En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 8 heures 12 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 9 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 10 heures 14 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 11 heures 45 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 13 heures 9 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 15 heures 42 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 16 heures 31 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 18 heures 15 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 8 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 9 heures 51 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 11 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 12 heures 33 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 15 heures 31 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 15 heures 52 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 17 heures 14 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 18 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 18 heures 19 min
L'iPhone 7 avec une mémoire de 32 Go est mis en vente aux États-Unis au prix public de 649 dollars à New-York, dans les Apple store. A Paris, il faut payer 770 euros !
L'iPhone 7 avec une mémoire de 32 Go est mis en vente aux États-Unis au prix public de 649 dollars à New-York, dans les Apple store. A Paris, il faut payer 770 euros !
Atlantico business

Mais pourquoi l'iPhone 7 est-il vendu si cher alors qu'il est fabriqué en Chine ?

Publié le 22 septembre 2016
Le prix de l'iPhone 7 qui sort actuellement sur le marché est exorbitant alors qu'il sort des chaînes de montage chinoises. Or tout s'explique.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le prix de l'iPhone 7 qui sort actuellement sur le marché est exorbitant alors qu'il sort des chaînes de montage chinoises. Or tout s'explique.

L'iPhone 7 avec une mémoire de 32 Go est mis en vente aux États-Unis au prix public de 649 dollars à New-York, dans les Apple store. A Paris, il faut payer 770 euros pour le même modèle, ce qui est évidemment plus cher. Mais on verra pourquoi. 

Pour le marché, l'iPhone est le smartphone le plus cher, si on oublie les petites bêtes customisées avec de l'or ou de l'argent partout et que l'on trouve dans les magasins de l'avenue Montaigne. Mais là on n'est plus dans le smartphone, on est dans la haute joaillerie, donc on oublie. 

N'empêche que l'iPhone 7 tout comme les précédents membres de cette famille se range dans le haut de gamme. 

Alors, la vraie question est de savoir à quoi correspond ce prix. Apple n'est pas bavard sur la chaine de production et le prix de ses composants. Ceci dit IHS Markit vient de donner quelques éléments d'analyse qui éclairent d'un jour nouveau ce pur produit de la mondialisation. 

Parce s'il y a bien un produit mondial, c'est l'IPhone qui s'est diffusé partout sur la planète et d'abord dans les couches sociales les plus aisées pour ensuite séduire les classes plus moyennes. Mais si le marché est mondial, les composants viennent des 4 coins du monde.

Les iPhone 7 comme tous les autres, sont conçus chez Apple, principalement en Californie, développés dans les usines occidentales (aux États-Unis et en Irlande). Ils sont montés dans des usines chinoises qui font venir des éléments et des composants achetés un peu partout, en Corée, en Amérique, en Mongolie et même en France, qui fournit par exemple les gyroscopes permettant à l'image de pivoter. 

La recherche et le marketing sont assurés principalement aux États-Unis, chez Apple. La distribution est éclatée sur tous les marchés. 

La répartition des couts donc est relativement simple. Ça marche en trois tiers ou presque.

  • La production et le montage coûtent environ 30% du prix de vente soit 220 dollars. La part de main d'œuvre chinoise représente moins de 5 dollars. 

  • La distribution, c'est à dire la communication et le commercial, représente également 30%.

  • La recherche, le développement, le design… bref, la patte Apple, représentent donc près de 40% y compris la marge d'exploitation qui est l'une des plus élevée du secteur. 

Alors c'est vrai Apple, avec ses prix de Rolls, dégage une marge bénéficiaire très importante. Mais Apple investit en permanence pour garder son statut de produit de luxe. 

Son inquiétude stratégique est de saturer le créneau de marché des consommateurs prêts à mettre 700 euros dans un smartphone. Il lui faut en permanence présenter une offre nouvelle, innovante qui justifiera le prix. La société n'est pas assurée de pouvoir offrir de telles innovations en permanence. Elle recherche d'ailleurs un produit qui pourrait rentrer dans un créneau de prix plus modeste (qui est aujourd'hui investi par ses concurrents et notamment Samsung). Son problème stratégique est comment satisfaire un public plus large sans perdre son marché haut de gamme. 

Apple a essayé. Mais la sortie de l'iPhone 7 qui est plus que les autres encore un véritable couteau suisse du digital (innovations fortes sur l'appareil photo, le design et surtout sur la batterie) semble montrer la détermination à rester solidement ancré sur le haut de gamme. 

À noter d'ailleurs que l'iPhone 7 coute plus cher à fabriquer que l'iPhone 6 à cause de composants plus onéreux, et notamment le micro-processeur, ainsi que la batterie (la marge y est plus faible).

En fait pour élargir son marché, Apple marche sur les trace des fabricants automobiles. Un modèle de base à faible mémoire et plein d'accessoires ou de composants plus chers. L' iPhone 7 à 8 Go doit valoir moitié moins cher que celui à 32 Go et plus. 

Autre astuce, Apple compte beaucoup sur les opérateurs de téléphone pour amortir un peu le prix par des offres commerciales couplées à l'abonnement. Orange, Bouygues et SFR – mais pas seulement – multiplient les promotions qui récompensent la fidélité. En fait les opérateurs français nous louent le mobile ; sans le dire vraiment, mais ça viendra. Comme dans l'automobile. 

Ces pratiques sont moins fréquentes aux Etats unis, ce qui explique que l‘iPhone seul est moins cher à New-York qu'à Paris où les clients sont moins nombreux à acheter le mobile tout seul mais préfèrent passer par l'opérateur. 

Ce qui est intéressant dans l'impact d'une chaine de valeur comme celle d'Apple sur l'économie mondiale, c'est qu'elle n'est évidemment pas neutre sur l'équilibre des développements. Il faut à ce titre là combattre deux idées reçues.

  • Contrairement a ce qu'on explique, une société comme Apple ne travaille pas exclusivement au bénéfice de la croissance américaine et des cautionnaires américains. La chaine de production arrose la planète toute entière. On ne peut même pas dire que la délocalisation industrielle a dévitalisé le tissu occidental. Sur un iPhone vendu 700 euros, les pays émergents n'en produisent que 10% à peine puisqu'ils importent beaucoup de composants qu'ils montent. 90 % de la valeur est créée en Occident par des salariés occidentaux. 

  • Apple n'a pas d'intérêt financier à travailler dans des usines chinoises. La part de la main d'œuvre est tellement faible par rapport au prix du produit vendu que Apple pourrait très bien rapatrier ses fabrications aux États-Unis ou en Europe.

Mais, très important :  si Apple ne le fait pas c'est pour une autre raison que les dirigeants (dont Steve Jobs) ont expliquée mille fois. Un pays émergeant comme la Chine est ultra-réactif à la conjoncture ou aux décisions stratégiques. Selon les dirigeants d'Apple, il faut une semaine en Chine pour recruter 8700 ingénieurs de haut niveau qui seront capables d'encadrer 200 000 ouvriers que l'on va également recruter en 8 jours. 

Aux États-Unis, disait Steve Jobs, il faut 9 mois et en Europe 2 ans. Apple n'a pas le temps d'attendre de tels délais puisque c'est la durée de vie de son produit. 

La leçon d'un tel modèle est que le monde entier profite de son dynamisme. A une réserve près, qui est d'ordre fiscal. Certains pays, (l'Irlande par exemple, pour ne pas la nommer) savent mieux que d'autres attirer la création de valeur sur leur territoire par le dumping social et surtout fiscal. L'Irlande n'est pas le seul pays. Mais c'est un autre débat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier K.
- 22/09/2016 - 08:58
Bah
Le dumping social en Irlande aurait attiré Apple, c'est nouveau ca!! C'est juste une boite au rttre qu'à installé Apple. Ils detournent y detournent l'integralite de leur benef grace a la technique du sandwitch hollandais. A vrai dire cette technique est employée par toutesles entreprise européennes telles Airbus. En tant que libéraliste je considère cette pratique comme etant anti libérale puisqu elle fausse la concurence entre grande et moyenne entreprise à la faveur des grandes qui ne sont au fond que de mini dictatures totallement inefficace et subventionnées par les états. Pour resoudre le problème et tous les economistes le disent il faut soit l'harmonisation fiscale a l echelle du marche commun avec une fiscalité sans niche, soit une correction de la dispersion fiscale par un retablissement de droit de douane. Ensuite il faut arreter avec Apple, leur periode d'innovation est revolue, ils vivent de la rente de créativité que leur a donné Steeve Jobs et l'image que cela leur a donné. Apple ne fait plus que de l optimisation et de la mise a jour.