En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 21 min 19 sec
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 2 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 3 heures 16 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 5 heures 21 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 7 heures 50 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 1 jour 34 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 1 jour 1 heure
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 1 heure 28 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 3 heures 4 sec
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 4 heures 52 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 7 heures 37 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 19 heures 31 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
A l'opposé de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé l'est également en matière de politique étrangère; s'il assume l'intervention en Libye en 2011, il se montre nettement plus réservé à l'égard de Vladimir Poutine à propos de la Syrie que ses concurrents.
© Reuters
A l'opposé de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé l'est également en matière de politique étrangère; s'il assume l'intervention en Libye en 2011, il se montre nettement plus réservé à l'égard de Vladimir Poutine à propos de la Syrie que ses concurrents.
Identité heureuse

Primaire de la droite : Alain Juppé sur France 2, "comment le meilleur d'entre nous" est devenu "le moins pire"

Publié le 07 octobre 2016
Invité de "L'émission Politique" de France 2, Alain Juppé a voulu balayer l'image de candidat de gauche dont le camp Sarkozy voudrait l'affubler. Toujours en tête dans les sondages pour la primaire de la droite, le maire de Bordeaux n'a pas hésité à parler de" vent de panique "qui soufflerait dans le camp adverse.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Invité de "L'émission Politique" de France 2, Alain Juppé a voulu balayer l'image de candidat de gauche dont le camp Sarkozy voudrait l'affubler. Toujours en tête dans les sondages pour la primaire de la droite, le maire de Bordeaux n'a pas hésité à parler de" vent de panique "qui soufflerait dans le camp adverse.

"Je suis un homme de droite mais je suis un homme du rassemblement. Si on commence à exclure, on est mal barré car on aura besoin de se rassembler en 2017 ", a déclaré le maire de Bordeaux sur France 2 pour faire pièce à ceux qui l'accusent d'être de gauche, voire "le" candidat de la gauche à ces primaires. C'est que le climat  commence sérieusement à se tendre entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, et les soupçons sur la" loyauté", "l'honnêteté" de ce scrutin inédit fleurissent. Au point qu'Alain Juppé a eu cette phrase : " Si quelqu'un veut saboter la primaire, il explosera en vol". A bon entendeur ! Car on ne se ménage plus en coulisses, on s'écharpe par discours interposés dans les deux camps.

Face à ses contradicteurs, des électeurs invités  par la chaine publique, le favori de la primaire n'a pas eu trop de peine à démontrer que son programme n'était pas inspiré par le parti socialiste : le maire de Bordeaux veut augmenter la TVA d'un point, il veut faire passer l'âge de la retraite à  65 ans ; il veut "revoir" de fond en comble l'AME,( l'aide médicale d'état, c'est-à-dire la gratuité des soins pour les étrangers sans papiers qui coute 800 millions par ans, et qui est devenue un totem pour la droite). Alain Juppé veut aussi instaurer la dégressivité de l'indemnisation du chômage" (25% au bout d'un an et 25% au bout de 18 mois) " si le marché du travail redémarre". Son objectif étant le plein emploi, il veut se donner les moyens d'y arriver en baissant certaines charges pour les entreprises et en incitant les créateurs de richesses, gros contribuables  qui veulent s'expatrier, à rester en France. Et pour cela une seule recette : baisser leurs impôts. La simulation effectuée pour l'émission ne laisse pas planer de doute à cet égard, même si Alain Juppé se défend de vouloir " baisser les impôts de 50 milliards, comme certains le proposent", ou encore de "supprimer 600.000 emplois de fonctionnaires", allusion aux programmes économiques de François Fillon et Nicolas Sarkozy. Lui se veut "réaliste pour être efficace. A l'opposé de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé l'est également en matière de politique étrangère; s'il assume l'intervention en Libye en 2011, il se montre nettement plus réservé à l'égard de Vladimir Poutine à propos de la Syrie que ses concurrents.

Mis en cause sur sa probité par Emmanuel Macron, Alain Juppé a rappelé qu'il n'a pas été mis en cause sur le "plan personnel" lors de sa condamnation en 2004. Une épreuve qui l'a " changé", reconnait-il. Lorsqu'on lui " balance" les grandes grèves de 1995, il reste "droit dans ses bottes", en rappelant que la Sécurité Sociale a été sauvée cette année là ,et qu'il a seulement reculé sur les régimes spéciaux des retraites , tout comme il brandit l'exemple de la ville de Bordeaux transformée sous son impulsion, pour convaincre qu'il pourrait faire de même pour la France entière !Sa méthode de "rassembler" est-elle la bonne ? Le sondage express effectué en cours d'émission a montré que près de 50% des Français le trouvent convaincant .Le favori de la primaire en conclut qu'il lui faut encore convaincre 2 ou 3% de plus pour obtenir la majorité, rien n'étant jamais gagné d'avance ...malgré les bons sondages. Actuellement  Alain Juppé se trouve dans une phase ascendante ; il engrange les soutiens .Il est le candidat raisonnable, le "moins pire" comme l'a qualifié un de ses interlocuteurs.(autrefois Jacques Chirac disait de lui qu'il est le "meilleur") .En 2016, il est bien loin le temps où les candidats à la présidentielle voulaient réenchanter la politique ...Aujourd'hui est venu le temps de la "realpolitik".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
emem
- 07/10/2016 - 20:16
Bis
Je le répète, je ne voterai jamais pour un candidat qui a dit :"Les Algériens sont chez eux en France"
von straffenberg
- 07/10/2016 - 19:52
Juppé bis
J'ai regardé et écouté très très attentivement Juppé et mon opinion n'a pas changé . Juppé est dans la communication , parfois convaincant mais toujours dans l'affirmation d'un ego supérieur , comme l'est Hollande ( Pas trés ouvert à l'analyse objective ) ; Son explication de la crise au Moyen Orient est pour le moins douteuse et colle beaucoup à la diplomatie Hollandaise ce qui me fait confirmer que le maire de Bordeaux racole les voix de gauche
moneo
- 07/10/2016 - 17:15
quand les journalistes sont nuls
vouloir la retraite à 65 ans pour les français mais ne pas se l'appliquer à lui même à 72 ans ,on va finir par croire que le poste de President c'est être au club med -:)
Pour le reste s'il est élu on repart pour des rafarinades et des chiraqueries pour 5ans , car gouverner en voulant plaire à tout le monde c'est la garantie de déplaire à tout le monde... mais les français aiment bien cela Chirac , Mitterrand si détestés en activité sont adorés par l'immense majorité des français
Désespérant