En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

03.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

04.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

05.

Non, Mélenchon n'en veut pas qu'aux Juifs : il ne supporte pas non plus les "blonds aux yeux bleus" !

06.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

07.

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

05.

L’Oréal a décidé de supprimer les mots "clair" et "blancheur" de ses produits cosmétiques !

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 24 min 13 sec
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 1 heure 23 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 12 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 15 heures 44 min
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 16 heures 46 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 19 heures 13 sec
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 21 heures 31 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 22 heures 33 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 23 heures 49 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 52 min 42 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 12 heures 48 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 16 heures 10 min
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 18 heures 8 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 20 heures 19 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 22 heures 11 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 23 heures 29 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 1 jour 10 min
© Reuters
Nous généralisons, et pensons naïvement que les idées politiques que nous véhiculons sont également celles les plus massivement partagées par l'ensemble de la société.
© Reuters
Nous généralisons, et pensons naïvement que les idées politiques que nous véhiculons sont également celles les plus massivement partagées par l'ensemble de la société.
Bonjour tristesse

Déprimé ce matin ? Voilà comment les psys expliquent la douleur très spécifique des déçus d’une élection perdue

Publié le 21 novembre 2016
Alors que vous étiez persuadé que votre candidat préféré, bien placé jusqu'alors, allait remporter cette élection, vous avez du mal à contenir votre désillusion. Une sensation bien connue des psychologues et qui s'explique scientifiquement.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que vous étiez persuadé que votre candidat préféré, bien placé jusqu'alors, allait remporter cette élection, vous avez du mal à contenir votre désillusion. Une sensation bien connue des psychologues et qui s'explique scientifiquement.

Ce matin, en vous réveillant, vous vous êtes demandé le temps d'une seconde si ce que vous aviez vécu hier n'était pas qu'un mauvais rêve. Puis la dure réalité vous a vite rattrapé : oui, le candidat que vous souteniez depuis tant de temps, celui en lequel vous croyiez véritablement, a bel et bien été éliminé. Injustice. Colère. Incompréhension. Vous êtes assailli d'émotions négatives. C'est une véritable gueule de bois politique que vous vivez actuellement. Vous vous sentiez pourtant si sûr de vos chances… Pour vous, le résultat de cette élection était presque acquis. Aujourd'hui, vous le considérez comme inconcevable. Cette sensation, les psychologues la connaissent bien. Le site américain Vox en a interrogé quelques-uns, pour expliquer comment les partisans de Hillary Clinton avaient surestimé leurs chances de victoire face à Donald Trump. Une analyse qui se décline parfaitement à toutes les élections politiques.

Effet de faux consensus

À moins d'avoir voté pour un candidat que tous les sondages montraient largement perdant, ces résultats sont pour vous tout bonnement incompréhensibles. Vous sentiez cette effervescence autour de votre candidat, cette vague de confiance qui vous faisait déjà humer le parfum de la victoire. Et puis rien. C'est un fait : vous vous êtes fait berner. Pas par quelqu'un en particulier, non. Vous vous êtes lésé tout seul. Plus exactement, vous vous êtes fait prendre au piège de ce que les psychologues appellent l'effet de faux consensus.

Ce phénomène est assez simple à expliquer. Si vous en avez été victime, c'est parce que vous avez surestimé le nombre de personnes qui pensaient comme vous. N'y voyez aucune offense. Cette attitude est très commune, bien qu'égocentrique, remarque le site Eco Psycho. En effet, nous avons naturellement tendance à devenir amis ou du moins à nous rapprocher des personnes qui nous ressemblent ou partagent certaines de nos valeurs. Pareillement, et même si nous pouvons aimer de temps à autre consulter des médias d'un autre bord politique, nos lectures se concentrent bien davantage sur les journaux et sites web qui ne feront que conforter nos opinions, de droite ou de gauche. L'avènement de la presse sur Internet ne change étonnamment pas la donne, puisque les algorithmes, omniprésents sur le web, ont tendance à nous proposer "des contenus dont les points de vue sont similaires aux nôtres, notre mode de pensée et de fonctionnement" et à nous les  "resservir comme un écho, nous conforter dans nos opinions au lieu de nous inciter à réfléchir différemment et d'élargir nos horizons", analysait la journaliste spécialisée web, Emily Turrettini, dans le journal suisse Bilan.

