En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

01.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 1 heure 2 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 1 heure 45 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 2 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 3 heures 53 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 4 heures 16 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 4 heures 51 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 5 heures 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 1 heure 17 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 2 heures 14 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 3 heures 12 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 4 heures 21 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 4 heures 42 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 5 heures 1 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Monde de demain : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

il y a 5 heures 16 min
Zone franche

"Offrir mes RTT à un collègue ? Pas question, j’ai déjà donné… "

Publié le 26 janvier 2012
L'État ne peut pas tout faire, heureusement, et il nous reste encore deux-trois terrains d’exercice de l’initiative individuelle. D'ailleurs, ça ressemblerait à quoi, un État omnipotent ?
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'État ne peut pas tout faire, heureusement, et il nous reste encore deux-trois terrains d’exercice de l’initiative individuelle. D'ailleurs, ça ressemblerait à quoi, un État omnipotent ?

Une nouvelle loi devrait être votée sous peu, permettant à un salarié d’offrir des jours de RTT à un collègue en difficulté ayant épuisé les siens. Un gars dont un le gosse est malade, par exemple, mais qui n’aurait pas les moyens de prendre un congé sans solde, pourra donc bénéficier de la générosité d’un voisin de bureau pour continuer à réchauffer du bouillon de poule ou être présent pour les chimios aussi longtemps que nécessaire…

Présenté comme ça, ça à l’air assez formidable, mais puisque c’est une loi de droite, portée par un député UMP et donc par un affreux dont l’agenda caché est vraisemblablement de filer un nouveau coup de godillot dans le fragile édifice des zacquisociaux, je me suis demandé comment l’on pouvait y être hostile sur un mode « progressiste ».

J’ai un peu cherché sur le Web et figurez-vous que j’ai trouvé : cette loi est en réalité moralement indéfendable, puisqu’elle risque d’expédier le salarié insuffisamment solidaire au pilori, scandaleusement pro-business, puisqu’elle permet au patron de ne pas être affecté par l’absence d’un employé (j’ai failli dire « collaborateur » mais je me suis vite repris) et surtout socialement inique, puisque c’est à l’État qu’il devrait revenir de financer ce genre de truc.

Ce n’est pas une opinion universelle, fort heureusement, mais ce sentiment qu’il appartienne à la puissance publique de régler tous nos problèmes quels qu’ils soient reste largement répandu sous nos latitudes. Les Restaurants du cœur, par exemple, seraient une infamie, puisqu’ils feraient la preuve de ce qu’en 2012, la pauvreté n’a toujours pas été intégralement éradiquée. Tout comme le Téléthon serait la marque d’un sous-financement coupable de la recherche médicale sur fonds publics.

Jusqu’à la pièce que l’on refuse au clodo de sa rue au prétexte que des sans-abri, il ne devrait plus y en en avoir.

C’est marrant parce que c’est à peu de chose près la ligne de défense qu’adoptent nos grandes fortunes lorsqu’on leur fait remarquer que leurs homologues yankees passent leur temps à distribuer leurs dollars par milliards : « Je paye mes impôts, voyons, j’ai déjà donné ! ».

Lionel Jospin, et il a peut-être été recalé en 2002 pour avoir énoncé cette évidence, s’était un jour lâché en déplorant que l’État ne puisse pas tout. J’irai un poil plus loin parce que je ne souhaite pas être au second tour moi même et que je cours donc aucun risque : non seulement l’État ne peut pas tout, mais je crois que j’aurais du mal à vivre dans un pays où il appartiendrait au ministre de ceci ou cela de prendre en charge tout ce qui relève de l’initiative individuelle, la générosité pure n’étant plus qu’une affaire d’arbitrages budgétaires.

« J’ai déjà donné », qu'il s'agisse de journées de RTT ou d'euros sonnants et trébuchants, c’est vraiment une attitude de plouc.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Obsédé Textuel
- 27/01/2012 - 01:17
Ah les bonnes leçons de morale des journalistes !
Comme c'est facile pour eux lorsqu'on sait ques les journalistes bénéficient de 30 % d'abattement sur leurs impôts !

Une niche fiscale que le culbuto Famby ne leur supprimera pas s'il continuent à bien lui lécher les mocassins.... s'il est élu bien sûr.
Des surprises ??
Obsédé Textuel
- 27/01/2012 - 01:11
@jpeter55
" on se sent obligé de mettre la boîte de haricots... en se demandant si on n'a pas été un peu radin... "
Vous en avez de la chance !
Un luxe sentimental !
Depuis que l'une de ces dames a exigé que mon don soit sans porc, ou mieux, choisi au rayon halal je ne donne plus à ces assos parasites. Et lorsque je passe devant leur stand je les regarde tranquillement en leur offrant.... un beau sourire !!
Ravidelacreche
- 26/01/2012 - 19:44
Troc
J'échange mon VTT contre des RTT