En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

04.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

05.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

06.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 7 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 7 heures 42 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 9 heures 22 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 10 heures 29 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 13 heures 7 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 13 heures 27 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 14 heures 8 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 15 heures 18 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 15 heures 51 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 7 heures 26 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 8 heures 33 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 9 heures 57 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 12 heures 31 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 13 heures 20 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 13 heures 40 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 14 heures 33 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 15 heures 32 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 16 heures 15 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 16 heures 52 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Business

Vieillissement de la population : les dirigeants d'entreprise se préparent à la "silver economy", les politiques, eux, ignorent le sujet

Publié le 20 mars 2017
Selon l’Insee, la France comptera 70 millions d’habitants en 2050, et un Français sur 3 aura plus de 60 ans, contre 1 sur 5 aujourd’hui. Ça changera tout.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon l’Insee, la France comptera 70 millions d’habitants en 2050, et un Français sur 3 aura plus de 60 ans, contre 1 sur 5 aujourd’hui. Ça changera tout.

Les démographes sont formels : le vieillissement des populations européennes est inéluctable. L‘Insee estime qu‘en 2050, la population française comptera 10 millions d’habitants de plus qu‘aujourd’hui, mais un bon tiers de cette population aura plus de 60 ans.

Cette évolution démographique va nécessairement entrainer un changement important des modes de vie et des besoins. Un bouleversement des consommations, et même une véritable révolution que beaucoup appellent déjà "la silver economy". 

La "silver economy" va entrainer un changement de l’organisation du travail, de la consommation, de l’habitat et de gestion de la santé.                                   

D‘où la question : comment s’organise une société quand la population se compose à plus des deux tiers de personnes inactives, soit un tiers de jeunes et un tiers de seniors ?

Certes, les hommes politiques se préoccupent de cette question. On ne peut pas dire qu‘elle soit absente de la campagne présidentielle, mais le traitement proposé par tous les candidats s’avère très théorique et superficiel.

Tous les candidats se préoccupent de la situation des retraites, de l’âge du départ à la retraite, des politiques de santé, du 4e âge, des fins de vie ...tous les candidats ont des bribes de solutions pour répondre au problème immédiat qui reviennent toujours à des dépenses supplémentaires sans parler des recettes qu’il faudra dégager. Normal, les candidats à la présidentielle n’ont qu’une idée en tête : séduire des électeurs à très court terme. La préparation du futur n‘est pas leur objectif premier.

Pour le reste, le monde politique manque singulièrement d’imagination. Le seul aspect de la question qui fait débat porte sur l’âge de départ à la retraite pour une raison simple : nous vivons sous l’empire des régimes par répartition. Les actifs paient la retraite des inactifs. Le modèle français est bien obligé d’adapter les conditions de retraites au rapport entre le nombre d’actifs et celui d’inactifs, entre ce que les uns gagnent et ce que les autres dépensent. Du coup, le débat porte donc depuis déjà 20 ans sur l’âge de départ à la retraite, le montant des cotisations et celui des pensions. Le débat tourne en rond. La seule solution pour concevoir des modèles plus solides serait de s’adapter aux régimes par capitalisation qui conditionnent la situation des retraites à la vigueur de l’économie. Chaque actif prépare alors sa propre retraite en investissant son épargne. Mais la capitalisation va à l’encontre de notre modèle social. Une telle réforme est donc hors du jeu politique actuel.

Cela dit, si les hommes politiques sont autistes sur la question du vieillissement, il s’avère comme souvent que les entreprises sont plus enclines à prendre en compte ces bouleversements à venir.

La plupart des sociétés d’assurance s’y prépare. La gestion du risque de l’âge fait partie de leur métier. Ils ont l’expertise. Le groupe Malakoff Médéric, qui est un des plus gros groupes mutualistes de France, a demandé à Harris Interactive d’analyser le comportement des entreprises de plus de 50 salariés face au vieillissement démographique et la façon dont elles s’y préparent. En clair, sont-elles conscientes de l’enjeu ? Est ce qu’elles anticipent les changements ?

Les réponses sont étonnantes et devraient être récupérées très vite par les hommes politiques pour les sortir de leurs préjugés idéologiques.

1e point : 94% des chefs d’entreprises de plus de 50 salariés considèrent que le vieillissement sera l’enjeu le plus important pour les sociétés occidentales dans les années à venir, et pour les entreprises en particulier. C’est le problème qui impactera tous les autres.

2e point : le vieillissement de la population affectera d’abord le financement de la retraite pour 84% des chefs d’entreprise, puis les services à la personne (73% des entreprises) et l’offre de santé (pour 73% des entreprises).

3e point : Malgré la conscience aigüe du changement, les entreprises ne se sentent pas préparées. 60% des dirigeants déclarent que dans l’environnement administratif et fiscal actuels, il leur est très difficile d’anticiper les changements. 65 % reconnaissent ne pas savoir apporter une réponse adaptée. Seuls 28% des chefs d’entreprise, et principalement ceux des plus grosses, déclarent avoir mis en place une stratégie pour s’adapter à cette évolution. Le premier des changements porte sur la gamme de produits et de services qu’ils offriront à un public de consommateurs majoritairement seniors.

4e point : la majorité des dirigeants estiment que cette question va entraîner des difficultés pour l'économie dans son ensemble (56%). Mais pour eux, c’est autant une opportunité de croissance qu’un risque de difficultés. Dans ces conditions, leurs activités ne devraient pas trop en souffrir.

5e point : les axes de changement porteront principalement sur la maîtrise des marchés nouveaux tant du point de vue marketing que du point de vue purement commercial. Puis sur l’organisation même de l’entreprise et la gestion des relations humaines.

Ce qui revient le plus souvent dans les enquêtes, c’est que les administrations publiques et les responsables politiques sont beaucoup plus en retard que les directions d’entreprise. La raison en est simple. Le temps politique est beaucoup plus court. Un homme politique travaille à sa réélection pour des mandats de 5 ans. Le chef d‘entreprise travaille, lui, à beaucoup plus long terme sur des périodes supérieures à 10 ou 15 ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ikaris
- 20/03/2017 - 17:58
Papy Sylvestre vendeur de retraite par capitalisation
Papy ta retraite clé en main vendue par Malakoff Mederic et le frèrot de Sarkozy, tu peux t'asseoir dessus ! Aujourd'hui sans les achats d'actifs pratiqués par la BCE ou par la Fed, à combien ils seraient tes fameux actifs sur lesquels tu veux baser nos retraite ? Et le jour (pas très lointain) ou les fonds de retraite seront vendeurs nets d'actifs car il devront payer leurs retraités et que les cotisation des nouveaux actifs et dividendes n'y suffiront pas, à qui ont les vendra les actions ? Les retraites par capitalisation sont une pyramide de Ponzzi qui nécessite de convaincre de nouveaux naïfs pour qu'elle marche et comme pour toute arnaque de masse ils faut de nombreux rabatteurs comme papy Sylvestre.
phegp
- 20/03/2017 - 10:27
Question de repères...
" L‘Insee estime qu‘en 2050, la population française comptera 10 millions d’habitants de plus qu‘aujourd’hui, mais un bon tiers de cette population aura plus de 60 ans." Certes, mais que signifiera "60 ans" en 2050 ? Au train de l'espérance de vie galopante... Et pourquoi 60 ?
Parce que c'est l'âge de départ en retraite aujourd'hui ?