En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Flickr
Avantage démographique

Comment le vieillissement de la population européenne va ralentir la croissance du continent et pourquoi la France pourrait bien s’en tirer

Publié le 23 août 2016
Le vieillissement démographique de la zone euro et de sa main-d’œuvre risque de ralentir l’augmentation de la productivité dans les années à venir et pourrait avoir un effet très négatif sur l'activité économique. La France, moins soumise à ce phénomène, pourrait tirer son épingle du jeu.
Gilbert Cette est professeur d'économie associé a l'Université d'Aix-Marseille.  Co-auteur avec Jacques Barthelemy de « Travailler au XXIème siècle », Editions Odile Jacob, 2017.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilbert Cette
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilbert Cette est professeur d'économie associé a l'Université d'Aix-Marseille.  Co-auteur avec Jacques Barthelemy de « Travailler au XXIème siècle », Editions Odile Jacob, 2017.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le vieillissement démographique de la zone euro et de sa main-d’œuvre risque de ralentir l’augmentation de la productivité dans les années à venir et pourrait avoir un effet très négatif sur l'activité économique. La France, moins soumise à ce phénomène, pourrait tirer son épingle du jeu.

Atlantico : Selon une publication du FMI, le vieillissement démographique de la zone euro et de sa main-d’œuvre risquerait de ralentir l’augmentation de la productivité dans les années à venir. Ainsi, les salariés de plus de 50 ans verraient leur productivité décroître. Quelles incidences sur la croissance, qui est à long terme principalement influencée par la productivité ? 

Gilbert Cette : Le vieillissement de la population en âge de travailler peut effectivement impacter la croissance de la productivité, dans un sens d’ailleurs pas totalement évident. Mais l’enjeu premier pour les perspectives de croissance de la productivité n’est pas là. Il est surtout dans le possible choc technologique que les pays les plus avancés peuvent connaitre sur la prochaine décennie. L’ampleur de ce possible choc est elle-même très incertaine, mais elle pourrait être très forte. On observe une absence de consensus sur cette question cruciale, certains économiste étant très pessimistes, d’autres au contraire très optimistes. Mais il est clair que si les rythmes actuels de croissance de la productivité devaient se prolonger durablement, les difficultés pour de nombreux pays avancés à affronter des problèmes comme le désendettement public, le vieillissement de la population, la soutenabilité de la croissance… seront très fortes.

La France, dont la vitalité démographique est plus soutenue que ses partenaires, est-elle également concernée par ce phénomène ? La France sous-estime-t-elle les bienfaits de son avantage démographique ?

Le vieillissement de la population a comme première conséquence préjudiciable de réduire le ratio entre actifs et inactifs. En d’autres termes, il élève pour les actifs la charge du financement des pensions, et autres éléments de niveau de vie, de la population âgée. Si les gains de productivité demeuraient faibles, l’augmentation du pouvoir d’achat des actifs, déjà affaiblie par ces faibles gains, le serait aussi par les transferts vers les âgés, dont les retraités. A cet égard, la France bénéficie d’une démographie dynamique, qui diminue ce risque. Mais cette démographie dynamique est liée à de multiples facteurs, parmi lesquels des politiques familiales fortes. Il est impératif de ne pas affaiblir les éléments qui, dans ces politiques, contribuent à nous assurer une démographie dynamique.

Quels sont les moyens permettant de contrer un tel phénomène ? N'est-il pas déjà trop tard ? Les pouvoirs publics en ont-ils conscience ? Quelles sont les actions d'ores et déjà prises par les gouvernements et celles qui doivent encore être mises en place ?

Les politiques économiques doivent bien sûr demeurer très actives dans le domaine familial afin qu’elles contribuent au mieux à la natalité et donc au dynamisme de la population. Mais ces politiques doivent aussi éviter, comme c’est actuellement le cas pour certaines, de désinciter certaines personnes d’âge actif, et en particulier les mères de jeunes enfants, à s’éloigner du marché du travail. Un mise en cohérence des politiques visant à concilier à la fois des aides pour les gardes d’enfants et des incitations clairement tournées vers la participation au marché du travail est indispensable. Héla, pour le moment, des dispositions de la PAGE peuvent inciter des parents de jeunes enfants à quitter le marché du travail. Et bien sûr, en parallèle, les politiques visant à dynamiser la productivité du travail sont indispensable. On entre ici sur le terrain des réformes structurelles, sur lequel la France a beaucoup à faire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 23/08/2016 - 23:03
reformes structurelles
ce n'est pas en laissant nos "sur-diplômés" a l'école jusqu'à 30 ans tout en faisant bosser les vieux jusqu'à 70 que l'on pourra augmenter la productivité.
Mais avant d'augmenter la productivité il faut qu'il y ait production et donc plus de boulot et moins de chômage qu'aujourd'hui.
Et puis augmenter la productivité pourquoi faire ?