En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Syrie : le Premier ministre reconduit

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 13 min 55 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 4 heures 50 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet
il y a 5 heures 11 min
décryptage > Europe
Une page se tourne ?

La fin de règne d’Angela Merkel se dessine dans le congrès du SPD

il y a 5 heures 42 min
décryptage > France
Dichotomie

Gilets jaunes, black blocks et délinquants : une répression à géométrie variable

il y a 6 heures 31 min
décryptage > France
Vieillesse

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

il y a 7 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
5 décembre
Jean-Luc Mélenchon salue le "grand progrès" et "l’humanisme" de Marine Le Pen pour sa position sur la grève
il y a 18 heures 38 min
pépites > International
Chambre des représentants
Procédure de destitution contre Donald Trump : Nancy Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation
il y a 20 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 1 heure 7 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 2 heures 3 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 3 heures 37 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 5 heures 3 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 5 heures 29 min
décryptage > Politique
Insatisfaction croissante

Retraites : le gouvernement face au piège du paradoxe de Tocqueville

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Politique
Futurs scrutins

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

il y a 6 heures 44 min
pépites > Justice
Jugement
Agression des policiers à Viry-Châtillon : 10 à 20 ans de réclusion pour 8 accusés, 5 personnes acquittées
il y a 17 heures 36 min
pépites > Justice
Fichée S
Ultra-gauche : une militante a été écrouée pour avoir espionné des policiers
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 4 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
Les entrepreneurs parlent aux Français

Entrepreneurs, prenons le pouvoir ou apprêtons nous à fuir la France

Publié le 13 février 2017
La France pourrait devenir la nouvelle star de la division des pays dits "Titanic". Cette ligue constituée de paquebots magnifiques qui finiront, malgré leurs atouts, leur superbe, au fonds de l’océan des espoirs déchus, coulés par une minorité aveugle, endogame et autocentrée qui aura réussi par simple égoïsme à tuer ses plus beaux atouts.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France pourrait devenir la nouvelle star de la division des pays dits "Titanic". Cette ligue constituée de paquebots magnifiques qui finiront, malgré leurs atouts, leur superbe, au fonds de l’océan des espoirs déchus, coulés par une minorité aveugle, endogame et autocentrée qui aura réussi par simple égoïsme à tuer ses plus beaux atouts.

Les pays, les uns après les autres, sombrent et tombent aux mains de ceux qui ont senti avant tout le monde le désespoir qui s’empare du monde, ce sentiment d’inexorable déchéance, de la fin de ce rêve d’élévation qui marquait encore la génération qui nous a précédé, de cette certitude que le monde offrait aux nouveaux nés un peu plus que ce qu’il avait offert à ceux qui les mettaient au monde.

Notre monde tombe aux mains de ces politiques qui ont tout compris à « l’effet glacier » et font leur choux gras des paquebots qui sombrent. Ils promettent le retour du paquebot et la fin des iceberg, en promettant des murs protecteurs, en désignant comme cibles les passagers de 1ère classe (le système), qui seuls ont accès aux canots de sauvetage. En promettant qu’ils empêcheront également les étrangers - chacun ayant son bouc émissaire- de monter et partager les victuailles entassées chez les privilégiés du haut et libérées par ces révolutionnaires d’un nouveau genre. Des populistes dit-on, qui ont compris que l’absence de perspective d’avenir, le sentiment irrémédiable de déclassement, laissait un avenir superbe aux marchands de passé. Ces « nez » politiques semblables à ceux des grands parfumeurs, ont senti avant tout le monde le profit immédiat à tirer de cette détresse générale, qui parle autant aux déclassés que notre société aveugle a empilé sur le bord de la route de la productivité et du capitalisme boursier depuis 40 ans. Mais ils résonnent parfaitement chez une classe plus aisée qui sent le glacier, s’approcher inexorablement de la coque de son navire, notamment par l’effet des technologies qui promet un remplacement de nombre de jobs qualifiés, que le diplôme et la provenance protégeaient des blessures de ce capitalisme là.

Cette marée monte. De moins en moins lentement et de plus en plus sûrement, contrairement au nuage de Tchernobyl qui selon nos experts assermentés, eu  l’extrême obligeance de s’arrêter à nos frontières, stoppé par Schengen et les Alpes. La vague arrive et pour ceux qui pensent que l’exception culturelle française joue en matière politique, le réveil sera bien pire qu’un lendemain de cuite à une mauvaise vodka. Brutal. Violent. Déterminant à précipiter notre chute amorcée par une suite d’indécisions et de refus de réalisme. De courage. Nos élites, qui n’en mérite pas le nom et ne font qu’en afficher des signes extérieurs vides de contenu, offre aux marchands de passé, un électorat désespéré et prêts à tout pour tuer les coupables en incendiant leur tour d’ivoire.

La France va connaître cela dans 10 semaines environ. Nous sommes sur le bord du précipice et l’élection pourrait nous y pousser. Chacun imagine la gauche déclassée et perdue ? Elle peut encore gagner. Chacun imagine la droite prenant sa revanche, son candidat la fera perdre. Les mouvements en Marche, risque d’en rater une, ce qui est dommage. Le Centre de la compromission, celui auquel des médias paresseux accordent par habitude une place imméritée, pour sauver sa « Pau », pense qu’il représente encore un intérêt au delà se son ego et de sa famille proche. L’extrême droite compte les points et accumule les votes comme une batterie en charge progressive, qui arrivera gonflée à bloc en avril où il ne faut jamais se découvrir d’un fil. Cette vague Marine dont personne n’a compris qu’elle échappait à toute critique sur son programme ou sa vertu, ses affaires, car cette frange politique bénéficie pour ses électeurs d’une protection « anti-système » plus forte qu’un bouclier anti-bombe. Ce statut les protège de toute attaque, ce que leurs opposants n’ont pas compris. Ils sont en lévitation, ils sont le vote contestataire d’une population désespérée et donc sourde, qui prend toute critique de son champion comme un complot du système contre son vote de protestation, comme une volonté de lui voler sa révolution. Cette politique du système qui leur a déjà volé leur vote en montant des associations contre nature lors des régionales. Leurs électeurs vont leur faire payer aux présidentielles. Très cher.

Le scénario le plus improbable et donc le plus certain serait une alliance « Mélanchon-Hamon ». Mélanchon triomphant ainsi d’un parti qui l’a laissé partir sans le retenir ou le regretter et qui pourrait ainsi prendre sa revanche sur ce PS qu’il exècre et qu’il pourrait dominer en monnayant ses intentions de vote. Il le ferait d’autant plus facilement que s’allier avec Hamon, proche de ses idées, ne lui attirerait pas les foudres de ses électeurs, qui verraient là le triomphe d’une gauche de la gauche, d’une révolution prolétaire à portée de faucille et de marteaux.  Mélanchon et Hamon cela ferait un gros score. Un gros cette année c’est faire plus de 20%.

Si Macron ne remplit pas aussi bien les urnes qu’il ne remplit les salles, où s’empressent mille curieux qui ne seront peut être pas au rendez-vous du vote le jour venu. Si Fillon s’accroche à un siège dont on aurait dû l’éjecter dès les révélations et éviter à la droite une présence fictive qui ne paiera pas le jour des élections.

Alors si ces conditions sont réunies, nous aurons un second tour entre Hamon et Marine, et devinez qui gagnera ? Quelque soit la réponse, elle offre une unique certitude, la France sera terminée, finie, dispersée façon puzzle, réduite à l’ombre d’elle même. Marine, qui à mon sens remportera ce duel, nous mènera au désastre qui s’alliera aux désastres : Au presque désastre Autrichien, passé bien près de la honte. Au désastre Anglais. Au cataclysme Trump. Tout cela avec l’aide d’un pouvoir Russe qui prouve ainsi que malgré Watson et IBM, le meilleur joueur d’échec se trouve bien en Russie. Un pouvoir économique aux abois, mais politiquement au sommet, qui trouvera dans le déclin de l’occident une source de son rebond ou du ralentissement des effets de sa descente aux enfers. Trop fort ce Poutine !