La défaite politique plus mal vécue… qu'un attentat sur le sol national

Résultat : nous généralisons, et pensons naïvement que les idées politiques que nous véhiculons sont également celles les plus massivement partagées par l'ensemble de la société. Ainsi, les partisans du candidat vainqueur étaient tout aussi sûrs de leur victoire imminente que vous ne l'étiez avant aujourd'hui. Si les Français voyaient davantage Hillary Clinton gagner l'élection présidentielle américaine en raison du parti-pris assez clair de la part que nous véhiculait une majorité de nos médias de masse, les supporters du tout nouveau président des États-Unis étaient bel et bien aussi confiants de leur victoire que nous de leur défaite. En clair, lorsque deux camps politiques s'affrontent, chacun d'eux pense que le dénouement ne peut être qu'en leur faveur ou presque, explique le scientifique du comportement, Todd Rogers, de l'université d'Harvard dans les colonnes de Vox et sur le site de l'université.

Et la désillusion est très cruelle. Dans une étude conduite par ce même Todd Rogers, on apprend que ces défaites politiques sont vécues de manière plus brutales encore par les partisans de candidats perdants, que par les victimes de catastrophes bien plus graves. Dans son étude, il avait été demandé aux supporters du candidat perdant de l'élection présidentielle américaine de 2012, Mitt Romney, aux parents des enfants assassinés lors de la <a class="Colorbox" data-cke-saved-href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Tuerie_de_l" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Tuerie_de_l" %c3%a9cole_primaire_sandy_hook"="" target="_blank">tuerie de l'école primaire Sandy Hook,  et aux habitants de Boston, ville frappée par le double-attentat de 2013, de donner une estimation de leur niveau de bonheur et bien-être. Le résultat, surprenant, fait état d'un malheur plus profond chez les partisans du candidat républicain perdant que chez les habitants de Boston ou même les parents d'enfants victimes de la tristement célèbre tuerie.

Masochisme inconscient

Enfin, il apparait que nous vivons la tristesse plus intensément que la joie. Aussi, les partisans de Trump étaient moins contents de la victoire de leur favori que n'étaient bouleversés les supporters de Clinton à l'annonce de la défaite de cette dernière. Ce phénomène a un nom : la théorie des perspectives. Comme quoi, l'homme doit être un peu masochiste. Nous accordons également plus d'importance à ce que nous risquons de perdre qu'à ce que nous pouvons gagner. Une étude, menée en 1990 par les économistes du comportement Daniel Kahneman, Jack Knetsch et Richard Thaler, illustre bien ce comportement. Les chercheurs avaient séparé les volontaires de l'expérience en deux groupes de taille égale. Une tasse avait été donnée à chaque membre du premier groupe, qui devait alors estimer à quel prix il accepterait de la vendre. Les membres du second groupe devaient quant à eux estimer à quel prix ils accepteraient de l'acheter. Résultat : les possesseurs de ces tasses leur donnaient un prix deux fois plus élevé que ne le faisaient les potentiels acheteurs.

Toutefois, ne vous faites pas trop de bile. Ce malheur dans lequel vous pensez vous noyez devrait rapidement s'estomper. Comme l'indique le psychologue Dan Gilbert, interrogé par Vox, nous avons tendance à surestimer la charge émotionnelle des événements et sa durée dans le temps. Le cas d'un heureux gagnant d'une loterie et celui d'une personne soudainement paraplégique avaient été analysés dans une étude : tous deux avaient fini par revenir assez rapidement à leur niveau de bonheur "de base".

Tout compte fait, vous avez tout à gagner à ne pas être trop optimiste dans les défis que vous offre la vie. Les bonnes surprises ne seront que plus savoureuses.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires