En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 11 min 12 sec
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 1 heure 46 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 2 heures 6 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 2 heures 51 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 2 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 18 heures 55 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 26 min 42 sec
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 2 heures 57 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 18 heures 35 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 19 heures 13 min
© AFP
© AFP
Avis aux amateurs de culpabilités occidentales

Quand l’attentat de Berlin révèle à ceux qui en doutaient encore la vraie nature de l’hostilité de l’Etat Islamique face à l’Occident

Publié le 23 décembre 2016
Alors que l'Allemagne a un rôle marginal dans la coalition internationale anti-EI, un attentat sur un marché de Noël à Berlin a fait douze morts et plusieurs dizaines de blessés ce lundi soir. Cette attaque montre que les terroristes, avant de réagir aux interventions occidentales dans les pays musulmans, cherchent à déstabiliser les sociétés européennes ouvertes et multiculturelles.
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'Allemagne a un rôle marginal dans la coalition internationale anti-EI, un attentat sur un marché de Noël à Berlin a fait douze morts et plusieurs dizaines de blessés ce lundi soir. Cette attaque montre que les terroristes, avant de réagir aux interventions occidentales dans les pays musulmans, cherchent à déstabiliser les sociétés européennes ouvertes et multiculturelles.

Atlantico : L'Allemagne, qui a accueilli de nombreux réfugiés et participe de façon très symbolique à la coalition internationale contre Daech en Syrie et en Irak a été la cible d'un attentat ce lundi soir sur un marché de Noël de Berlin. Que nous apprend le fait que l'Allemagne ait été visée des motivations des terroristes islamiques ? 

Alexandre del Valle : Cela nous apprend que les terroristes ne nous détestent pas pour ce que nous faisons de mal ou de bien (le colonialisme, les bombardements en Syrie ou en Irak) mais pour ce que nous sommes. Nous avons affaire à un totalitarisme chariatique qui veut répandre sa vision totalitaire et théocratique de l'islam dans le monde entier. Leur stratégie de la tension et de la terreur repose sur un terrorisme psychologique qui vise à terrifier des populations en attirant les médias pour faire parler d'eux. Leur but est de tuer un Occidental parce qu'il est occidental, peu importent ses origines. Personne n'est pardonné, pas même un régime pro-immigrés comme l'Allemagne qui a accueilli de nombreux réfugiés, dont des islamistes.

Dans les années 2000, certains considéraient qu'Israël était la source du djihadisme et que si l'Occident avait défendu les Palestiniens, n'avait pas aidé les Israéliens et ne s'était pas engagé dans la guerre d'Irak, il aurait été épargné. L'attentat de Berlin invalide cette idée puisque l'Allemagne n'est pas dans une optique interventionniste, elle ne participe pas à des guerres à l'étranger contre des pays musulmans, elle accueille des islamistes sur son sol et elle est victime d'attentats.

Que l'on soit pro-israélien ou anti-israélien, pro-américain ou anti-américain, un pays colonial ou pas, islamophobe ou islamophile, nous sommes, aux yeux des islamistes, des Européens mécréants considérés comme des ennemis. C'est notre nature même de mécréant qui est détestée.

>>>> A lire aussi : Terrorisme islamiste : l’Europe dans le tourbillon d’une nouvelle guerre de trente ans (à moins que ce ne soit 50 voire 80 ?)

Dans quelle mesure l'attentat de Berlin invalide-t-il la théorie selon laquelle la France, qui a un rôle de premier plan dans la coalition internationale contre Daech, serait "responsable" de la vague d'attentats qui frappe plusieurs pays européens ?

Il n'est pas tout à fait faux que la France, par son action en Syrie, en Irak, en Libye et au Mali, a attiré les foudres de nombreux djihadistes. L'expérience française au Mali, américaine en Afghanistan, et plus généralement les interventions de mécréants en pays musulmans suscitent une hostilité. Si cette théorie sur la responsabilité de la France peut en partie être invalidée, la France cumule tout de même les tares. En-dehors de son abstention en 2003 pour la guerre d'Irak, elle est sur tous les fronts contre l'islamisme. La France est un pays laïc qui a fait des lois contre le foulard islamique, contre la burqa et contre le foulard dans les lieux publics. C'est un pays qui a une vision anticléricale de la foi, c'est le pays d'Europe qui est le plus dur envers les signes extérieurs de religion et contre le prosélytisme en général. C'est le pays qui a défendu Charlie Hebdo alors qu'en Angleterre par exemple les caricatures de Mahomet étaient interdites. Le côté laïc, libertaire, blasphémateur auquel s'ajoutent l'engagement de la France sur plusieurs fronts et les bombardements font que le pays a cumulé un ensemble de tares horribles aux yeux des islamistes.

Juste après les Etats-Unis et Israël, la France est l'un des pays les plus diaboliques aux yeux des islamistes et l'une des cibles privilégiées.

Mais il est vrai aussi que le fait que les pays nordiques, la Belgique, l'Allemagne soient frappés montre que l'ennemi est beaucoup plus global qu'on ne le croit. Il s'agit parfois de pays engagés dans des théâtres d'opération comme l'Espagne de M. Aznar en 2004, ou la France qui est engagée au Mali et en Syrie, mais l'Allemagne montre qu'un pays relativement neutre, qui n'a pas d'activité militaire internationale, qui n'a pas de passé colonial est visé de la même manière. Aux yeux des islamistes, le monde mécréant est une seule nation. Dans la mesure où les mécréants sont tous solidaires les uns des autres, frapper l'un équivaut à frapper l'autre.

Les Américains et les Français sont les plus détestés car on leur en veut pour ce qu'ils sont mais également pour ce qu'ils font. Mais le reste de l'Occident, même s'il ne fait rien, est aussi détesté pour ce qu'il est, ce qu'il représente.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 21/12/2016 - 16:55
C'est pas gagné !
§§§ Aux yeux des islamistes, le monde mécréant est une seule nation. Dans la mesure où les mécréants sont tous solidaires les uns des autres, frapper l'un équivaut à frapper l'autre. §§§ Très juste ! C'est pourquoi il faut créer un cordon sanitaire entre la civilisation arabo-musulmanet l'occident ! Car l'inverse est vrai : les mahométans forment une seule nation "la oumma" ! Qu'ils soient ottomans, perses, arabes, sunnites, chiites, wahhabites le danger est le même ! C'est pourquoi intervenir dans des pays musulmans de la part de l'occident est stupide, amoral, inutile...et même contre-productif ! Par bonheur toutes les composantes de la oumma se tirent dans les pattes. Pourvu que ça dure ! D'un autre côté il faut que l'occident "se purge" de la communauté mahométane qui le squatte et le parasite. Pas d'intervention, pas d'interposition, pas de parti-pris de l'occident en terres musulmanes et pas de musulman en occident ! Tout le contraire de ce que font les clowns qui dirigent les pays occidentaux !
clint
- 21/12/2016 - 15:08
@Leucate : d'accord la haine prend ses racines dans le coran
Le coran a des sourates qui peuvent justifier cette haine. Ainsi tous ceux qui nous disent, bien gentils, qu'il ne faut pas assimiler etc, etc, (encore Apparu ce matin) entretiennent cette haine en considérant que les musulmans en France ne sont pas concernés et doivent attendre que ça se passe !
lasenorita
- 21/12/2016 - 14:18
Les causes de la conquête de l'Algérie.
Les pays européens voulaient mettre un terme au piratage des Barbaresques sur la mer Méditerranée voir https://www.youtube.com/watch?v=lKqbL6Z-g5Q et https://www.youtube.com/watch?v=Ttd_8fzRcRU ainsi la conquête de l'Algérie a mis un terme à l'esclavage des ''Blancs'' et des Noirs pratiqué par les musulmans depuis plusieurs siècles et que nos gauchistes français (tel Taubira) ne veulent pas reconnaître!..D'ailleurs cet esclavage a repris chez les musulmans depuis qu'ils ne sont plus ''colonisés''...