En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 7 heures 44 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 8 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 10 heures 2 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 10 heures 53 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 13 heures 30 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 15 heures 37 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 17 heures 27 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 19 heures 43 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 20 heures 20 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 8 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 9 heures 37 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 10 heures 23 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 13 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 13 heures 55 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 16 heures 33 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 18 heures 1 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 19 heures 55 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 21 heures 15 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Business

Après l'inversion de la courbe du chômage, François Hollande piégé par des promesses de baisses d'impôts

Publié le 05 septembre 2016
Alors que le débat politique va rebondir cette semaine avec un discours très attendu de François Hollande jeudi prochain, on s’agite dans les cuisines de Bercy pour présenter la loi de finances 2017, mais ça coince sérieusement du côté des baisses d’impôts promises.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le débat politique va rebondir cette semaine avec un discours très attendu de François Hollande jeudi prochain, on s’agite dans les cuisines de Bercy pour présenter la loi de finances 2017, mais ça coince sérieusement du côté des baisses d’impôts promises.

Alors que les principaux responsables politiques à droite comme à gauche sont déjà entré en campagne et qu'ils alignent les promesses en se projetant sur 2017, les services de Bercy sous la houlette de Michel Sapin mettent la dernière virgule au texte de la loi de finances pour 2017. Les réactions à l’égard de ce budget sont de deux sortes. Certains acteurs de la sphère politique considèrent que c’est un budget qui ne servira à rien, puisque le nouveau président ne se sera pas engagé par cette loi de finances. La première chose qu’il fera en arrivant, sera de présenter et de faire voter une loi de finances rectificative de façon à prendre en compte les discours de campagne, et de ce donner des moyens pour commencer à travailler.

Et puis, vous en avez d’autres, plutôt proche de François Hollande ou de Manuel Valls qui estiment que cette loi de finances engagera le président et son équipe, et que ce budget doit porter et financer une partie de ses promesses de campagne. 

François Hollande et Manuel Valls, ont déjà commencé à enfiler des projets baisses d’impôts. Le raisonnement politique qu’ils développent depuis quelques mois est cohérent : "nous avons dans un premier temps, expliquent-ils été obligé de payer les factures du passé, en augmentant les impôts, nous avons fait des efforts de redressement, l’heure est venue de redistribuer une partie des fruits de ces efforts aux classes moyennes qui ont été sollicitées."

Le président de la République espère ainsi que l’opinion publique reconnaitra le travail effectué.

Le problème est que l’opinion publique ne croit plus en rien venant de ce gouvernement, parce qu‘il n’y a pas de résultats dans le domaine économique. Et c’est bien là, où ça va coincer. Tous ce qui a été annoncé par le couple Hollande-Valls devrait se retrouver dans cette loi de finances. Or, il apparaît que ça va être très difficile. Une fois de plus, le Président et son Premier ministre ont encore parlé trop vite. 

On n’est pas en Allemagne où Angela Merkel va pouvoir alléger la pression fiscale. En Allemagne, le budget est excédentaire pour la 3e année consécutive ! La France, elle, n'a de cesse d’accumuler les dettes et ça va continuer. L’année qui s’achève sera finalement médiocre alors qu’on espérait une reprise grâce à la magie de l'alignement des astres, (l’Euro, les taux et le pétrole). Il n’en sera rien. Compte tenu des perspectives économiques revues à la baisse, les recettes fiscales seront donc moins fortes que ce qu’on prévoyait encore avant les départs en vacances. La conjoncture s’est détériorée ...Et en conséquence, les baisses d’impôts pour les ménages qui avaient ete envisagées seront moins importantes.

François Hollande en parlera cette semaine mais on sera sans doute en deçà des 2 milliards prévus et promis. Michel Sapin qui entend laisser des comptes propres et sincères l’a laissé entendre la semaine dernière.

François Hollande et Manuel Valls dévoileront jeudi le détail et les modalités de la baisse. Qui et pour combien ? 

Ce retour en arrière est imputable à la baisse de croissance pour 2016, les rentrées de TVA seront donc plus faibles. Les recettes de l’impôt sur les sociétés vont se tasser également. Les profits semestriels reviennent à un niveau proche de celui qui avait été péniblement atteint en 2011. 

Les services de Bercy essaient donc de faire une présentation politiquement acceptable pour les responsables et pour l'opinion publique. Les équipes de François Hollande et de Manuel Valls ne veulent pas se retrouver une fois de plus avec un procès en fausses promesses. 

Ce sont les promesses de campagne non-réalisées qui ont plombé le quinquennat. Le risque existe aujourd’hui que des promesses de fin de mandat se révèlent irréalisables.

Le président de la République peut difficilement se déclarer candidat et démarrer une campagne avec une promesse de baisse d’impôts que tout le monde sait irréalisable. 

Les seules baisses d’impôts possibles sont celles qui s’inscriraient dans une réforme globale. Le système économique français a plus besoin d’une baisse de l’impôt sur le capital (plus-value, ISF, successions) qu’une baisse de l‘IRPP. Les seules baisses d’impôts possibles sont celles qui seraient financées par des baisses de dépenses publiques. 

Faute de réformes structurelles, les promesses de baisses d ‘impôt seront comme les promesses de renversement de la courbe du chômage. Elles tomberont à plat. 

On voit mal la situation : le président s’engageant en campagne et déclarant que "finalement je n ai pas eu de bol ..." 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/09/2016 - 01:57
L'inversion de la courbe de la vérité...
La seule inversion qu'ait jamais réussi scooterman!
D'AMATO
- 05/09/2016 - 14:28
ZUT...et ...zut...
....encore cette fois-ci je n'y arrive pas ....PAS DE BOL !!!!! J'en perds la bouboule....
J'accuse
- 05/09/2016 - 10:09
Toujours candidat, jamais président
Hollande ne connaît que les promesses, démagogiques ou idéologiques, qui sont autant de mensonges, pour gonfler sa popularité. Pour être élu ou pour être réélu. On n'attend pas de promesses d'un président, mais des décisions et des résultats : mais Hollande ne sait pas décider, n'obtient de bons résultats apparents qu'en truquant les stats, et profère sans relâche des contre-vérités en espérant être cru à force de les répéter.