En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 49 min 32 sec
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 1 heure 24 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 3 heures 12 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 19 heures 29 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 20 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 21 heures 32 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 23 heures 19 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 1 jour 40 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 2 heures 23 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 45 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 20 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 21 heures 35 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 23 heures 52 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 1 jour 53 min
Atlantico Business

Chômage : et si François Hollande s'apprêtait finalement à gagner son pari grâce à Manuel Valls et Emmanuel Macron ?

Publié le 28 avril 2016
La publication des derniers chiffres de l’emploi apporte des signes d'une amélioration indiscutable, mais génère à gauche une cacophonie de commentaires un peu inquiétante.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La publication des derniers chiffres de l’emploi apporte des signes d'une amélioration indiscutable, mais génère à gauche une cacophonie de commentaires un peu inquiétante.

Ce qui est incroyable, c’est le ridicule des commentaires politiques autour du chômage. Enfin les commentaires faits par la gauche. En 48 heures, on a entendu tout et n’importe quoi. La droite, elle, se tait et elle a bien raison.

La semaine a commencé par une grande messe célébrant les réformes de gauche du Président qui est devenu inaudible. Les derniers grognards de la garde, les fidèles des fidèles rameutés par Stéphane Le Foll étaient là pour dérouler les évangiles. Très bien, la grande messe avait pour but de montrer que François Hollande n’avait pas trahi ses promesses de campagne et qu'il avait tout fait pour les pauvres et les malheureux. Personne n’a relevé qu’il en avait surtout augmenté le nombre.

Le lendemain, une rumeur habilement distillée dans l'après-midi laisse entendre que les chiffres du chômage pour le mois de mars seront nettement améliorés, et d’envoyer de l’Elysée des éléments de langages à tous ceux qui seraient invités sur les plateaux de télévision avec une phrase-clé : la courbe du chômage s'est retournée. Donc tout va mieux. Beaucoup mieux grâce à la politique de François Hollande.

Le lundi, tout va bien parce qu’on a fait une politique de gauche. Le mardi soir, tout ira mieux parce qu'on a fait le pacte de compétitivité. Le lundi, on nous explique qu'il ne faut pas compter sur les entreprises pour qu'elles tiennent leurs engagements. Le mardi, on nous rappelle que la baisse des charges a quand même débloqué l'emploi. Le lundi, les patrons sont encore un peu voyous, mais le mardi certains ont fait amende honorable.

Si l'opinion publique comprend quelque chose à cette situation, le Gouvernement aura beaucoup de chance. En fait, la dichotomie des commentaires correspond à la schizophrénie du Gouvernement. Un coup à gauche pour faire plaisir aux grincheux et aux frondeurs, ceux qui pensent que c’était mieux avant. Un coup à droite pour reconnaître que les moteurs de l'activité sont plus nombreux dans les entreprises que dans les partis politiques.

La vérité dans tout cela, c’est que le Gouvernement ne sait plus où il habite. Il a deux maisons et "qui a deux maisons, dit le proverbe, perd la raison".

L'explication de cette cacophonie tient en trois actes, comme au théâtre.

1) Le constat. Les chiffres dénotent une nette amélioration de l’emploi en avril, et même sur les populations à risques : les seniors et les jeunes. Cette amélioration est imputable au secteur privé (pour une fois) parce que l'activité économique s’est améliorée depuis six mois. On le voit, on le sent sur la croissance, les rentrées fiscales, les importations, la consommation et même l'investissement.

2) L’explication. Très simple, l’environnement international ne pouvait pas être meilleur depuis un an. Les taux d'intérêts sont proches de zéro, l'euro a baissé, le pétrole a perdu la moitié de son prix, la BCE a inondé l'Europe de liquidités… Que demander de plus ? Surtout que les premières mesures du Gouvernement ont commencé à provoquer quelques effets dans les entreprises. Le CICE, le contrat d'impôt et d’emploi conjugué au pacte de compétitivité ont quand même contribué à alléger les trésoreries des entreprises. Les entreprises ont les moyens d’investir et de se rééquiper, l'immobilier repart doucement…

3) Coupables et responsables. Les ingrédients du redressement sont en place depuis plus de deux ans. Louis Gallois est intervenu très très vite. La question est : pourquoi les ressorts n'ont pas fonctionné plus tôt ? La réponse est : parce que les chefs d’entreprise n'avaient pas confiance. Or, il se trouve que depuis un an, et plus précisément depuis six mois, les partisans d'une politique pro-business au sein du Gouvernement ont donné de la voie. Le débat entre Manuel Valls et Emmanuel Macron a trait sur des questions de personne et pas de politique. La vigueur de ce débat a montré aux chefs d’entreprise que la politique française avait vraiment changé. La majorité du Parti socialiste a certes volé en éclat puisque les frondeurs ont fait cessation. Arnaud Montebourg est passé aux oubliettes, il est resté un discours de fond sur l’entreprise et sur la nécessité de moderniser le système capitaliste et l'organisation du travail.

Ce discours-là était très homogène, partagé par les trois principaux acteurs de la gouvernance qui attiraient tous les médias : Macron, Valls et Hollande. Personne ne sait si ce triumvirat tiendra jusqu’en 2017 ou s’il explosera sous le poids des ambitions personnelles, mais ce qui est sûr c’est que la musique composée par Manuel Valls, écrite et chantée par Emmanuel Macron avec un chef d'orchestre qui avait du mal à suivre, a quand même imprégné fortement le monde des affaires.

Depuis six mois, le monde des chefs d'entreprise a acquis la conviction que la gouvernance française s’était convertie aux contraintes de la réalité de l'économie de marché. D'où la meilleure visibilité, d’où les décisions d'embauche. Et cette conversion, il est évident que le système la doit à Manuel Valls et à Emmanuel Macron.

Par conséquent, si François Hollande réussit à inverser durablement la courbe du chômage et à obtenir un climat moins anxiogène sur le front de l’emploi, il le devra à l’environnement international mais il n’y est pour rien, à la mise en place de quelques réformes de compétitivité installées par Manuel Valls, mais il le devra surtout à Emmanuel Macron qui a diffusé une pédagogie libérale et qui a montré aux chefs d’entreprise que ce pays pouvait évoluer.

Première moralité : Emmanuel Macron va avoir intérêt à continuer de distiller un discours assez radical dans les mois qui viennent ; et François Hollande, aussi curieux que cela puisse paraître, va avoir intérêt à le garder dans son équipe.

Deuxième moralité : les coupables désignés par la gauche de la gauche d’avoir politiquement planté le quinquennat de François Hollande sont aujourd’hui responsables des quelques chances de redressement économique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Geolion
- 29/04/2016 - 10:47
NON, NON ET NON !
Non, non et non ! Quoiqu'il arrive à partir de maintenant, Hollande a définitivement perdu son pari ! Car ce pari était sa promesse de l'inversion de la courbe du chômage pour fin 2013 ! Ensuite et à l'instar de sa porte parole du gouvernement, N.V. Belkacem qui n'était pas encore ministre et qui avait menti en disant à la fin d'un de ses communiqués que la courbe du chômage s'était inversée, il a, lui aussi, dit à plusieurs reprise que le chômage baisait ! Il a donc perdu !
Car, il est bien évident qu'un jour, cette courbe s'inversera. Mais ça ne sera pas du tout grâce à Hollande et à sa politique !
Depuis 2 ans déjà, le chômage baisse dans des pays proches de nous en Europe : Italie, Espagne, Allemagne, Grande Bretagne.....Et en France ??????? Toujours pas d'embellie...!
Et surtout, il faut se rappeler en permanence que depuis l'arrivée de shamalow au pouvoir, il y a en France près de 800.000 chômeurs de plus qu'avant ! Il ne faut surtout pas l'oublier !!
vangog
- 28/04/2016 - 22:59
@OLYTTEUS Votre témoignage est plus probant
que toutes les déclarations de la classe mediatico-politique qui resserre les rangs autour de ses statistiques manipulées...plus probant, et plus inquiétant aussi. Cela signifie que des Francais se sentent tellement incapables de retrouver un emploi dans le paradis socialiste, qu'ils préfèrent simuler une invalidité imaginaire (ou provoquée) pour accéder à l'assistanat à vie et sans douleur...on est en phase terminale du gauchisme ( et cela excite les zadistes...)!
OLYTTEUS
- 28/04/2016 - 22:18
Manipulations des chiffres et des chomeurs!!!!
Médecin conseil à la Sec Soc, je suis envahie, depuis environ 6 mois,comme mes confrères, de demandes d'invalidité par des chomeurs rejetés par pôle emploi !