Alors amis entrepreneurs, commençons à préparer nos bagages. Entrer en résistance ne servira à rien, à moins d’entamer à l’élection d’un de ces fanfarons politiques, une grève généralisée, dont nous serions victimes et morts avant même d’avoir pu changer quoi que ce soit. Le bébé et l’eau du bain…

Aucun des pronostiques qui nous ont été jusqu’alors présenté, dans tous les pays, ne s’est révélé exact et notre élection n’échappera pas à la défaillance des sondeurs. Nous aurons ce que personne ne prévoit. Comme tout le monde. C’est la loi du chaos. Qui nous laissera KO. Préparons nos valises, préparons nos larmes à l’heure de quitter un pays pour lequel nous étions prêts à nous donner sans retenue, comme nous l’avons fait avec les pigeons, les assises de l’entrepreneuriat, les 100 000 Entrepreneurs, réseaux Entreprendre, CJD, Parrainer la Croissance, Nos Quartiers ont du Talent, Zup de Co et autres obsédés de la réussite du pays par la confiance en les entrepreneurs. C’est la fin. Provisoire peut être, mais l’heure était à des changements et réformes majeures, et nous n’aurons droit qu’à des chasses aux sorcières, des bouc émissaires, et au final, que des victimes. Rater l’échéance nous privera de prendre à temps le virage qui aurait été indispensable à enrayer notre naufrage.

Préparons nous mes amis. J’aime ce bateau mais je n’en suis pas le capitaine et n’ait aucune raison de couler avec lui, même si je comprendrai ceux et celles qui prendront cette fuite pour de la lâcheté. De Gaulle a prouvé que l’on pouvait efficacement organiser la résistance et la reconquête depuis l’étranger. Il était plus grand que nous, mais associés nous pouvons avoir sa taille. Commençons la chaîne de résistance car à moins d’un miracle, le nuage de Tchernobyl ne s’arrêtera pas à nos frontières cette fois.

Seule option possible à ce scénario catastrophe, prendre le pouvoir. Bloquer le pays et imposer une candidature de la société civile, qui puisera chez les fous les forces qui s’y sont associées par désespoir et les faire revenir par choix. C’est juste mais encore possible. Le problème c’est de trouver suffisamment de gens pour accepter le scénario impensable, et donc l’énergie que seul le désespoir ou la peur, peut engendrer. Pas gagné. Tentons et nous verrons !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Syrie : le Premier ministre reconduit

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
BOCE64
- 14/02/2017 - 00:36
horus
si il y en a un JP - GORGES mais il lui manque moins de 200 signatures
et il est difficilement audible ...
horus35
- 13/02/2017 - 23:51
À côté de la plaque !
J'appelle de tous mes voeux, depuis de nombreuses années, a l'émergence d'une candidature issue de la société civile capable de mettre à terre les politiques professionnels,de les balayer définitivement du paysage !Malheureusement,personne ne semble capable d'émerger du lot,d'emmener derrière lui des masses prêtes à reconstruire une société différente ! Ces chefs d'entreprises,se battant pour pour la prospérité de leur boites sont curieusement timides,voir démissionnaires dès que se presente l'occasion de changer les choses ! Le temps ne semble pas venu encore ! Et Mr Jacquet, lui meme chef d'entreprise, est bien loin de représenter un recours possible! Pret à partir hors de France chassé par " l'immonde FN", se ridiculisisant totalement en osant nous parler d'une résistance guidée de l'extérieur il en appelle meme à De Gaulle ! Dans quelques semaines nous aurons une ou un president ! Mais rien ne changera fondamentalement ... des politiques,toujours des politiques,encore des politiques ! Seul la couleur changera, pas le fond !
Paulquiroulenamassepasmousse
- 13/02/2017 - 21:34
Mais non.....mais non..!
Le p'tit Macron va nous arranger tout ça !
Grâce à son copain Über les CDI puis les CDD vont disparaître..... ensuite les syndicats et la ponction publique ...seront réduits à la portion congrue.....et les entrepreneurs retrouveront le sourire en même temps que les bénéfices. Enfin pour ceux qui auront résisté et ne seront pas morts avant. Par contre je reconnais que le programme cryptocommuniste de Marine Le Pen peut faire peur, mais justement elle n'a aucune chance avec son programme d'extrême gauche...... car Trump a été élu avec un programme de droite.