En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

04.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

05.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

06.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

07.

Philippe Juvin: "Si la France s’en sort aujourd’hui, c’est uniquement grâce aux Français, pas à l’État"

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 5 heures 6 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 9 heures 17 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 9 heures 55 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 11 heures 50 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 13 heures 8 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 15 heures 14 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 15 heures 45 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 17 heures 16 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 5 heures 20 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 9 heures 32 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 10 heures 59 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 12 heures 29 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 13 heures 48 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 15 heures 31 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 16 heures 57 sec
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 17 heures 39 min
© Reuters
© Reuters
Les entrepreneurs parlent aux Français

Députés endormis 1 - Digital français 0. L'Assemblée nationale cloue le digital français au pilori et le relègue à une officine administrative

Publié le 31 octobre 2016
Les élections approchent et il faut se prostituer habilement afin de ramener des "gages de virginité" à ses électeurs conservateurs, lorsqu'ils les retrouvent, le samedi matin au marché, en province. Le passé paie mieux que l'avenir pour tous ses députés aveugles.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les élections approchent et il faut se prostituer habilement afin de ramener des "gages de virginité" à ses électeurs conservateurs, lorsqu'ils les retrouvent, le samedi matin au marché, en province. Le passé paie mieux que l'avenir pour tous ses députés aveugles.

La chasse aux sorcières du digital a commencé. Entraînés par Christian Eckert pour qui fiscaliser est un réflexe physiologique, lui même soutenu par Karine Berger et Valérie Rabault, qui sont au numérique ce que Messerine était au bien public, il a fallu une seconde lecture, pour finalement décapiter l'économie collaborative qui avait cru survivre au premier vote. C'est dire l'obstination létale de ces inquisiteurs du 21e siècle, dont les ancêtres étaient sûrement en Espagne au 15e siècle, pour chasser d'autres minorités...

De façon étrange, ces anti-américains primaires, ont cédé, de la même façon que leurs ennemis de dogme, aux mêmes lobbies qui ont conduit la ville de New York à interdire (de fait) Airbnb, en cédant aux hôteliers. La critique a été unanime aux USA, qui s'est immédiatement posé la question de la rationalité de tarir la source d'expansion d'une offre qui permet d'accueillir tous les budgets des touristes et apporter aux USA, des devises.

De façon amusante, ceux qui se sont opposés à cette loi idiote, jeudi, à l'assemblée, ne sont habituellement d'accord sur rien! Les écolos y étaient totalement opposés, car malgré leur retard sur nombre de sujets, ils sont assez en pointe sur les phénomènes collaboratifs, qu'ils étudient dans le monde entier. Les amis de Arnaud Montebourg ont voté contre. Mais aussi des députés LR éclairés, comme Frédéric Lefebvre. Pour le reste Marine Le Pen peut dormir tranquille, on a assisté à un bel élan de stupidité UMPS, qui a voté majoritairement pour. 

Les élections approchent et il faut se prostituer habilement afin de ramener des "gages de virginité" à ses électeurs conservateurs, lorsqu'ils les retrouvent, le samedi matin au marché, en province. Le passé paie mieux que l'avenir pour tous ses députés aveugles.

Quand je dis "tous ces députés" il faut rester calme. Ils étaient moins de 40, encore disponibles, peut être endormis, à voter ce texte. Taxer l'avenir aura nécessité la présence de moins de 10% des 577 députés, qui avaient peut être voté au passage, leur soumission aux 35 heures? Si ils ne pratiquent pas de travail de nuit, rien n'empêche leur lâcheté d'apparaître en plein jour. Un vendredi sous forme de gueule de bois, pour une économie numérique française, faite de petits acteurs, qui ne demandent qu'à devenir grand et pouvoir lutter pour équilibrer la prédominance américaine.

Mais non, en tuant des sociétés françaises qui contrairement à leurs homologues américains, n'ont pas les moyens de subir de tels revers, nous supprimons nos propres champions au profit des américains, alors que cette loi était manifestement destinée à leur porter un coup vengeur. Bravo le calcul !

La conséquence est de faire rentrer l'économie numérique dans ce marécage administratif qu'est le RSI, cette administration désorganisée et coûteuse, qui n'arrive pas à se réformer elle même. 

La conséquence est de transformer nos sociétés en comptables du trésor un jour, et en guichet administratif le lendemain, à l'heure où l'inflation de la masse salariale de l'administration, notamment territoriale, gonfle les effectifs de l'Etat. On aurait pu s'attendre à ce que ces "emplois administratifs d'avenir" fasse le travail à la place de nos entreprises? Eh bien non.

La conséquence c'est que nous allons taxer l'avenir, la solidarité et le climat:

L'avenir en causant la mort de société comme Drivy, ou Heetch, qui du fait de la subtilité de la loi française, sont considérés comme diaboliques, alors que Blablacar est parée de toutes les vertus (pourquoi?). Et par là même, à tout le numérique français, car chaque trimestre, la seule certitude que nous ayons dans ce pays est que la fiscalité et l'interdiction, sont les seules réponses du politique au développement du digital.

La solidarité, car cette économie collaborative est celle du partage, de l'entraide, du lien retrouvé entre des millions de français, qui tentent de s'en sortir en partageant leurs charges à défaut de pouvoir accroître leurs revenus.

Le climat, car on taxe et on charge ainsi la vertu d'un système qui préfère mettre 4 personnes dans une seule voiture plutôt que dans quatre.

Nous avons fait un choix, à droite comme à gauche. Le passé. Le conservatisme. L'immobilisme qui est définitivement, comme au temps de la IIIe République "en marche". Une raison de plus de tourner le dos aux candidats, gauche et droite, de ces primaires pitoyables, sans pour autant alimenter les extrêmes. 

Cette tribune est un appel à la révolte. Lançons des "Pigeons, le retour"?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires