En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

04.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 22 min 29 sec
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 1 heure 49 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 2 heures 40 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 3 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 5 heures 6 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 6 heures 12 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 8 heures 50 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 9 heures 9 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 46 min 49 sec
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 2 heures 8 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 5 heures 14 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 6 heures 37 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 8 heures 26 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 9 heures 4 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 9 heures 18 min
Atlantico Business

Benoît Hamon fracture le PS, François Fillon rassure la droite, les milieux d’affaires s'inquiètent néanmoins des risques de chaos

Publié le 30 janvier 2017
Les plus cyniques espèrent (secrètement) une implosion du système, les plus raisonnables souhaitent que la droite retrouve un équilibre pour permettre l’émergence d’un homme providentiel.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les plus cyniques espèrent (secrètement) une implosion du système, les plus raisonnables souhaitent que la droite retrouve un équilibre pour permettre l’émergence d’un homme providentiel.

Apres l’élection de Benoît Hamon pour représenter le parti socialiste à la présidentielle, et les difficultés de François Fillon pour restaurer son leadership, la semaine s’ouvre dans un climat très stressé. Pour les milieux d’affaires, le système politique français risque de se mettre en marche vers le chaos, lequel ne peut déboucher que sur une crise sociale grave au printemps prochain à moins de découvrir d’ici là un homme providentiel.

Les chefs d’entreprises sont plus cyniques et pragmatiques que foncièrement inquiets. Il y aura toujours des solutions. Il y en a cependant certaines, plus douloureuses que d ‘autres. Explications en trois points.

1epoint, la situation conjoncturelle ne s’annonçait pas trop mauvaise pour 2017. Les indicateurs d’activité étaient encore la semaine dernière plutôt bien orientés avec un moral des ménages et des chefs d’entreprise bien orientés. La conjoncture internationale avait même tendance à se redresser. Les analyses d’impact de tous les projets protectionnistes de Donald Trump qui auraient dû plomber l’ambiance, n’ont pas affecté les perspectives. La mondialisation a tellement fragmenté la chaine de valeur que tout retour en arrière paraît très compliqué. C’est la raison pour laquelle, les grandes entreprises américaines qui travaillent dans les nouvelles technologiques (Google, Facebook, Amazon, Apple, Netflix) et qui avaient été malmenées par Trump pendant la campagne présidentielle ont retrouvé la confiance des investisseurs boursiers. En clair, les ambitions protectionnistes américaines feront l’objet d’une communication sans doute agressive mais leur application restera marginale.

Quant aux effets du Brexit, beaucoup pensent qu’ils seront très négatifs pour les Britanniques mais positifs pour le reste de l’Europe qui va récupérer des activités. Ajoutons à cet ensemble de planètes qui s‘alignent dans le bon sens, que la situation politique française offrait jusqu’à la semaine dernière quelques garanties de voir le pays pouvoir se réformer. Donc de se donner les moyens de se débloquer.

2e point, la situation politique nouvelle depuis ce lundi, a suscité quelques incertitudes quant à la stabilité politique nécessaire à la croissance. L’arrivée de Benoît Hamon comme candidat du parti socialiste à la présidentielle n’est évidemment pas l’hypothèse la plus capable de sécuriser le climat des affaires. Benoît Hamon s’est fait élire avec un programme très à gauche et difficilement applicable. D’autant qu’une grande partie du parti socialiste ne va pas le soutenir. Benoît Hamon a très peu de chance d’arriver en finale du deuxième tour de la présidentielle, donc il n’a aucune raison de faire avancer une pédagogie du compromis (puisqu‘il part en sachant qu’il ne sera pas élu) ; cela dit, il a beaucoup de chance de faire éclater le parti socialiste.

La gauche va donc se retrouver paralysée pour proposer une alternative de gouvernement et pour longtemps. Un tel affaiblissement est très préjudiciable au fonctionnement démocratique.

