En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Madame Najat Vallaud-Belkacem précise que 10% seulement des enseignants parvenaient à étudier l'ensemble du programme.
Atlantico Business
Coup bas dans la guerre idéologique, le gouvernement s'apprête à supprimer l'étude des mécanismes de "l'économie de marché" au lycée
Publié le 21 juin 2016
Un décret préparé par le ministère de l'Education nationale va supprimer des programmes d'enseignement d'économie en seconde des lycées, l'étude obligatoire des mécanismes de l'économie de marché.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un décret préparé par le ministère de l'Education nationale va supprimer des programmes d'enseignement d'économie en seconde des lycées, l'étude obligatoire des mécanismes de l'économie de marché.

Tout arrive, sans débat, sans discussion. Les syndicats de professeurs d'économie des lycées et collège ont obtenu gain de cause : le gouvernement supprime "l'étude du marché" de l'enseignement d'économie en seconde des lycées. Cette étude va devenir facultative, autant dire que les profs et les élèves la passeront à la trappe. Trop long, trop compliqué. Trop subversif aussi pour des enseignants qui sont majoritairement accrochés à une idéologie de l'économie centralisée. Du coup, pour les élèves des lycées, l'économie sera très simple. L'économie se résumera au rôle de l'Etat ou presque. Les entreprises n'existent plus.

C'est Luc Chatel quand il était ministre de l'Education nationale qui avait rendu obligatoire l'initiation aux sciences économiques et sociales en seconde. Cet enseignement comportait cinq chapitres :

1. les ménages et la consommation

2. la production et les entreprises

3. la formation et l'emploi

4. les individus et les cultures

5. les mécanismes de marché.

Sur ce programme, on a donc décidé d'éliminer le chapitre 5. Comme par hasard. 

L'étude des mécanismes de marché était essentielle parce qu'elle porte sur la connaissance du système d'économie de marché qui s'est imposé partout dans le monde à l'exception de la Corée du Nord.

L'économie de marché, c'est la connaissance de la formation des prix, de l'offre et de la demande, de la concurrence, des ressorts de cette concurrence, de son histoire et de ses limites. C'était sans doute le chapitre obligatoire le plus important pour comprendre l'époque dans laquelle nous sommes immergés.

Alors pourquoi ? Au ministère de l'Education nationale, on explique que les programmes étaient trop lourds, et que les professeurs de sciences économiques et sociales étaient débordés. Que les élèves ne s'y intéressaient plus. Madame Najat Vallaud-Belkacem précise même que 10% seulement des enseignants parvenaient à étudier l'ensemble du programme.

Ce qui est curieux, c'est qu'on soit tombé d'accord au ministère de l'Education nationale pour supprimer l'enseignement du fonctionnement de l'entreprise, là où se créent la valeur, les emplois, les progrès technologiques. Ce qui est curieux c'est qu'on ait justement et comme par hasard, zappé l'étude de la formation des prix, de la concurrence. 

Inutile de préciser que les chefs d'entreprise sont furieux. Comment s'étonner dans ces conditions que les Français n'aiment pas leurs entreprises, déjà que la majorité du corps enseignant n'a jamais mis les pieds dans une entreprise,  comment s'étonner que le débat à l'intérieur de l'entreprise soit idéologique et si loin des contraintes pratiques ? Comment s'étonner que la majorité des jeunes Français souhaitent devenir fonctionnaires, comment s'étonner que ceux qui veulent créer une entreprise (des fous bien sûr !!!) soient le plus souvent obligés de partir à l'étranger. Comment s étonner que les patrons soient considérés le plus souvent comme des voyous ?

La décision prise pour limiter l'enseignement de l'économie est ahurissante. Tous les économistes qui ont passé leur vie à faire de l'économie "une vraie matière scientifique" vont se retourner dans leur tombe. Et pour une fois, seront d'accord. Ricardo le libéral, Keynes le social-démocrate, Schumpeter, le chantre de l'entrepreneur et même Karl Marx. De là où ils sont, ils vont crier. Ils savent bien qu'en France tout est possible mais là sur ce point, "ils sont devenus fous !!!"

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
La Nasa envisage d'explorer la protoplanète Pallas dans la ceinture d'astéroïdes ; Osiris-Rex : deux découvertes surprenantes sur l'astéroïde Bennu !
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 22/06/2016 - 16:02
Le "coran" et "das kapital" édition complète + la "théorie des genres" ! ☺ Décontaminez vos enfants tous les soirs sinon ils vont bientôt vous dénoncer au Parti Salopard ! Ne rigolez pas ça s'est déjà vu !
Piwai
- 22/06/2016 - 15:26
Sur le principe je suis d
Sur le principe je suis d'accord avec la majeur partie des commentaires mais objectivement ce qui etait enseigner etait tellement peanut que celane va bien changer grand chose, la culture economique de ce pays est toujours proche du zero absolu...les grands auteurs anglosaxons ne sont même pas traduits. ..
Deudeuche
- 22/06/2016 - 11:56
remplacer par l'étude du concours administratif
comme mécanisme "fondamental" de l'économie....en socialie!