En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Philippe Wojazer / Reuters
Convergence ?
Syrie : les Saoudiens font savoir qu’ils veulent participer à la coalition contre l’Etat islamique mais la destruction de Daech est le cadet de leurs soucis
Publié le 20 janvier 2017
Récemment, l'Arabie Saoudite a annoncé vouloir rejoindre la coalition contre Daesh. Entre coup de communication et alliance avec la Russie voici les clés de cette annonce qui peut paraître surprenante.
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Récemment, l'Arabie Saoudite a annoncé vouloir rejoindre la coalition contre Daesh. Entre coup de communication et alliance avec la Russie voici les clés de cette annonce qui peut paraître surprenante.

Atlantico : L’Arabie Saoudite annonce vouloir rejoindre la coalition internationale contre Daech… Quels bénéfices espèrent-ils en tirer ?

Alexandre Del Valle : L’Arabie Saoudite a annoncé vouloir rejoindre la coalition internationale contre Daesh et ce n’est pas la première fois. Depuis quelques temps, le pays manifeste son intérêt pour cette coalition. Tout d’abord, nous pouvons voir ici une volonté de l’Arabie Saoudite de redorer son image à l’international. La lutte contre Daesh est généralement assez bien perçue à travers le monde. C’est avant tout un effet d’annonce. Cependant, ce type d’annonce de la part de l’Arabie Saoudite peut nous laisser perplexe quand à sa concrétisation. Le pays n’ira pas nécessairement au bout de sa démarche.

Si l’Arabie Saoudite a fait cette annonce c’est qu’ils ont forcément un bénéfice à en tirer. Ils ne feraient pas ce type d’annonce sans une réelle contrepartie avec des retombées positives.

A quelle stratégie est-ce que cette annonce se raccroche ? 

Cette stratégie en plus d’être un effet d’annonce se raccroche probablement avec des rapprochements entre l’Arabie Saoudite et la Russie. En effet rien ne peut se produire au sein de cette coalition sans l’aval de la Russie. Le terrain de la lutte contre Daesh est d’une certaine façon un monopole russe.

Les Saoudiens doivent être relativement motivés en tant qu’ancien “parrain” de Daesh pour lutter contre. L’Etat Islamique se retourne assez souvent contre ses créateurs même contre les plus discrets. Daesh reste un mouvement incontrôlé, imprévisible et totalitaire. Il est possible que l’Arabie Saoudite veuille vraiment entrer dans une lutte active contre Daesh au delà de l’effet d’annonce.

Il est intéressant de constater que malgré de nombreux différents, des nations comme la Turquie, la Russie et l’Iran arrivent à s’allier dans cette lutte contre Daesh. L’Arabie Saoudite est peut être en train de se rendre compte de l'intérêt à lutter contre l’état islamique. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
03.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
04.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
05.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
06.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 19/01/2017 - 23:18
Luttes de pouvoir inter-arabes!
Daesch a été financé par certains princes Wahabites gravitant autour de la famille régnante des Saouds, afin d'exercer une pression sur des princes pervertis aux valeurs occidentales et afin d'éviter l'occidentalisation rapide des Nations proches. Puis leur créature a échappé aux Frankenstein saoudiens. gagnant en autonomie et devenznt une menace pour la famille régnante. L'intérêt des princes arabes est de conserver leur dictature nobiliaire, et daesch en est devenu la principale menace. Voilà pourquoi ils se sont unis de nouveau pour combattre daesch...jusqu'à la prochaine fois!
Deudeuche
- 19/01/2017 - 20:05
Même drapeau
L'un est vert l'autre noir, saoudaesh!
Stargate53
- 19/01/2017 - 18:02
Pas sérieux du tout
Les saoudiens ne manquent pas d humour noir pour oser proposer de lutter contre ceux qui appliquent leur vision religieuse du salafisme à l extrême