En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

04.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

07.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 1 heure 4 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 4 heures 3 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 4 heures 41 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 5 heures 7 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 5 heures 40 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 6 heures 6 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 6 heures 22 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 7 heures 9 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 7 heures 37 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 2 heures 12 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 3 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 4 heures 28 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 4 heures 43 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 5 heures 15 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 5 heures 50 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 6 heures 10 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 6 heures 45 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 7 heures 55 min
© Reuters
© Reuters
Cap au centre, moussaillon

Pourquoi Emmanuel Macron est devenu la nouvelle pomme de discorde des centristes

Publié le 09 septembre 2016
Une candidature Macron pourrait être dangereuse pour le président du Modem qui, si Nicolas Sarkozy est désigné lors de la primaire, a annoncé son intention de se représenter. Une bonne raison, pour son adversaire centriste Jean-Christophe Lagarde, de soutenir l'ancien ministre de l’Économie ?
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une candidature Macron pourrait être dangereuse pour le président du Modem qui, si Nicolas Sarkozy est désigné lors de la primaire, a annoncé son intention de se représenter. Une bonne raison, pour son adversaire centriste Jean-Christophe Lagarde, de soutenir l'ancien ministre de l’Économie ?

Ils n'en finissent pas de se parler, par médias interposés. De dire qu'ils veulent s'unir à nouveau. Réunir les centres. Mais la réalité est toute autre, car à la fin, il n'en restera qu'un. Jean-Christophe Lagarde et François Bayrou bataillent, en réalité, pour être le survivant de cette guerre des centres lancée en 2002 et qui ne semble pas proche de l'armistice.

Hier encore, les deux hommes ont échangé une passe d'arme d'anthologie. Le matin, invité chez Jean-Jacques Bourdin, François Bayrou lance une charge sans précédent contre Emmanuel Macron. "Il y a là une tentative qui a déjà été faite plusieurs fois par plusieurs grands intérêts financiers et autres, qui ne se contentent pas d'avoir le pouvoir économique, mais qui veulent avoir le pouvoir politique", affirme le troisième homme de la présidentielle de 2007. "On a déjà essayé plusieurs fois… On a déjà essayé en 2007 avec Nicolas Sarkozy, et ça n'a pas très bien marché. On a essayé en 2012 avec Dominique Strauss-Kahn… Et ce sont les mêmes forces qui veulent réussir avec Macron ce qu'elles ont raté avec Strauss-Kahn". Mais en réalité, cette charge, si elle vise ouvertement l'ancien locataire de Bercy, qui pourrait gêner une candidature de François Bayrou, est aussi adressée au patron de l'UDI qui depuis fin août répète qu'il veut travailler avec l'ancien ministre de l'Economie afin de "proposer une nouvelle offre politique aux Français".

Jean-Christophe Lagarde a réitéré, hier, son offre de service en faisant, cette fois, les choses en grand : une radio le matin et un déjeuner de presse à midi au cours duquel il a presque exclusivement été question de ce futur deal. Selon le président de l'UDI, le scénario de second tour de 2017 ne comporte qu'une seule inconnue : qui sera face à Marine Le Pen ? Or, quel qu’il soit, l'adversaire de la présidente du FN devra réunir les électeurs de droite et de gauche. "Mais pour ça, il faut être capable de travailler ensemble avant, ça ne peut pas se faire dans le dos des électeurs entre les deux tours comme ça été le cas lors des régionales".

"Lorsque Emmanuel Macron a pris la décision de quitter le gouvernement et a dit qu’il souhaitait discuter avec des gens du centre, nous avons affirmé que nous avions vocation à discuter avec lui", explique le maire de Drancy. Depuis, les deux hommes se sont vus mais leurs discussions n'ont, pour l'instant, débouché sur rien, Emmanuel Macron souhaitant d'abord faire un diagnostic de l'état de la France. "Sur les modalité de la discussion, on verra", évacue Jean-Christophe Lagarde, qui avoue aussi ne pas savoir ce que pense Emmanuel Macron sur pas mal de sujets comme l’éducation, la défense ou la justice.

Discuter avant, préparer un accord de second tour en amont, c'est aussi ce que dit et répète Manuel Valls et son entourage. Ce que décline à longueur de tribune Jean-Marie Le Guen. Alors pourquoi Jean-Christophe Lagarde a-t-il jeté son dévolu sur Emmanuel Macron alors qu'il avoue ne pas savoir ce qu’il pense sur nombre de sujets et que, comme le reconnaît Laurent Hénard, le président du Conseil national de l'UDI : "les personnes de bonne volonté vont de Juppé à Valls" ?

Pourquoi donc ne pas avoir, aussi, ouvert des discussions avec l'entourage du Premier ministre qui a déjà pris langue avec nombre de centristes pour préparer l'entre-deux tours ?

Peut-être parce que Manuel Valls est moins utile politiquement qu'Emmanuel Macron. Il ne sera vraisemblablement pas candidat à la primaire et donc encore moins à la présidentielle. Ça n'est pas lui qui mordra sur le terrain électoral d'un Bayrou. Alors qu'une candidature d'Emmanuel Macron viendrait tuer dans l’œuf le rêve du maire de Pau de se présenter une cinquième fois à la présidentielle.

Or, Jean-Christophe Lagarde masque à peine son envie de voir Macron supplanter Bayrou : "Après quatre élections, il sera plus difficile pour François Bayrou d'incarner le renouveau, or les électeurs de François Bayrou ont aussi envie de renouvellement". Et d'ajouter, faussement naïf : "je suis très étonné de la porte fermée que François Bayrou affiche alors qu'il dit que droite et gauche doivent travailler ensemble. Nous nous ne sommes pas un centre flou mais nous ne sommes pas non plus un centre fermé". Bref, l'heure n’est pas à l'apaisement. Emmanuel Macron n’est qu'une nouvelle pomme de discorde entre les deux hommes qui ont déjà un lourd passif.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 08/09/2016 - 16:03
Macron-Rothschild 15 à 20% des électrices...
sans programme, mais poussé par six articles Atlantico par jour, et des centaines d'articles journaliers dans les quotidiens aux ordres du Bilderberg...Marine Le Pen: 26 à 29% des électeurs français, avec un programme auxquels tous finissent par se rallier, mais sans promotion grâce aux medias aux ordres...cherchez l'erreur!
chamouton
- 08/09/2016 - 11:30
Les centres
A cette analyse de Christelle Bertrand, il faut ajouter les velléités de Juppé à rassembler les centristes. L'arrivée fracassante de Macron, l'électron libre, sur la scène politique française oblige les leaders centristes à se positionner et à jouer des coudes, car, aussi bizarre que cela puisse paraître, on découvre qu'il y a plusieurs centres, et qu'il faudrait qu'ils se rassemblent pour exister. Bayrou, sentant que ce leadership lui échappe, tape dur sur Macron et se désolidarise de Juppé. Le problème de Bayrou, c'est que Macron peut rassembler les électeurs centristes de gauche et de droite, ce que lui n'a jamais réussi à faire. Il faut donc qu'il se crée un autre espace politique en jouant des coudes entre Juppé et Macron. On est loin de l'action politique exemplaire, avec un projet pour la France, voulu et défendu par François Fillon.