En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Descente aux enfers ?
Voici à quoi pourrait bien ressembler la contre-offensive de Fillon si l’on s’en fie à sa guerre contre Copé
Publié le 03 février 2017
Les affaires se suivent et ne se ressemblent pas. François Fillon est un homme politique qui a déjà vécu l'expérience de la tourmente, notamment lors de sa guerre ouverte contre Jean-François Copé à l'automne 2012. De ces batailles, on peut tirer des enseignements sur le comportement à venir du candidat de la droite.
Denis Jeambar est journaliste et auteur. Il a été rédacteur en chef d'Europe 1 et l'Express. Il collabore aujourd'hui à Public Sénat et Marianne. Il a récemment écrit Ne vous représentez pas ! Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy (Flammarion -...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jeambar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jeambar est journaliste et auteur. Il a été rédacteur en chef d'Europe 1 et l'Express. Il collabore aujourd'hui à Public Sénat et Marianne. Il a récemment écrit Ne vous représentez pas ! Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy (Flammarion -...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les affaires se suivent et ne se ressemblent pas. François Fillon est un homme politique qui a déjà vécu l'expérience de la tourmente, notamment lors de sa guerre ouverte contre Jean-François Copé à l'automne 2012. De ces batailles, on peut tirer des enseignements sur le comportement à venir du candidat de la droite.

Atlantico : Ce n'est pas la première fois que François Fillon est dans la tourmente. Est-ce que la guerre qu'il avait livrée avec Jean-François Copé est comparable ? Qu'est-ce que nous dit ce précédent de la manière dont va réagir le candidat à la présidentielle ?

Denis Jeambar : Dans la compétition Copé/Fillon il s'agissait de contrôler les urnes, c'était des questions électorales qui se posaient, là c'est une affaire complètement différente. Les deux affaires ne sont pas comparables à mon sens. Là cette histoire le touche personnellement et c'est en ça que les deux affaires sont différentes. Toutefois, s'il faut trouver un point commun à ces affaires, c'est bien le comportement du candidat. François Fillon avait montré a la fois dans sa bataillé contre Copé et dans la campagne des primaires dont il n'était pas le favori il y a quelques semaines, qu'il peut faire preuve d'une force de caractère incroyable et qu'il n'a jamais lâché. Toutefois vu que la situation est nouvelle et l'engage directement, on ne peut évidemment pas être certain qu'il résistera ou pas.

C'est vrai que l'épreuve est toujours un moment qui permet de jauger un homme politique. On en a vu dans le passé qui ont eu à affronter des tempêtes aussi rudes. Je pense à François Mitterrand, à Jacques Chirac déjà pris dans la tourmente des affaires en 95 et qui n'a jamais cédé selon l'adage de Mitterrand "ne jamais céder, ne jamais reconnaitre, ne jamais céder." Ça a été aussi le cas de Nicolas Sarkozy qui n'a jamais rien cédé. On va voir si François Fillon peut en faire autant.

Quand Fillon est au pied du mur, comment est-ce qu'il réagit ?

François Fillon a toujours fait preuve d'une force de caractère à toute épreuve. Toutefois, la situation et le monde a bien changé en quelques années. D'abord car avec le développement d'internet, il y a une violence de la transparence qui n'existait pas. L'instantanéité de l'information et la simplification de l'information fait que l'accusation est immédiatement gravée. Immédiatement on est coupable. On a le sentiment que dans cette élection présidentielle, il y a un effet de déshabillage, de mise à nue d'un candidat qui peut aussi frapper tous les autres.

Ces évolutions vont être très dures à gérer pour François Fillon. Ensuite il y a une autre difficulté pour lui, il a souhaité s'en remettre à la justice. Mais le temps de la justice n'est pas le temps de l'opinion. On voit bien qu'aussi en raison du nouveau système médiatique et de ce système de communication nouveau, l'opinion galope tellement que l'on tourne les pages très vite. Donc la page Fillon pourrait être tournée par l'opinion.  Ce phénomène lui a été favorable dans l'élection de la primaire, on voit aujourd'hui qu'elle le dessert, on verra la sanction des sondages dans les prochains jours.

Quelles sont les options qui s'offrent à François Fillon, comment pourrait-il faire front face à la tempête ?

 Il y a plusieurs techniques en communication. Des gens vous expliquent que quand il y a un incendie ce n'est pas la peine d'aggraver la situation en jetant du petit bois sur le feu. Il a fait le choix de la justice. Ce choix il l'espère rapide, mais en même temps quand il a fait ses opérations de communication, il n'a fait que dénoncer les "opérations et crier à la calomnie". Mais comme il y a des faits présentés, tant qu'il ne répondra pas sur des faits il sera en difficulté. S'il apporte la preuve que sa femme a vraiment travaillé et que ses enfants aussi, même si cela n'effacera pas l'affaire, ça amortira le choc. En revanche, tant qu'il ne démontre pas devant l'opinion que les faits qu'on lui reproche ne sont pas avérés, le tribunal de l'opinion le jugera de plus en plus sévèrement. Sa prochaine action sera le révélateur de son tempérament. C'est un homme très réservé, très dissimulé, j'ai le sentiment que beaucoup de gens autour de lui découvrent tout ça et ne comprennent pas très bien comment il a pu se mettre dans une telle situation. C'est très difficile de savoir comment il va réagir. Je me demande comment il vit cette situation personnelle lui-même. A la sortie du Gouvernement Chirac il avait eu cette phrase " du Gouvernement Chirac il ne restera que mes réformes", il a été capable de tenir tête au chef de l'Etat, puis en tant que chef de gouvernement, il a montré beaucoup de sang froid notamment pendant la réforme des retraites. C'est un homme qui a déjà affronté des tempêtes politiques et sociales. Est-ce qu'il sera capable de résister à cette tempête personnelle, la question est posée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
06.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 03/02/2017 - 11:44
Mort aux cons - vaste programme
Lisez ces deux articles et vous serez édifiés !!!!
http://www.boursorama.com/forum-politique-fillon-l-auteur-du-piege-identifie-445555059-1
http://www.boursorama.com/forum-politique-fillon-l-auteur-du-piege-identifie-445555059-1
vangog
- 03/02/2017 - 10:44
Le leader socialiste Liviu Dragnea se vote une loi
d'auto-amnistie en Roumanie, trois mois après être revenu au pouvoir...Vous trouverez peu d'informations sur ce nouveau scandale de corruption gauchiste dans vos medias, pour cause d'indignation à géométrie très variable...
francoise34
- 02/02/2017 - 23:17
Le canard
Deux articles du canard et sont effacés les votes de 4,4 millions de personnes, sur des faits commis LÉGALEMENT
Les lois ne sont pas rétroactives heureusement pour un grand nombre de politiques