Du coté de la droite, le terrain n’est pas mieux stabilisé. Il y a certes l’extrême-droite qui contrôle tout un segment de l’opinion populaire mais qui ne défend pas une politique de redressement de l’économie.  Le monde du business comptait sur François Fillon qui avait devant lui un boulevard. La question est de savoir s’il réussira à lever les obstacles qui peuvent rendre son parcours difficile. Le discours de la villette a réussi à réunir toute la famille mais le climat est quand même assez lourd dans la France profonde. Cette situation délétère hypothèque évidemment le retour de la confiance qui était perceptible dans le comportement économique.

3e point, les milieux d’affaires en sont à craindre une crise sociale grave pour le printemps si la politique n’est pas en mesure de canaliser les frustrations et les espoirs. Alors ils craignent bien sur que Marine Le Pen profite de cette vague populiste grossie par ces désordres, car l’arrivée de Marine le Pen ne ferait que créer une nouvelle periode d’incertitude. L’hypothèse Macron est évidemment aussi dans toutes les têtes. L’ancien ministre de l'Economie va essayer de récupérer des déçus de la droite qui le mettraient alors en deuxième position face à Marine Le Pen.  C’est le vrai défi pour François Fillon : repousser Macron dans les rangs de la gauche.

A priori, les milieux d’affaires qui connaissent bien Emmanuel Macron n'ont aucun doute sur sa capacité à assumer la réalité des grands enjeux liés aux mutations. Ils n ont aucun doute sur son expertise et sa technicité. En revanche personne ne sait rien sur son assise politique, ses réseaux, son expérience et les moyens qu’il a de faire passer les réformes nécessaires.

Dans l’histoire, les situations difficiles sans solutions politiques se sont dénouées à l issue d une crise grave. Sans remonter à l’après guerre, revenons seulement à la guerre d’Algérie,1958, avec le retour du général de Gaulle. Revenons à l’après 1968 qui avait provoqué le départ du général de Gaulle et l'avènement d’hommes nouveaux comme Georges Pompidou et Valéry Giscard d’Estaing. Les grandes crises de l’histoire récente ont toujours accouché de solutions politiques avec des dirigeants au charisme nouveau. Le problème français, c’est que la classe politique n’a pas préparé d‘hommes nouveaux. Elle fonctionne toujours avec les mêmes, issus des différentes chapelles qui existent depuis de lustres.

Dans ces conditions, les milieux d’affaires souhaitent secrètement l’implosion de la situation. Une crise dure et pure qui provoquerait l’accouchement d’une nouvelle génération, avec des nouvelles pratiques et l’ambition de survivre.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

04.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 30/01/2017 - 23:14
Fictif
Pour ce qui est de l'emploi d'assistante parlementaire on voir avoir bien du mal à prouver que c'est fictif. Je me demande d'ailleurs pourquoi tout le monde s'excite là-dessus. Et même à supposer que Pénélope tisse et détisse sa tapisserie en attendant le retour de son héros ce n'est pas un problème, sauf à se demander s'il est vraiment nécessaire de payer une indemnité aux députés pour un assistant, mais cela dépasse le cas Fillon.
Reste donc le poste dans la maison d'édition. Mais si c'est fictif, cela concerne plutôt le directeur de la société qui a accepté la combine.
edac44
- 30/01/2017 - 20:28
On recherche ... correctif
Fillon et les autres, ça fait trente ANS et plus ...
edac44
- 30/01/2017 - 20:26
On recherche un "homme" nouveau !... oui mais comment et ou çà ?
Fillon et les autres, ça fait trente et plus qu'ils font de la politique parce qu'ils ne savent rien faire d'autre !... Question recherche de neuf en politique, ça me rappelle cette histoire, celle d'un automobiliste qui avait paumé ses clefs de voiture et qui, en pleine nuit les cherchait encore sous l'éclairage d'un réverbère !.. Un flic passant lui demanda ce qu'il cherchait à cette heure bien tardive !..; "mes clefs" dit l'autre !.. le flic : "et vous êtes sûr que c'est par là que vous les avez perdues ???" l'autre : "non, mais il n'y a qu'ici qu'il y a de la lumière !..."