En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Migrants, je vous aime

Sarkozy dans la jungle (de Calais)… Heureux comme Tarzan !

Publié le 22 septembre 2016
Partout où il va, l'ancien président de la République fait un tabac. Et là aussi, la foule était au rendez-vous.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Partout où il va, l'ancien président de la République fait un tabac. Et là aussi, la foule était au rendez-vous.

Hollande a confié récemment à des journalistes "qu'il n'avait pas de bol". Son prédécesseur (et possible successeur) a, lui et par comparaison, le c… bordé de nouilles. Il était hier à Calais, ville symbole de l'invasion des migrants tant redoutée par certains. Une visite obligée pour tout candidat à la présidence de la République. La preuve : l'actuel détenteur de ce maillot jaune y sera la semaine prochaine.

Sarkozy était donc là dans le port, entouré de plusieurs huiles : Xavier Bertrand, le régional de l'étape, Natacha Bouchart, la maire de Calais, François Baroin et Gérard Darmanin. L'ancien Président, en élève sage, se faisait expliquer comment on détectait au scanner les migrants cachés dans les camions. Lorsque… Lorsque quoi ?

Lorsque – miracle aussi important que celui de Jésus marchant sur les eaux du lac Tibériade – d'un camion arrêté par la police, on vit sortir 12 Afghans et Syriens ! Nicolas Sarkozy, stupéfait, ne croyait pas son bonheur. On sait que les hommes politiques raffolent des "real people", des "vrais gens". Et là, il avait pour lui, rien que pour lui, des "real migrants", des "vrais migrants". On suppose que – ayant atteint le nirvana – il se retint (les caméras de télévision étaient là) de tambouriner avec ses deux petits poings sur sa poitrine en poussant des cris gutturaux brevetés par Tarzan…

Si l'on en croit le Figaro, qui rapporte cette scène digne des meilleurs films d'aventure, des journalistes aussi stupéfaits que l'ancien président crurent d'abord à une mise en scène. Trop beau pour être vrai… Après ça, impossible d'avoir des doutes sur la galopante bêtise qui règne dans certains médias. Eh oui, il y a des journalistes capables d'imaginer que Bernard Cazeneuve aurait organisé un spectacle juste pour les beaux yeux du mec qui veut faire la peau de son copain Hollande !

Il nous faut revenir à Nicolas Sarkozy, qui est quand même le héros et le bénéficiaire (ça va cartonner sur les télés…) de cette scène où le vécu a fait une irruption tonitruante. Ravi de l'aubaine, le candidat à la primaire de la droite et du centre en a profité pour aller papoter avec les flics. Ces derniers, conformément aux ordres reçus, ont laissé repartir les migrants dans la jungle : "leurs empreintes n'ont pas été prises, leurs identités non plus".

Et là, Sarkozy, comme tout lui était offert sur un plateau, a fait dans le genre père noble, père de la Nation. "Il y a quelque chose d'effrayant dans cette démission de l'État". Il a ainsi visé François Hollande sera dans quelques jours à Calais. On verra s'il fait mieux que Sarkozy. Peut-être lui trouvera-t-on 24 migrants au lieu de 12 ? Mais non, mais non : aucun migrant. C'est conforme à sa politique : sans migrants – rendus invisibles –, pas de problème de migrants !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Et si nous aussi on faisait nos camps décoloniaux ?

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 23/09/2016 - 06:24
NS a été Calais
Le petit toutou Hollande le suiva à condition qu'il soit gardé par 6 brigades de CRS et que la foule soit gardé à au moins à 500m comme au 14 juillet ou la foule etait éloignée le plus possible et PS medias aux ordres ne retransmettaient que la musique et le bruits des sabots des chevaux. Il n'y a pas de quoi etre fier pour le premier president....du monde. Je pense que c'était une blague, le jury ne savait pas qu'Hollande ne fait jamais ce qu'il annonce ou àlors pour 2018/2020 !
vangog
- 22/09/2016 - 22:23
Fin de l'histoire "Sarko chez les migrants"...
Et quand les policiers ont dit à leur ancien patron "leurs empreintes n'ont pas été prises, leurs identités non plus", Sarko-le-tricheur leur a souri: "ah ben c'était comme quand j'étais Président, alors?..."
l'enclume
- 22/09/2016 - 17:41
Qui sera le meilleur ????
"Il a ainsi visé François Hollande sera dans quelques jours à Calais. On verra s'il fait mieux que Sarkozy" Monsieur Benoît Rayski, je prends le pari que François Hollande va marcher sur l'eau jusqu'à Douvres. Cela en bouchera un coin à Nicolas Sarkozy. cloette - 22/09/2016 - 09:25 - Vous également retournez en enfance avec les "Pieds Nickelés"