En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

02.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

05.

Coronavirus : l’après crise sera violente

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 32 min 23 sec
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 2 heures 3 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 2 heures 55 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 4 heures 42 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 6 heures 30 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Santé
Risques de rechute

Déconfinement graduel : ce que le gouvernement ne devra vraiment pas louper

il y a 8 heures 17 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 58 min 32 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 2 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 3 heures 30 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économie chinoise ne redémarre pas aussi vite que ce que ses dirigeants affirment. Ou ils ne le savent pas ou ils mentent. Mais pourquoi ?

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

il y a 8 heures 41 min
© REUTERS/Christian Hartmann
© REUTERS/Christian Hartmann
Solitude mortifère

Pourquoi il ne fait vraiment pas bon être un patron de PME en France (et ça nous coûte cher)

Publié le 07 novembre 2016
Une récente étude montre l'ampleur du sentiment de solitude et d'isolement chez de nombreux patrons de PME en France. Incertitude face à l'avenir, manque de reconnaissance, pression syndicale : nombreux sont les facteurs explicatifs de cette situation.
Xavier Camby est l’auteur de 48 clés pour un management durable - Bien-être et performance, publié aux éditions Yves Briend Ed. Il dirige à Genève la société Essentiel Management qui intervient en Belgique, en France, au Québec et en Suisse. Il anime...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Camby
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Camby est l’auteur de 48 clés pour un management durable - Bien-être et performance, publié aux éditions Yves Briend Ed. Il dirige à Genève la société Essentiel Management qui intervient en Belgique, en France, au Québec et en Suisse. Il anime...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une récente étude montre l'ampleur du sentiment de solitude et d'isolement chez de nombreux patrons de PME en France. Incertitude face à l'avenir, manque de reconnaissance, pression syndicale : nombreux sont les facteurs explicatifs de cette situation.

Atlantico : Une étude de la BPI France récemment publiée montre que les patrons de PME français éprouvent bien souvent un profond sentiment de solitude et d'isolement dans leur travail. Si les raisons avancées sont diverses (manque de reconnaissance, incertitude face à l'avenir, pression des syndicats, etc.), y a-t-il une spécificité française dans ce domaine ?

Xavier Camby: Cette étude est intéressante mais ne nous apprend hélas rien de très neuf. Oui, les entrepreneurs souffrent! De stress ou de surmenage le plus souvent, et régulièrement d'isolement. Il existe bien une regrettable spécificité française en la matière, très dommageable : le profond et grave mépris, quasi généralisé, des administrations publiques, parfois même des élus, au sujet du monde privé, nécessairement malhonnête puisque mercantile... On joue ainsi les beaux esprit facilement, lorsque sa paie mensuelle ne dépend pas de son labeur, mais de la collecte des impôts.

Dans de très nombreux pays, l'entrepreneur est soutenu par l'ensemble de la société, car la création de richesses qu'il permet se partage au bénéfice de tous. La Suisse, l'Allemagne, les pays scandinaves, les Etats-Unis, les pays asiatiques anciennement communistes, les ex-pays de l'Est, etc. soutiennent résolument et activement les employeurs que sont les patrons de PME. Mais ils sont encore en France soupçonnés de tous les vices et de tous les maux... C'est presque un courage et un état d'esprit de résistant qu'il convient d'avoir pour entreprendre en France et créer ainsi de l'emploi, tant les obstacles juridiques ou légaux, fiscaux, financiers, sociaux... sont nombreux. Les arguments avancés par l'étude de la BPI me semblent vrais, mais bien secondaires en fait. La vraie solitude pesante du patron de PME en France, c'est face aux embarras et tracasseries publiques de tous ordres, en plus du surcoût et du travail improductif qu'ils génèrent! Le renversement de la charge de la preuve -à vous de prouver votre innocence, lorsqu'on vous accuse, même mensongèrement- pratiquée en dépit du bon droit et du bon sens renforce cette solitude: à qui se fier en effet ? Sûrement pas à une administration, par principe inquisitrice et accusatrice, qui ne respecte que les grands groupes industriels...

Comment le patron de PME français s'entoure-t-il dans son travail? Quelles comparaisons peut-on faire avec d'autres pays occidentaux?

De façon quasi universelle, on constate que c'est le plus souvent pour protéger ceux qu'il aime et l'ensemble de ses collaborateurs que le patron garde pour lui ses projets, ses interrogations, ses inquiétudes ou ses difficultés. Il est d'ailleurs intéressant de noter la recrudescence des Family Business (comme autrefois chez les artisans, les commerçants et dans beaucoup de petites entreprises), où on peut partager succès, revers ou épreuves avec ses intimes et ses proches. 

Cependant, très généralement aussi et au-delà de l'aide de leurs salariés, les patrons recherchent des interlocuteurs capables, pleins de bon sens, avec une réelle connaissance du monde du travail, sans intérêt antagoniste avec les siens et surtout, surtout des personnes de confiance! Il peut s'agir de son avocat, de son expert comptable, d'un assureur, d'un ancien collaborateur... C'était autrefois le rôle du banquier, lorsque celui-ci exerçait encore son vrai métier d'investisseur prenant des risques authentiques.

C'est encore celui qu'essaient de se donner les Business Angels, les incubateurs et autres VC: donner une image miroir et des conseils au jeune entrepreneur! Une vision cependant bien trop financière oriente leurs avis et désoriente le business comme les jeunes entrepreneurs!

Des collèges -de cercle de réflexion ou de partage-, des clubs, des syndicats, des chapitres, des réseaux fermés... leur permettent aussi de se retrouver, en fonction de leur besoin et de leur goût. Le Wine Business Club, par exemple, fondé en France par Alain Marty, en est une excellente illustration : des dirigeants se retrouvent à leur guise pour apprendre, découvrir, parler business et puis déguster ensemble des vins choisis. Et entre deux crus, ils échangent et partagent librement, entre pairs.

Bien souvent hélas, s'isole donc celui qui le veut ou qui s'abrutit de travail!

Selon vous, y a-t-il des habitudes que les patrons de PME français devraient changer pour remédier à ce sentiment d'isolement?

Diriger, décider, agir, oser, risquer, tout cela le patron de PME aime le faire. Et il assume sa responsabilité finale, nécessairement individuelle. Pour lui, vivre dans l'incertitude n'est pas forcément une menace, contrairement à certains gestionnaires qui s'épanouissent dans les grands groupes ou les administrations, à force de budgets et de projections à 3 ans ou de planifications mathématiques. 

Ma principale proposition pour les patrons qui se sentent seuls va vous sembler paradoxale! Je leur propose de s'isoler un peu, cette fois physiquement, pour faire un peu de silence au fond d'eux. Inscrire régulièrement dans son agenda un parcours de golf, une belle ballade en montagne ou sur des sentiers douaniers, une retraite... et s'y tenir permet, dans ce silence intérieur retrouvé, de vérifier que cette solitude n'est pas seulement une perception -possiblement erronée- de la réalité. A tous les dirigeants que nous accompagnons, nous expliquons ce besoin intense de notre psychisme: c'est dans le silence intérieur que nous créons, que nous inventons, que nous avons nos bonnes intuitions et que nous prenons nos meilleures décisions!

Une pratique régulière d'un isolement volontaire, dans le plaisir, permet d'éradiquer l'essentiel de nos perceptions négatives et/ou erronées.

Pratiquons donc cette hygiène psychique, pour notre propre bénéfice, qui consiste à s'isoler, de temps à autre, tout au fond de soi !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

02.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

05.

Coronavirus : l’après crise sera violente

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fran6
- 07/11/2016 - 15:05
oui, c'est vrai qu'on m'aime
je résume la prose comme cela: depuis 1998, 14 contrôles en tout genre, perso, je crois que dès qu'ils vont mettre en place le truc sur le mal de dos ou il fait trop chaud, je ferme la boite, déjà qu'on a du mal à se payé devant le rackette permanent....
CHABLIS
- 07/11/2016 - 13:44
et la légion d'honneur
Je crois sincèrement que les créateurs d'entreprises, et gestionnaires de leur propre entreprise devraient être décorés au titre de la légion d'honneur. Mais au lieu de cela ils sont décorés au titre du contrôle fiscal, du contrôle URSSAF, des palmes de l'académie des paperasses.
J'ai eu la chance en 35 ans de chef d'entreprises d'avoir eu un support familial total, même avec quelques tensions, des collaborateurs que j'écoutais, une santé de fer, des parents qui m'ont collé un logiciel sans trop de bugs dans le cerveau. Ce n'est pas souvent le cas, et par mes fonctions associatives de quasi-retraité je vois beaucoup de drames qui pourraient être évités.
assougoudrel
- 07/11/2016 - 12:34
Quand j'étais gamin
j'entendais les ainés parler de leur patron avec respect, car ils étaient conscients que c'était grâce à lui qu'ils avaient un foyer digne de ce nom et que leur enfants pouvaient manger, s'habiller et vivre dignement. Ils l'appelaient (le patron) le "Béké" même si il n'avait pas de plantation, mais un commerce ou tout autre. Lors des manifestations en Guadeloupe, le syndicaliste surnommé le "chabin" (rouquin au caractère chaud en créole) parlait du Béké comme les anciens esclavagistes. Tout a changé dans le mauvais sens et tout mauvais sens mène à nul part ou à la catastrophe; il suffit de voir la France en ce moment.