En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

04.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

ça vient d'être publié
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 1 min 15 sec
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 2 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 4 heures 53 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 5 heures 29 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 7 heures 8 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 9 heures 22 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 10 heures 46 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 1 heure 42 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 3 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 4 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 5 heures 8 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 10 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 1 jour 3 min
Les règles du jeu

Quand Trump s’en prend à l’Allemagne et que Londres durcit son Brexit. Ils nous envoient (en fait) de très bonnes nouvelles, si l’Europe sait bien jouer

Publié le 17 janvier 2017
Les Européens ont sans doute compris que le Brexit était l’occasion de resserrer les liens. Donald Trump en apporte une autre occasion superbe en taclant l’Allemagne de Mme Merkel...si seulement l’Europe réagissait.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Européens ont sans doute compris que le Brexit était l’occasion de resserrer les liens. Donald Trump en apporte une autre occasion superbe en taclant l’Allemagne de Mme Merkel...si seulement l’Europe réagissait.
Theresa May la première ministre britannique, va aujourd ‘hui à londres répondre à tous les détracteurs qui lui reprochent de ne pas avoir de stratégie pour organiser son Brexit et nous annoncer des conditions très dures pour faire aboutir le divorce. 
Donald Trump a hier dans une interview, tancé Mme Merkel, chef d’état étranger et ami avec une violence qu’on n avait jamais vue dans la pratique récente. Que les relations internationales ne soient une histoire de bisounours, c’est une évidence, mais en général, les diplomates y mettent les formes. 
Plutôt que de se plaindre que l’Europe ne fonctionne pas, et de crier avec les loups , ces deux évènements devraient provoquer une réaction de sursaut des 26 membres de l‘union et notamment des partenaires de l’euro. Les réactions à Bruxelles, à Berlin et à Paris devraient être cohérentes et à la hauteur de cette violence. 
Occasion unique historique, pour annoncer une refondation ou une réorganisation de la solidarité européenne. 
 
Ne rêvons pas. Donald Trump et Theresa May ont le même objectif. le même but ? Faire exploser l’Europe et l’euro pour ramasser les débris les uns après les autres et pénétrer les marchés. La Grande Bretagne a besoin des marchés européens mais elle ne veut pas en accepter les codes de fonctionnement. L’Amérique a besoin de l’Europe à condition que l'Europe parte en miettes et ne parle plus d’une même voix. Trump veut être l interlocuteur unique de Vladimir Poutine. Bref il veut rejouer le rêve américain de l’après guerre auquel s’était opposé le général de Gaulle et avait réussi à construire les embryons de l‘union européenne pour s’affranchir de l’impérialisme américain. La deuxième guerre mondiale donnait des droits à l’Amérique. la crise des subprimes aurait du lui donner des devoirs. Obama en avait peu. Trump en a encore moins. 
 
 
En grande Bretagne, Theresa May embourbée dans les contradictions du Brexit, a semble –t-il décidé de lancer la procédure de divorce. Un divorce total, dit- elle, en trois actes. Elle commencera par fermer la libre circulation des hommes. En clair toute immigration sera arrêtée sauf négociation très serrées. Ensuite elle se retirera de la cour de Luxembourg, ce qui veut dire que les litiges seront gérés par les tribunaux internationaux (donc par les avocats anglais). 
Enfin, elle prévoit de négocier des accords d’échange bi latéraux pour compenser la fin du libre échange de l’union. 
Alors il est évident que derrière ce discours guerrier, il y a une stratégie qui va consister à être intransigeant sur l’immigration (raisons politiques obligent) mais elle va essayer de faire trainer la négociation commerciale pour obtenir des avantages de substitutions afin de conserver le plus clair des activités installées en grande Bretagne.(raisons économiques obligent). 
Pour les européens c’est absolument inacceptable. Les européens ne peuvent pas accepter que la grande Bretagne se ferme de façon hermétique à l’immigration, mais surtout les européens ne peuvent pas accorder aux anglais une forme dérivée du fameux passeport qui est utilisé pour pénétrer les marchés . L ‘Europe a donc intérêt à se défendre, pour empêcher d’être cannibalisée, pour récupérer des activités et enfin, pour fixer des droits de douanes dissuasifs.  
Il va d’ailleurs y avoir une course de vitesse entre les droits de douanes en Europe et la baisse promise de l’impôt sur les bénéfices des sociétés installées en GB. Il faut que le droit de douane représente une charge supérieure au bénéfice obtenu dans le deal fiscal. Elémentaire Mon cher Watson !
Pour se faire, il faut que les pays de l’union s’entendent très fort. Ils y ont intérêt d’autant que Theresa May est très mal équipée en hommes et en experts pour négocier des accords commerciaux avec la chine ou l’Inde qui viendraient compenser le manque à gagner que représenterait la sortie de l’Europe. 
En clair, les hommes politiques, les fonctionnaires et les hommes d’affaires ne croient pas que la Grande Bretagne puisse organiser son divorce commercial et financier très vite. Mais en entendant, le Europe a intérêt à se défendre et pour se défendre il faut qu’elle se ressoude politiquement pour relever ces défis qui la coulent. 
 
De l’autre coté de l’Atlantique, Donald Trump a très bien compris le parti qu’ il pourrait tirer du désaccord européen et du coup,  il tape là où ca fait mal. Il tape sur l’Allemagne. 
Il sait que les mouvements populistes se sont emparés de l’Allemagne comme bouc émissaire de toutes les difficultés. Donc, il embraye sur la même partition. Il attaque Me Merkel sur deux fronts :  d’abord sur sa politique d ‘immigration, massive, mais aussi, Il tacle l’Allemagne sur ses succès économiques, en expliquant qu’elle a mis à mal, le reste de l’Europe. 
Bref, il reprend les arguments utilisés par l’extrême droite et l’extrême gauche Française, par la gauche de la gauche en France, par le mouvement 5 Etoiles en Italie, ou Podemos en Espagne ... 
Et comme il sait que ces mouvements prônent plus ou moins une sortie de l’Europe, il se félicite du Brexit et le donne en exemple. Le but de Trump est alors de faire exploser l‘union européenne, (une force de marché supérieure à celle des Etats-Unis) et l’Euro (La seule monnaie sérieuse concurrente du dollar) pour faciliter le réveil de la Russie dont il sait bien qu’elle est structurellement affaiblie. 
Cette campagne antiallemande est une campagne anti-européenne. 
En toute logique elle devrait provoquer des manifestations de désaccord très déterminées de la part des européens ou du moins de certains candidats a la présidentielles. Pour l'instant l’Europe, c’est silence radio. Pendant combien de temps, pourquoi ? Pour qui ? La situation qui se dessine sous nos yeux,  va rapidement devenir surréaliste et dangereuse. 
Trump et londres ont envoyé de très très bonnes nouvelles pour l’union européenne. A condition que l’union européenne réagisse. Elle n a pas le choix.  
 
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

04.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ELIED
- 17/01/2017 - 18:08
CE NE SONT PAS DES CONNERIES!
Depuis la naissance de l'UE, les US et la GB ont toujours mis des bâtons dans les roues de la construction, justement à cause de l'importance économique de l'union.Ils perdaient des plumes sur les marchés( pour preuve la force de l'Euro face au dollar qui gêne au plus haut point).En faisant éclater l'UE, les US se ménagent aussi un terrain militaire de choix, eux qui se sont toujours organisés pour aller guerroyer chez les autres plutôt que voir la guerre chez eux (pour preuve la panique du 11-09 quand des "terroristes" avaient osé les attaquer jusque sur leur territoire!).Oui je suis persuadé que Trump pour réaliser "US great again" a besoin de disloquer l'UE et dans tous les domaines.Il faut donc que l'UE se ressoude et vite et fasse une politique d'union dans tous les domaines pour garder un espoir d'un bassin économique et humain qui compte dans ce monde, elle en a la possibilité.Ce n'est pas en critiquant sans arrêt les européistes qu'on assurera l'avenir, car en cas d'explosion de l'UE, c'est la France qui en paiera les premiers dégâts et ils seront énormes n'en déplaise à certains détracteurs qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.
zouk
- 17/01/2017 - 16:24
Pollution du Forum Atlantico
El Flander a raison, commencez donc par Ganesha
zouk
- 17/01/2017 - 16:22
Trump, Theresa May
Saurons nous réagir en réorganisant l'UE?