En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 6 heures 30 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 13 heures 35 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 13 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 14 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 14 heures 31 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 15 heures 2 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 16 heures 5 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 17 heures 21 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 17 heures 44 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 18 heures 9 sec
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 12 heures 32 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 13 heures 47 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 14 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 14 heures 28 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 14 heures 42 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 17 heures 53 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 18 heures 6 min
Hypocrisie

Paradis fiscaux ou le championnat du monde des faux-cul

Publié le 05 avril 2016
La révélation de l'existence d’un vaste système de sociétés off-shore sème la consternation dans l'opinion mondiale... et il y a de quoi !
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La révélation de l'existence d’un vaste système de sociétés off-shore sème la consternation dans l'opinion mondiale... et il y a de quoi !

La révélation de l'existence d’un vaste système de sociétés off-shore installées dans les paradis fiscaux a semé la consternation dans l'opinion publique internationale. Toutes les grandes démocraties sont touchées et le premier effet d’un tel scandale va être de renforcer les courants populistes qui se nourrissent du comportement immoral des élites. Donald Trump va encore gagner des voix.

Le « tous pourris » grimpe à la bourse politique depuis 24 heures et cela n'est pas étonnant.

Mais le plus grave dans cette affaire, paradoxalement, n'est pas d'apprendre que certains « people » dissimulent de l'argent dans des paradis fiscaux, car cela, on s’en doutait un peu … le plus grave n'est même pas d'apprendre qu’il existe des paradis fiscaux.

Non, le plus grave, c’est que les grandes démocraties soient incapables d'éradiquer le mal. Le plus grave c’est qu’elles connaissent le phénomène … Le plus grave, enfin c’est sans doute que les grandes démocraties du monde protègent ce système, sans le reconnaître et sans l’assumer parce que cela leur rend service. 

Depuis que le monde est mondé, il y a toujours eu sur la planète, des lieux plus ensoleillés que d’autres, des endroits où il fait mieux vivre qu’ailleurs. Il y a toujours eu des îles, ou des plages, fréquentées par les gens riches et biens portants. C’est bizarre !

Depuis que le monde est mondé, les gouvernements ont pourchassé certains points de fixation des inégalités, mais en ont laissé prospérer d’autres. 

Aujourd’hui, alors que quelques paradis fiscaux, un peu trop voyants, ont été obligés de baisser leur rideau et de fermer leurs comptoirs, le monde moderne a multiplié les sociétés off-shore en les domiciliant dans les quelques autres paradis fiscaux qui restent sur la terre.

Le premier intérêt c’est qu’une société peut être délocalisée, alors que le paradis fiscal est attaché à un territoire. 

Donc, si à un moment donné, cela chauffe un peu trop à Monaco (comme actuellement), la société off-shore fait ses valises et s’en va aux Seychelles ou à Panama. 

La société off-shore est une société comme les autres sauf qu‘elle habite en dehors du territoire de ses fondateurs. En d’autre terme, il s’agit d’une société créée dans un pays où le bénéficiaire économique final ne réside pas, mais où il pourra la diriger de là où il se trouvera à l'avenir. 

En général, la société est installée juridiquement dans un pays où la fiscalité est la plus light possible. 

Rien de tout cela n'est illégal. 

Là où les choses sont un peu plus embrumées, c’est que ces sociétés off-shore dissimulent d’autres sociétés dont l'activité est plus inavouable. Par exemple du blanchiment d’argent sale, ou mal gagné, ou encore très mal déclaré. 

Quand une banque soupçonne une société de ne pas avoir une activité très honnête, elle peut faire une déclaration de soupçon à Tracfin, l’institution internationale chargée de traquer l'argent sale … mais si cet argent passe d’une société à une autre, dans un pays étranger plus laxiste, la tracabilité se perd. 

Tout le monde peut créer une société off-shore. Les bénéficiaires doivent faire une déclaration concernant l'activité, ce qu’ils font très volontiers puisque le propre de la société off-shore, c’est de dissimuler la réalité en toute légalité. 

Parce que pour créer une off-shore, encore faut il y avoir quelques intérêts. Or les seuls qui ont intérêt à le faire sont ceux qui veulent dissimuler le produit d’une activité un peu tangente. 

Nous sommes, ici même, en pleine hypocrisie. Les grandes démocraties autorisent les sociétés off-shore tout en sachant qu’elles servent de couvertures ; elles les autorisent à condition donc que le bénéficiaire ne se fasse par prendre ; et en général, il ne se fait pas prendre, puisqu'il paie des avocats pour organiser l'opération. 

Les pays qui ont intérêt à officiellement installer une société off-shore sont connus de tous ceux qui en ont besoin. Il existe même des guides et des sites qui classent les pays, comme on classe les hôtels et les restaurants sur Trip Advisor

Un Français ne pourra pas créer sa société en France, mais en Italie, au Luxembourg, aux Seychelles, à Maurice, ou au Panama. Un Italien, en revanche, peut venir en France. 

Ceci dit, les sociétés off-shore poussent aujourd'hui sur des territoires où le système juridique et fiscal est particulièrement opaque.

Si on rassemble toutes les pièces du puzzle, on s’aperçoit qu’on est au cœur d’un championnat du monde de l'hypocrisie. Résumons.

  • Les sociétés off-shore ne sont pas illégales.
  • Certaines des activités qu’elles abritent, sont, elles, en revanche, hors-la-loi.
  • La société off-shore permet d'occulter ce qui se passe à l’intérieur.  Par conséquent, la société off-shore a été créé pour gérer légalement et fiscalement des activités qui ne le sont pas. C’est très fort. 
  • Ajoutons à ce collier de perles que chaque grande démocratie a fait une liste de paradis fiscaux sur lesquelles ses ressortissants ne peuvent pas atterrir. Un Français n’a aucun intérêt à partir à Monaco par exemple. Mais les ressortissants d'un pays peuvent aller dans un paradis du voisin. Un Allemand aura, lui, intérêt à venir à Monaco. Au passage, notons que la France, en interdissant Monaco aux Français, encourage l'argent des autres à venir sur le Rocher. Que cet argent soit sale ou pas. 

On est donc dans un système complètement pervers. Les solutions pour lutter contre de telles dissimulations ou malversations sont connues de tous.

D’une part, rien n’empêcherait un pays de mettre en place des sanctions particulièrement sévères. La France offre des franchises aux repentis et cela a fonctionné par le passé. L'Amérique elle est franchement punitive, puisque le ressortissant américain qui reconnaîtrait posséder des comptes non-déclarés à l'étranger risquent de se voir retirer son passeport américain. La sanction est rédhibitoire. La majorité des Américains qui pratiquaient le tourisme fiscal en Suisse ou ailleurs sont revenus et se sont mis en règle. 

D’autre part, il faudrait bien évidemment une concertation internationale pour fermer les paradis fiscaux. Tout le monde est d’accord sur le papier. En pratique, les états, et même les plus sévères, sont assez réfractaires à une fermeture totale. 

Pourquoi ?  Parce qu’une fois de plus, ça leur rend service. L’Amérique, qui est d’une extrême sévérité à l’encontre des citoyens américains, est d’un laxisme coupable à l’égard des pays voisins qui accueillent l’argent du monde entier sans demander de certificats d’authenticité. Le Panama est aujourd’hui le roi mondial des paradis fiscaux et des structures off-shore. L’Amérique tolère cette situation parce qu'elle lui permet d’asseoir son contrôle sur cette petite bande de terre étroite qui permet de passer d’un océan à l’autre. Et surtout, l’Amérique peut consolider en dollar l’argent drainé sur le territoire. Exactement comme la France peut consolider et contrôler l'argent sale qui vient se laver à Monaco. Ce monde est quand même bien fait !!! 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 06/04/2016 - 09:27
Révélation
Révélation de Cash-Investigation, hier, sur France 2 : c'est le cabinet d'avocats d'affaires ''Claude et Sarkozy'' qui a créé la société off-shore soi-disant propriétaire du riad des Balkany à Marrakech... Mais les braves papys qui ont voté PS-Ripoublicains toute leur vie, ré-éliront mr Balkany, ''dans un fauteuil'', dès le premier tour...
Texas
- 05/04/2016 - 22:55
Qui se souvient...
...du scandale du même ordre , celui de la BCCI en 1991? . A peu près personne . Des Etats qui voudraient fermer des paradis fiscaux ? . Il faut vraiment être le dernier des crétins pour croire pareille fable . Ce sont les premiers a en avoir compris l' intérêt . Par contre , imposer le " Cashless " aux contribuables ...ça c' est l' enjeu !
vangog
- 05/04/2016 - 21:33
@atribordtoutemaintenant Nevada?
Sioux Falls, South-Dakota? Wyoming? la stratégie Bilderberg ( Soros, Rockefeller...) serait-elle en train de porter ses fruits? Un dollar faible, mais fortement demandé, contre un Euro fort, mais faiblement demandé...