En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

05.

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

06.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

07.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

01.

L'agonie des PC

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 44 min 51 sec
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 3 heures 50 min
light > Insolite
Too bad!
Un artiste vend une banane scotchée au mur 12.000 dollars : un autre la décroche, la pèle et la mange
il y a 6 heures 5 min
pépite vidéo > Insolite
Goût de luxe
Un hôtel espagnol décore son hall d'entrée avec un sapin à 14 millions d'euros
il y a 6 heures 43 min
rendez-vous > Economie
Zone Franche
Retraites et consensus scientifique : peut-on vraiment prendre les retraito-sceptiques au sérieux ?
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 12 heures 5 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 19 heures 15 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Santé
Petites vérités

Petites vérités utiles à rétablir sur l’espérance de vie en France

il y a 6 heures 35 min
décryptage > Europe
La juste mesure

Royaume-Uni : la lutte anticorruption cherche la juste mesure

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Politique
Petites vérités

Humanisme, rémunérations et régimes spéciaux : le cas Delevoye

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en se passant des énergies fossiles

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 12 heures 10 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 20 heures 4 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

La communauté internationale, spectre insaisissable mais hyperactif

Publié le 14 novembre 2016
Devant l'incapacité des diplomaties contemporaines à penser les questions de sécurité collective autrement qu'à court terme, et sous l'angle étroit d'intérêts nationaux ou régionaux, ce manuel se propose d'ébaucher les pistes concrètes d'une nouvelle approche de la paix. Extrait de "Mémoire de paix pour temps de guerre", de Dominique de Villepin, aux éditions Grasset 2/2
Dominique de Villepin est diplomate de formation, ancien Ministre des Affaires Etrangères (2002-2004), Ministre de l’Intérieur (2004-2005) et Premier Ministre (2005-2007). Dans ce voyage à travers un monde en feu, à contre-courant de l’esprit du temps...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique de Villepin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique de Villepin est diplomate de formation, ancien Ministre des Affaires Etrangères (2002-2004), Ministre de l’Intérieur (2004-2005) et Premier Ministre (2005-2007). Dans ce voyage à travers un monde en feu, à contre-courant de l’esprit du temps...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Devant l'incapacité des diplomaties contemporaines à penser les questions de sécurité collective autrement qu'à court terme, et sous l'angle étroit d'intérêts nationaux ou régionaux, ce manuel se propose d'ébaucher les pistes concrètes d'une nouvelle approche de la paix. Extrait de "Mémoire de paix pour temps de guerre", de Dominique de Villepin, aux éditions Grasset 2/2

Où est la communauté internationale ?

Un spectre hante la mondialisation… La communauté internationale. Toujours invoquée, personne ne l’a vue, per‑ sonne ne l’a entendue. De bons esprits en rejettent l’existence même, expliquant que seuls comptent les rapports de force entre puissances. Pourtant, quelque chose transcende bel et bien les parties du tout, qui s’exprime dans des consensus momentanés autour de certaines valeurs et à l’occasion de crises ponctuelles.

Quelle est cette « communauté internationale » ? Peut-­on se situer en dehors d’elle ? Nul ne peut exciper d’une charte d’appartenance à cette communauté. La reconnaissance mutuelle et tacite prévaut. Deux formes de cette recon‑ naissance émergent cependant. La première procède d’une appartenance à l’humanité commune, d’une solidarité naturelle de l’espèce. La deuxième, plus concrète, se fonde sur le principe westphalien de l’égalité des nations entre elles. Il s’agit donc d’une sorte de grammaire des relations internationales qui, sans empêcher les fautes de syntaxe ou les licences poétiques, n’en fixe pas moins des règles d’intelligibilité réci‑ proque qui facilitent le dialogue et la communication.

Aucune puissance, aucune instance ne saurait avoir la légitimité de décider durablement de l’éviction d’un tiers hors de la communauté internationale. Nier l’existence d’un État, d’un peuple, d’un territoire, n’a aucun sens. On peut, certes, écarter un État des circuits de délibération et d’échanges au travers de sanctions. On peut, en guise de punition, faire comme s’il n’existait pas, le couper de toutes relations diplomatiques. Mais, en réalité, cela ne s’applique jamais totalement. La Corée du Nord, qui est pourtant le plus isolé des États, entretient toujours des relations avec la Chine et, d’une manière ou d’une autre, avec la Corée du Sud. Elle demeure même membre des Nations unies depuis 1991 et ce, en dépit de la multitude de sanctions dont elle est frappée. Des relations formelles rompues n’empêchent pas d’autres canaux de prendre le relais.

Un ectoplasme hyperactif

Qui parle pour la communauté internationale ? Quel est son numéro de téléphone, pour paraphraser Henry Kissinger au sujet de l’Europe ? L’ironie ne change rien à l’affaire. Cette communauté est parfois incarnée par les Nations unies, mais celles-­ci sont, pour l’essentiel, son embryon historique et sa pointe émergée. Au jour le jour, elle est davantage le consensus formel ou informel, explicite ou tacite, de l’ensemble des États du monde sur une situation particu‑ lière. Le plus souvent, ce consensus repose sur un nombre limité d’acteurs significatifs, soit par leur puissance, soit par leur implication dans une crise donnée. Elle peut prendre la forme de groupes de contact, de formations ad hoc, de réunions ponctuelles. Ainsi permet-­elle des formats variables, en équilibre toujours instable entre l’efficacité et la légitimité, G7 ou G8, G20 ou encore G77. Tant qu’il n’est pas démenti par l’opposition d’autres acteurs significatifs, le consensus demeure en vigueur. Principe d’action, plutôt que principe de droit, cette méthode d’avancée collective propose un moteur de concertation et de décision multilatérale. À vrai dire, on pourrait inverser la charge de la preuve en affirmant que la diplomatie interétatique n’existerait pas sans cette idée régulatrice de communauté internationale. Tous les États agissent en fonction d’elle, ne serait-­ce que pour éviter d’être mis à son ban, ce qui entraînerait des conséquences symboliques autant que matérielles.

L’enjeu de l’État palestinien pose la question différem‑ ment. Peut-­on rester indéfiniment dans les limbes de la com‑ munauté internationale ? Il serait pourtant dans l’intérêt de tous d’intégrer pleinement la Palestine. Cela marquerait une reconnaissance réciproque et donc l’acceptation de règles communes. Aujourd’hui, la volonté d’appartenance exprimée par les dirigeants et le peuple palestiniens, avec le soutien d’une très large majorité des membres des Nations unies, constitue un pas en avant. Elle offre une intégration morale et ouvre la voie à une reconnaissance juridique qui parachèverait une nécessaire évolution. Le plus difficile reste cependant à faire : s’entendre sur la nature même et les formes de cet État palestinien, capable de vivre en paix côte à côte avec Israël.

Plusieurs événements récents ont mis au jour ce statut singulier et hybride d’État qui n’en est pas tout à fait un. En 2011, l’Autorité palestinienne est devenue le 195e membre de l’UNESCO. En novembre 2012, elle s’est vu accorder par l’assemblée générale de l’ONU un nouveau statut, celui d’observateur, à une majorité substantielle de cent trente-­huit voix sur cent quatre-­vingt-huit. De même, cent trente-­cinq pays reconnaissent aujourd’hui l’État palestinien et plu‑ sieurs résolutions parlementaires, à l’image de celle adop‑ tée à l’Assemblée et au Sénat français en 2014, appellent les gouvernements à poursuivre l’initiative. Néanmoins, la Palestine conserve un statut indécis, dont rien ne dit qu’il aboutira prochainement à une reconnaissance de l’ONU tant les oppositions de certains acteurs sont encore fortes.

Les contours de la communauté internationale résultent lar‑ gement de rapports de force entre les États et de visions idéologiques ou morales des relations internationales. Par intérêt ou conviction, certains sont tentés de privilégier une conception limitative et figée de cette communauté quand celle-­ci devrait par essence se faire accueillante, selon la conviction que les interactions entre les États et les sociétés nourrissent, à travers une dynamique d’échanges, un pro‑ cessus de civilisation pour le plus grand bénéfice de tous.

Extrait de "Mémoire de paix pour temps de guerre", de Dominique de Villepin, aux éditions Grasset, novembre 2016. Pour acheter  ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

05.

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

06.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

07.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

01.

L'agonie des PC

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires