En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

07.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 7 heures 19 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 8 heures 14 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 9 heures 11 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 10 heures 52 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 13 heures 27 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 14 heures 11 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 14 heures 47 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 15 heures 23 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 7 heures 8 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 7 heures 53 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 8 heures 36 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 10 heures 6 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 13 heures 19 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 13 heures 53 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 15 heures 52 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 16 heures 40 min
Zone franche

François Hollande au Bourget : vers une présidence ordinaire ?

Publié le 23 janvier 2012
Hier au Bourget, François Hollande faisait effectivement très « président ». Mais pas plus.
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hier au Bourget, François Hollande faisait effectivement très « président ». Mais pas plus.

J’essaie de m’auto-hypnotiser depuis hier après-midi pour me convaincre de ce que François Hollande peut faire le job. Mais je ne connais rien à l’autohypnose et je ne dois pas m’en tirer très bien parce que ça ne donne pas grand chose.

Pourtant, je fais des efforts. J’arrive avec un a priori positif : j’ai toujours voté PS, il est manifestement temps d'essayer autre chose, le bonhomme a des chances de gagner et on sent bien un vague enthousiasme flotter autour de lui même s’il reste un peu à la peine côté charisme...

Je crois qu’au fond, c’est cette histoire de type « normal » qui me bloque. Hollande a passé tellement de temps à expliquer qu’il n’était pas un flan aux œufs mais plutôt un père de famille ferme et raisonnable que le message a fini par passer. S’il est élu : ça ne va pas rigoler beaucoup. En tout cas pas comme avec Sarkozy qui anime tellement le show que ça rend la crise aussi captivante qu’une série télé US.

Oui, s’il est élu, plus de couverture fracassante par Gala de la vie du boss, de copains friqués, de paternités jet-set... Fini tout ça. Quelques instits à collier de barbe entrent au gouvernement ― encadrés par Aubry à Matignon, Moscovici aux Affaires étrangères, Valls à l’Intérieur, Peillon à l’Éducation, Royal à la Défense et Mélenchon aux Transports (argh !) ―, recrutent en fanfare quelques fonctionnaires, taxent ceci ou cela mais, pour le reste, font grosso-mode ce que le team Sarkozy ferait à leur place en plus sobre.

Sauf qu’on n’a plus Lefèbvre et Morano pour le fun sur Twitter, plus de tribunes dénonçant « les heures les plus sombres de notre histoire » dans les pages Rebond de Libé, plus de recueil annuel des lettres sarkozyennes par Patrick Rambaud, plus de Stéphane Guillon gouailleur, de Sophia Aram sniper, d’Edwy Plenel dénonciateur…

Non franchement, ça va être d’un triste.

Et est-ce qu’on s’en tire mieux au plan économique, au moins ? Hum, on ne peut pas vraiment dire.

D’abord, il n’y a pas d’énormité genre passage aux 28 heures, retraite à cinquante ans ou liquidation de la filière nucléaire. Il y a même quelques idées intéressantes pour les PME, le logement social, la réindustrialisation (pas clair-clair sur le coup) et l’éducation. Hum, disons qu’au final, même s’il faut attendre le 26 janvier pour le vrai programme, ça risque de ne marcher ni mieux ni moins bien qu’avec le camp d’en face. Ça donne envie.

Une gauche qui revient aux affaires après une telle traversée du désert, en pleine crise économique, européenne, technologique, philosophique, internationale, on aimerait peut-être justement qu’elle soit un poil moins « normale » et un chouïa plus créative et preneuse de risque. Une présidence normale, c'est peut-être tout simplement une présidence ordinaire. On l'aurait préférée au beurre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Manuman
- 23/01/2012 - 17:39
Tiens c'est vrai çà...
Il devrait en faire son thème de campagne le NS... Votez pour moi, vous pourrez continuer de vous marrer, parce que sinon çà fera aucune différence, mais vous allez vous faire c... A défaut d'autres arguments t'as trop raison Equilibre :)
Equilibre
- 23/01/2012 - 11:20
Eh bé, quel enthousiasme débordant...
J'ai lu des articles plein d'entrain et là... Bien qu'étant d'un autre bord, je vous comprends. Mais ne vous rassurez pas, vu la tête de notre dette, de nos déficits et la présente et futur emprise de l'europe, aucun candidat ne sera apte à emballer son public naturel: trop de contraintes et pas assez d'argent.
Vous n'avez qu'à voter pour NS :-). Au moins, vous retrouverez votre bonne humeur.
Karamba
- 23/01/2012 - 10:26
Grosso modo, les socialistes à l'Elysée,
vous regretteriez de ne plus voir Sarkozy brocardé par l'intelligentsia de gauche, mais vous n'imaginez pas un instant que Hollande et ses potes puissent se faire incendier de la même façon, genre Tout Sauf Hollande à longueur de journée? N'oubliez pas que droite gauche, c'est à peu près 50/50 en France et que le PS pourrait très vite encaisser la monnaie de sa pièce côté dénigrement...