En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 7 heures 5 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 7 heures 53 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 8 heures 39 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 10 heures 6 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 10 heures 25 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 13 heures 50 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 14 heures 28 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 14 heures 51 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 14 heures 52 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 14 heures 54 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 7 heures 29 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 8 heures 16 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 9 heures 31 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 10 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 13 heures 31 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 14 heures 52 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 14 heures 54 min
© Pixabay
© Pixabay
Edito

Pourquoi le retour de l’inflation va peser sur l’élection présidentielle

Publié le 06 janvier 2017
Ce n’est encore qu’un murmure, mais qui pourrait s’amplifier rapidement. En décembre, les prix ont augmenté de 0,3% après deux mois de stabilité.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce n’est encore qu’un murmure, mais qui pourrait s’amplifier rapidement. En décembre, les prix ont augmenté de 0,3% après deux mois de stabilité.
Ce n’est encore qu’un murmure, mais qui pourrait s’amplifier rapidement. En décembre, les prix ont augmenté de 0,3% après deux mois de stabilité. Mais c’est surtout en Allemagne que le mouvement parait bien engagé avec un glissement des étiquettes de 1,7% sur un an, proche de ces deux pour cent que la banque centrale européenne avait fixé comme objectif pour éviter une dépression de l’économie qui représentait un danger majeur pour tous ceux qui ne voyaient pas repartir une véritable croissance en Europe.
 
Aujourd’hui, un changement radical parait s’opérer, qui pourrait mettre fin à une longue période où sous l’effet de la mondialisation et du développement de la concurrence internationale, la planète paraissait engagée dans une course interminable à la baisse des prix, des coûts et des taux d’intérêt. On a même vu ces derniers devenir négatifs, un non sens dans un système classique qui commençait à instaurer des distorsions préjudiciables au bon fonctionnement des mécanismes de base . Un retour à la raison est peut-être en marche, mais on est allé si loin dans les excès qu’il ne se fera pas sans conséquences douloureuses.
 
Les premiers signes d’un retournement se multiplient, avec un rebond spectaculaire concernant le pétrole. Le baril qui était tombé autour de trente dollars est remonté en quelques semaines entre 55 et 60 dollars, un niveau auquel il parait être bien accroché depuis un accord entre les pays de l’Opep et la Russie, même si la perspective d’une reprise de la production de gaz de schiste aux Etats-Unis devrait conduire à une certaine stabilisation. Dans la foulée de l’or noir, les prix des matières premières explosent, tandis que l’on assiste partout à des hausses de salaires dont on avait perdu l’habitude en particulier en Allemagne et aux Etats-Unis, qui connaissent déjà le plein emploi favorable à l’amélioration des rémunérations. Conséquence immédiate : les taux d’intérêts sont redevenus positifs. La banque fédérale américaine envisage même de les réhausser à trois reprises cette année en fonction de l’évolution du coût de la vie.
 
Pour l’instant, le changement n’en est qu’à ses débuts, mais il pourrait commencer à produire des effets négatifs au moment de l’élection présidentielle. Car la hausse du coût de la vie va peser sur le pouvoir d’achat qui s’était amélioré pendant la période de baisse des prix du pétrole et des taux d’intérêt. C’est dire que la reprise de la croissance déjà trop molle va se trouver freinée, au détriment de l’emploi qui avait commencé à s’améliorer. La stagnation risque d’être plus que jamais à l’ordre du jour. Autre conséquence inquiétante : le renchérissement du loyer de l’argent va rendre le financement de la dette de plus en plus coûteux. Or, la France se trouve déjà dans une situation inquiétante que François Fillion avait qualifiée il y a plusieurs années déjà comme proche de la faillite. Elle devra émettre cette année pour deux cent milliards d’euros d’emprunts, dépassée seulement en Europe par l’Italie dans ce domaine. Une course de vitesse s’est engagée sur ce dossier, la Banque de France lançant une série d’émission s en ce début d’année pour obtenir des taus de crédits encore corrects. Une première émission de dix milliards s’est bien passée cette semaine, mais l’écart entre les conditions accordées à l’ Allemagne commence déjà à se creuser, d’autant que la dette est financée en majorité par des investisseurs étrangers qui pourraient se montrer de plus en plus circonspects vis-à-vis de notre pays. La situation de notre endettement est donc cruciale, mais en dehors de François Fillion qui prévoit dans son programme un désendettement prioritaire, la question ne préoccupe pas la quasi totalité des candidats à l’élection présidentielle, qui continuent d’élaborer des projets à l’ancienne, basés sur l’augmentation des dépenses publiques sans discernements, en promettant de recourir à une progressivité de l’impôt qui a déjà atteint des niveaux confiscatoires, les prélèvements atteignant jusqu’à 75% des revenus. Ce qui impliquera tôt ou tard des réveils douloureux….
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/01/2017 - 22:44
@Anguerrand ne pleurez plus sur les 30% de votre
"richesse" perdue! Il en restera encore 70%, et (Oh miracle!) cette dévaluation ne sera palpable que par rapport aux biens étrangers, énergie, sous-traitance chinoise...en compensation, Marine Le Pen diminuera de 30% les taxes gauchistes sur l'énergie (en diminuant de 30% les subventions aux énergies bidons), et vous payerez votre essence le même prix
qu'avant dévaluation...seuls vos tee-shirts fabriqués
en Chine coûteront 30% supplémentaires: pas grave! Vous pourrez continuer à profiter de quasiment toute votre fortune, sans partage...hallelujah!
Anguerrand
- 06/01/2017 - 15:34
Quand on pense que Philippot et MLP
Veulent créer environ 30% d'inflation en revenant au franc ! C'est autant de moins de " richessses" c'est à dire d'appauvrissement des français. Le programme économique fN est irresponsable, sans compter sur des mesures ruineuses comme la retraite à 60 ans. Quand vous verrez que vos 100€ à la caisse d'épargne ne valent plus que 70 francs du jour au lendemain, sans compter sur l'inflation qui se rajoutera à la diminution de votre pouvoir d'achat, vous serez ravis d'avoir voté FN . Vous ne serez même pas débarrassés des musulmans qui selon MLP sont devenu des habitants comme les autres compatibles avec la république.