En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

03.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

06.

Vers une surprise Michael Bloomberg ?

07.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Thérapie de groupe, tome 1. L’étoile qui danse" de Manu Larcenet : l’angoisse de la page blanche ? Une porte ouverte à tous les délires créatifs ?

il y a 2 min 59 sec
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 18 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 51 min 19 sec
pépites > Justice
Dommages et intérêts
L'Assemblée nationale va réclamer plus d'un million d'euros dans le cadre du procès Fillon
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Défense
Contrat

La modernisation de la flotte australienne de sous-marins : un enjeu géopolitique pour la France

il y a 4 heures 54 min
pépites > Justice
Enquête de déontologie
Affaire Griveaux : Juan Branco a renoncé à défendre Piotr Pavlenski, suite à la demande du bâtonnier de Paris
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les "anonymes" de la Résistance en France, 1940-1942. Motivations et engagements de la première heure" de Limore Yagil : la Résistance avait commencé bien avant l’appel du 18 juin, une salutaire analyse pour l’honneur des Français

il y a 7 heures 53 min
pépites > Politique
Campagne électorale
Elections municipales à Paris : Rachida Dati devance Anne Hidalgo pour la première fois, selon un nouveau sondage
il y a 8 heures 36 min
pépite vidéo > Environnement
Une page se tourne
Le premier réacteur de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire française, sera arrêté samedi
il y a 10 heures 20 min
décryptage > Sport
Haaland fait chuter Paris

Dortmund/PSG: 2/1 Paris passe au travers

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Politique
La révolution sera cruelle ou ne sera pas

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk : un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 16 min 13 sec
light > Santé
Remède efficace
Coronavirus : Jackie Chan s’engage à donner un million de yuans pour la recherche d’un vaccin
il y a 1 heure 46 min
pépites > Politique
Campagne familiale
Elections municipales : Marie-Caroline Le Pen, la sœur aînée de Marine Le Pen, fait son retour en politique à Calais
il y a 4 heures 24 min
light > Sport
Un pas de plus dans la légende
Biathlon : Martin Fourcade remporte son onzième titre de champion du monde de l’individuel
il y a 5 heures 11 min
pépites > Politique
Rivalités
Affaire Griveaux : Christophe Castaner fait une allusion à la vie privée d’Olivier Faure et provoque l'indignation de l'opposition
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cas Richard Jewell" de Clint Eastwood : l'histoire vraie d'un héros ordinaire broyé par la machine étatique : un Clint Eastwood grand cru...

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Société
Hémiplégie techno

Séparatisme islamique : cette autre dimension du défi qu’oublie Emmanuel Macron

il y a 10 heures 11 min
décryptage > Europe
Recomposition politique

Ce vote Sinn Féin irlandais qui devrait réveiller l’Europe

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Politique
Milliardaires contre milliardaires

Vers une surprise Michael Bloomberg ?

il y a 12 heures 2 min
décryptage > Société
Entretien

Chantal Delsol : "L’Occident est passé de l’humanisme à l’humanitaire"

il y a 13 heures 6 min
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Tiraillements

Tangage dans la future équipe de François Fillon autour du programme

Publié le 14 décembre 2016
Autour de François Fillon, on s'inquiète des retombées du débat autour de l'assurance maladie mais surtout on se dispute les postes dans la future équipe de campagne qui sera annoncée demain.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Autour de François Fillon, on s'inquiète des retombées du débat autour de l'assurance maladie mais surtout on se dispute les postes dans la future équipe de campagne qui sera annoncée demain.

"Si on ne parle pas aux vrais gens, ça n'est pas la peine. Il faut parler aux gens qui gagnent 1 500 euros, tous ces gens qui ont des vraies vies et pas uniquement à la bourgeoisie parisienne catholique". Ainsi parlait hier une ancienne sarkozyste devenue soutien de François Fillon par obligation. Elle traduit, a peu près, l'état d'esprit général qui entoure le tout nouveau candidat à la présidentielle depuis son élection. Et sa tribune de lundi, promettant d'infléchir, un peu, sa ligne sur les remboursements de santé n'y a rien changé. C'est en substance ce qui ressort de la discussion que François Fillon a eu avec le groupe centriste mardi matin à l'Assemblée. Selon Philippe Vigier les positions du candidat sur la sécurité sociale "méritent d'être explicitées". Bref, la droite doute. Se demande si le positionnement très radical de François Fillon n'ouvre pas un boulevard, à la gauche, au centre ou... à Marine Le Pen.

 

Mais tous pensent que le pire serait de changer de ligne aujourd'hui, sous la pression. "Nous allons avoir un énorme effort à faire en terme de pédagogie. Ça ne veut pas forcément dire réécrire le programme mais, c'est comme à l'époque des retraites, de nombreuses personnes ne comprennent pas, il va falloir expliquer". C'est aussi le sentiment qui prédominait, hier, dans l'entourage d'Alain Juppé, ou l'on ne partage pourtant pas les propositions de François Fillon en matière de sécurité sociale ;: "nous avions défendu l'idée que la cohérence était importante en politique, on ne va pas la refuser à François Fillon, explique un proche du maire de Bordeaux qui, même s'il n'est pas son premier fan, affirme : "un candidat a été choisi et on va faire avec car notre priorité, c’est de gagner, d'éviter Marine Le Pen et Manuel Valls. Pour ce faire, il ne faut pas une ligne qui branle dans le manche et qui change tous les mois. Je trouverais bien pire qu'il change aujourd’hui parce que ça voudrait dire : je me suis bien foutu de votre gueule. Vous m'avez élu sur un programme et j'en choisi un autre pour la présidentielle. S'il change de ligne, François Fillon est cramé", juge ce juppésite qui imagine infléchir la ligne autrement, en ayant un discours volontariste sur la pauvreté et en parlant pouvoir d'achat.

 

Mais de l'avis de l'un des proches de l'ancien Premier ministre, les discussions sur le programme ne sont pas encore à l'ordre du jour. La priorité portant, jusqu'à demain, sur la constitution de l'équipe de campagne. Or là encore les tiraillements sont nombreux. En effet, François Fillon doit faire de la place aux proches de ses anciens concurrents, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Bruno le Maire, NKM et Jean-François Copé. Il s'agit de réunir la famille, de ne pas attiser les rancunes. Le candidat ne pense même qu'à ça : "il a la tête dans le casting pour l'instant", explique une proche qui ajoute : "la question du projet viendra plus tard, quand tout le monde aura son chapeau à plume".

Une question essentielle, en effet, car les membres de l'équipe, qui feront partie de toutes les réunions, auront plus d'influence sur l'infléchissement du programme que les autres. C’est pourquoi sarkozystes et juppéistes mettent beaucoup d'énergie à défendre leur poste ou à caser leurs anciennes équipes. François Fillon devrait annoncer ce jeudi une partie de la composition de cette équipe, le reste en janvier. Certains noms circulent déjà comme celui du très fidèle Patrick Stéfanini. Bruno Le Maire, qui a refusé d'intégrer les instances du parti pour se réserver pour la campagne, devrait avoir une place. Benoist Apparu ex porte parole d'Alain Juppé pourrait occuper le même poste. Enfin la guerre fait rage entre le sarkoziste Eric Woerth et le filloniste Serge Gouard. Chacun souhiatant diriger la cellule progamme. Serg Gouard occupant déjà ce poste dans l'équipe fillon s'estimant légitime, Eric Woerth se voyant comme l'ouverture nécessaire au sarkozistes. Ce matin, ce dernier petit-déjeunait dans un café très fréquenté à coté de l'Assemblée Nationale avec... Laurent Wauquiez. Le message est à peine subliminale : "attention, si je ne suis pas choisi je pourrais devenir un ennemis de l'intérieur".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

03.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

06.

Vers une surprise Michael Bloomberg ?

07.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 15/12/2016 - 01:30
Après avoir perdu
Les Juppéistes reviennent via Mme Bertrand a la charge. Inutile, qu'ils rejoignent Macron ou Bayrou ce serait plus cohérent!
Yves3531
- 14/12/2016 - 22:26
Bof Madame Bertrand égale à elle même....
elle fait ses petits romans bien pensants auto-réalisateurs ... que la clique des élus de la Pravda-sphère garde son calme. Les chiens aboient, la caravane passe ...
langue de pivert
- 14/12/2016 - 18:18
Tempête dans un verre d'eau !
Beaucoup de bruit pour rien ! Les journaleux veulent du sang ! Alors ils brodent, ils délirent, ils se font leur cinéma ! Ils s'inventent des tragédies ! Ils créent l'évènement qu'ils espèrent auto-réalisateur. Hier N. Saint Cricq s'en trémoussait d'excitation sur télé P.S. ! Elle en tremblait presque ! Elle va se pisser dessus si ça continu !