proportionnelles à leur réflexion sur l’avenir de la France. A votre place je prendrai l’option de voir le replay de The Voice, au moins vous aurez des voix utiles. Jugez plutôt :

A ma gauche, Jean Luc Mélenchon, le tribain des bacs à sable politiques. Son succès populaire prouve que la verve est plus importante que le contenu. Une sixième République au service de quel projet ? L’extinction du riche pour une société égalitariste faite de têtes raccourcies, exclusivement composées de pauvres pour ne pas faire envie ? Ceux que nous avons déjà en nombre auxquels s’ajouteront les riches qu’on aura dépossédés car coupable de réussir leur vie. Pour que nous puissions vivre dans un kolkhoze géant peuplé de 68 millions d’individus, payés au smic, avec pour seul espoir de changement de statut, la mort, qui viendra bien après la retraite prise à 39 ans pour tenir compte de la pénibilité de la vie.

A sa droite, mais très légèrement, Benoît Hamon. Son programme sent l’écriture au kilomètre. 188 mesures, un inventaire à la Prévert qui contient tout et surtout son contraire. Pousser à la recherche et au développement pour doper la croissance tout en punissant le capital pour mieux la stopper. Faire un statut de l’actif (très bonne idée d’ailleurs) mais annuler la Loi el Khomri. Donc un statut lisible et simplifié mais dans un contenant du siècle dernier, comme si le digital n’avait rien changé au monde. Une éducation ouverte à l’autre tout en pariant sur une critique timide de l’islam radical pour ne pas perdre les précieux votes communautaires. Des PME poussée par l’investissement (public uniquement faut pas exagérer) mais qui devront cracher au bassinet syndical et se voir interdire les accords dérogatoires au niveau de l’entreprise. Le chaud et le froid, le haut et le bas, « lost in translation ».

Au centre, mais lequel, Emmanuel Macron. Adepte de gymnastique politique, il travaille ses pointes et son grand écart, ce qui lui permet de faire le petit pont à Robert Hue et Alain Madelin. J’imagine déjà les réunions dans la Tour Montparnasse, elles doivent être infernales ! Robert doit Huer Madelin, qui doit bégayer devant la présence de Bayrou. Cela ressemble à s’y méprendre au rassemblement des américains et des talibans alliés d’un jour pour vaincre les Russes et ennemis du lendemain, qui se déchirent depuis. Trouver la synthèse va demander d’inventer une nouvelle langue, un esperanto des temps modernes, mais codé pour que nul ne puisse éventer la supercherie. Macron sombre dans le centrisme mou et le mou n’intéresse que les chats…

A droite, Fillon, le candidat devenu fictif à un point tel que son programme pourtant fourni est devenu furtif. Pourtant écrit pendant 3 ans par des hommes et des femmes non payés pour un travail réel, il passe à la trappe de la comptabilité opaque des émoluments redistribués à l’insu du plein gré d’épouses et autres enfants qui ignoraient leur statut et leur salaire. C’est un vrai luxe. 6 million de chômeurs qui se demandent combien ils gagneront si ils retrouvent un emploi pendant que certains en ont un, bien payé, sans le savoir. C’est un concept.

Et puis le petit pull Marine. Waterproof. Elle pille, vole, dilapide, détourne, mais tout le monde trouve cela bien. Ses électeurs trouvent cela TRES bien. Elle dépouille le système pour les défendre et le leur rendre, prendre aux riches technocrates pour donne au peuple. Bientôt elle se promènera en collant moulant, la plume au chapeau pour monter le « MarineWood » de la forêt de Bruxelles, à l’arrêt Sherwood. C’est le rêve de tout politique de pouvoir voler à l’air libre et en toute impunité. Plus c’est gros, plus ca marche. Grâce à elle nous pourrons redonner vie aux francs que nous avions oublié de changer en 2002. Les Pascal vont voler au vent de l’inflation et permettront d’acheter des carambars. Au mieux. Peut être pourra t-elle monter une petite SARL avec Thérésa May, May c’est pas certain ! Une petite association des auto-sabordés de l’Europe qui pourra prendre le thé mais sans sachet, car la hausse des taux d’intérêts réduira nos capacités d’achat au minimum syndical.

En clair, nous sommes plutôt bien lotis. Des candidats solides avec des programmes forts. Une vision figée dans les rétroviseurs de la politique, ils deviennent les nostradamus, mais du passé. Il est vrai qu’il est plus facile de relire l’histoire que d’écrire le futur. Mais le pire est l’ami du nul. Et le pire ce seront les élections législatives. Personne n’aura de majorité solide sur fonds de programme bancal. Une jambe de bois sur un sol vermoulu, très propice pour des athlètes en quête de records mondiaux. La France s’avance avec horreur vers la 3ème République, pas la 6ème, et il n’y a non seulement plus de pilote dans l’avion, mais plus de freins à la nullité. La France vous avez dit la France ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 21/03/2017 - 10:23
DENIS JACQUET, le dévot de l'uberisation ....
"Elle pille, vole, dilapide, détourne" pour le moment, toutes ces affirmations sentent fort la diffamation publique.
cepasisur
- 21/03/2017 - 04:56
Argument
Vous n'avez pas d'argument pour étailler votre position sur la vision et le projet de Fillon alors vous tombez dans le piège du "coupable " en relayant les plus basses calomnies. Sinon il était bien votre article . Lisez tout de même celui de Nouhaillac, vote collègue .
cerimo
- 20/03/2017 - 21:04
AVANT
Peut être avant en1968