En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 12 heures 35 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 19 heures 25 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 19 heures 52 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 19 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 19 heures 59 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 20 heures 43 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 13 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 16 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 18 heures 2 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 19 heures 12 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 19 heures 59 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 19 heures 59 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 20 heures 55 sec
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 20 heures 30 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 12 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 16 heures
© Reuters
© Reuters
Apprendre à manager

Donnez-nous envie d'y croire !

Publié le 31 août 2016
A l'occasion d'une interview dans Les Echos, Pierre Gattaz a présenté son projet pour redresser la France et générer la croissance. Un vaste programme qui repose en grande partie sur les entrepreneurs.
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'occasion d'une interview dans Les Echos, Pierre Gattaz a présenté son projet pour redresser la France et générer la croissance. Un vaste programme qui repose en grande partie sur les entrepreneurs.

C'est le thème de l'université d'été du MEDEF, vaste programme ! Une exhortation qui s'adresse certes aux entrepreneurs mais surtout d'évidence aux élus politiques de tous bords qui ne manqueront pas de s'y montrer.

A quelques chose près le malheur est bon, à force de crises, de cracks, de grèves, de chômage etc. l'entreprise contrairement à ce que l'on pourrait croire a conforté sa place prépondérante économique et sociétale : jamais sans ma boîte ! Même si par fidélité idéologique on continue à gauche de fustiger ces "salauds de patrons" qui s'en mettent plein les poches au détriment des pauvres.

On a tout essayé pour dégoûter de façon caricaturale le citoyen-salarié de son oppresseur, ce chef qui veut le faire travailler trop, met les clés sous la porte sans prévenir ses salariés, s'attribue des rémunérations exorbitantes dans les grosses boîtes etc... Les stocks options sont dans la ligne de mire même lorsqu'elles permettent aux salariés de s'enrichir. Ces boucs émissaires patronaux, rêvés, permettent de rejeter les difficultés du pays sur une cible finalement sans défense ni pouvoir de nuisance sinon celui de l'expatriation (bon débarras : casse- toi riche con ! ).

Et pourtant, miracle du bon sens, aujourd’hui les français considèrent que l'entreprise est le socle fondateur de la société française, ils lui accordent leur confiance presque au même niveau qu'à leur famille ! et ils sont près de 70% à déclarer "j'aime ma boîte".

L'entrepreneuriat est donc largement encouragé du moins dans le discours officiel, les PME adulées (surtout quand elles souffrent et qu'elles sont peu profitables) et c'est bel et bien une victoire gagnée contre un" État -entrepreneur" répartiteur des richesses, créateur d'emplois publics et recours absolu à tous nos maux, une société étatique que l'on nous vend avec acharnements depuis des dizaines d'années.

Aussi, lorsque nous allons interpeller les hommes politiques ce 31 août sur le campus de Jouy-en Josas,ce n'est pas de leurs promesses ni même de leur vision économique dont nous avons réellement besoin mais de leur capacité managériale à comprendre le quotidien des entrepreneurs bridés dans leur élan. Qu'ils nous expliquent "comment" ils vont réformer pour créer enfin un environnement législatif propice à une croissance qu'ils appellent de leur vœux à qui mieux mieux.

La véritable question à poser est bien là : comment allez- vous vous y prendre ?

Allez-vous enfin écouter les vrais acteurs de la croissance ? Quand allez- vous nous faire confiance au lieu de réclamer la nôtre ! Allez vous réussir à faire cesser ce climat de suspicion et comment vaincre l'hostilité de ceux qui le propagent ? De quel dialogue social parlez-vous, alors qu'il n'existe pas ? Avouez plutôt votre impuissance et votre incapacité à diriger une administration tentaculaire, à faire respecter les lois que vous votez avec des décrets d'application ubuesques... Saurez -vous créer les contre-pouvoirs nécessaires à des administrations répressives tatillonnes et punitives ?

Il faut réformer la France, tous sont d'accord et personne ne voit la même réforme et encore moins les moyens d'y parvenir. Au sein d'un même parti on s'étripe sur la place de l'Etat ou la nécessité de réduire la dette...

Et nous savons tous, nous chefs d'entreprises que pour réformer il faut une méthode, une capacité managériale, surmonter la résistance au changement, expliquer encore et encore, tenir des objectifs concrets, vendre un projet d'entreprise, être entouré de cadres compétents. Nous savons que la première chose à faire est de vérifier que les ressources humaines sont en rapport avec le chiffre d'affaire et qu'il faut accepter de licencier pour restructurer, en sacrifiant quelques uns pour sauver les autres (la fonction publique n'a pas de DRH ! )

Nous investissons en temps passé et financièrement sur des chasseurs de têtes pour trouver des responsables à la hauteur, alors que pour être ministre on continue de s'interroger sur les compétences professionnelles requises.

Nous mourrons donc d'"envie d'y croire" mais notre réalisme et notre bon sens nous disent qu'il faut avant tout gouverner autrement pour se servir enfin de ce droit à l'expérimentation inscrit dans la loi.

Cessez messieurs les élus de prétendre vouloir "élever le débat" et acceptez plutôt de "l'abaisser" pour vous mettre au bon niveau : celui des entrepreneurs de terrain et de leur quotidien à transformer d'urgence ! Descendez dans l'arène, la vraie. Tout suivra... avec la formidable soif d'entreprendre des jeunes et des moins jeunes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires