En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 11 heures 12 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 13 heures 38 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 17 heures 34 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 19 heures 2 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 19 heures 26 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 20 heures 6 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 12 heures 43 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 16 heures 7 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 19 heures 3 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 20 heures 31 min
Atlantico Business

Brexit : pourquoi David Cameron pourrait avoir plus de mal à convaincre le Conseil européen que la Commission

Publié le 18 février 2016
David Cameron espère obtenir du conseil européen, de nouvelles concessions à présenter aux Britanniques pour les convaincre de rester dans l’Union.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Cameron espère obtenir du conseil européen, de nouvelles concessions à présenter aux Britanniques pour les convaincre de rester dans l’Union.

David Cameron a fait la tournée des chefs d’Etat et de gouvernement de l'Union européenne pour qu’ils acceptent d’apporter de nouveaux assouplissements dans le statut déjà très particulier dont bénéficie la Grande Bretagne dans ses relations avec l'Union Européenne. Et c’est bien là problème.

A priori, le Premier ministre pense avoir réussi à convaincre ses collègues que le maintien de la Grande Bretagne dans l’Union européenne valait bien quelques sacrifices supplémentaires. Beaucoup lui ont apporté leur soutien, l'Allemagne de Madame Merkel. D’autres trainent des pieds. La France par exemple.

Alors passons sur les chefs d'Etat qui espèrent obtenir quelques faveurs de Bruxelles en échange de leur appui à la Grande Bretagne.

Le vrai problème n'est pas là. Tous les pays membres de l'Union européenne considèrent que si la Grande Bretagne votait son départ de l’Union, ça serait un échec très violent pour la construction européenne et son évolution. Echec aussi de son fonctionnement à un moment où l'UE n’a jamais été aussi fragilisée…

Mais une grande majorité estime que l'Union européenne ne peut pas défendre son unité à n'importe quel prix. Si la commission a donné un avis favorable aux concessions demandées par Cameron, le conseil des chefs d’Etat et de gouvernement ne pourra pas le faire aussi facilement.

Ils mettent en avant trois raisons. 

La première raison est qu’ils ne peuvent pas donner l'impression d'approuver la démarche de Cameron qui, pour remporter sa dernière élection, s’est laissé aller à la démagogie anti-européenne. Dans toutes les démocraties du monde les opinions publiques sont très sensibles à la tentation protectionniste. L'exemple britannique serait du plus mauvais effet.

« Cameron a manqué de courage, dit-on. Il s’est laisse piégé en promettant un référendum catastrophe dont il cherche aujourd’hui à sortir parce qu’il sait bien qu‘en sortant de l’Europe, il irait contre le sens de l’histoire. Il vient demander aux Européens de l aider. Qu’il se débrouille ! »

La deuxième raison est que la concession principale demandée par Cameron serait que l’Angleterre puisse tourner le dos à la coordination des systèmes sociaux. En clair, David Cameron voudrait présenter aux Anglais une restriction des droits et avantages sociaux offerts aux travailleurs européens quand ils viennent travailler au Royaume-Uni.

Pour beaucoup d 'Européens c‘est inacceptable. D’abord parce que le modèle social britannique n’est pas d'une générosité folle. La meilleure preuve est que des milliers de familles britanniques habitent la France, pour profiter des avantages français pendant que le chef de famille continue de travailler à Londres.

Ce différentiel-là a fait la fortune des compagnies low cost qui relient quotidiennement Londres aux principales villes du sud ouest français. Mais pas celle de la sécurité sociale.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Europe du sud notamment ne veulent pas que ce type de compromis soulève un débat au sein même de la société française qui commence à être très susceptible sur ce point.

La troisième raison qui pousse certains dont la France à s'opposer à ce compromis, est que la Grande Bretagne a déjà des avantages exorbitants du droit européen et que ça devient insupportable.

1)    Le Royaume Uni n'étant pas dans le dispositif Maastricht de la monnaie unique, n’a pas à supporter les contraintes budgétaires. Règle des 3% de déficit par exemple.

2)    Le Royaume Uni depuis les colères de Mme Thatcher ne paie pas sa cote part au budget de fonctionnement de l’Europe. Compte tenu de sa population, la contribution financière devrait couvrir, comme celle de la France, près de 15% du budget de fonctionnement. Or la Grande Bretagne ne paie que 10%.

3)    La règlementation des banques et des institutions financières n'est pas assurée par l’Europe mais par la City elle-même. Elle est beaucoup plus souple ; d’où le succès de l'industrie financière.

4)    La non appartenance à l’Euro lui donne également beaucoup plus de liberté tout en bénéficiant des garanties européennes.

Objectivement, le monde des affaires en Europe et particulièrement en Angleterre explique qu’ils ont intérêt à rester dans l'Union européenne. Ils bénéficient des avantages d’un grand marché à haut pouvoir d'achat (l’Europe est le premier débouché de l'industrie britannique). Ils bénéficient aussi d'une plus grande liberté que leur donne le caractère off shore. Ils savent que si demain, la Grande Bretagne sortait de l’Union européenne, ça ne serait pas une catastrophe pour les Européens eux-mêmes mais pour les Anglais oui, parce qu'une partie de l'industrie (financière et pharmaceutique) aurait intérêt à s’expatrier sur le continent au plus près de leurs clients.

Mais le monde des affaires en Angleterre comme ailleurs n’est pas forcément en phase avec la majorité de l'opinion britannique. Et comme on n’a jamais expliqué aux Anglais le mode de fonctionnement de l’Europe et dans quel intérêt, ils se retrouvent très désabusés. Et David Cameron paie aujourd’hui le prix pour ne pas avoir dit la vérité lors de sa campagne électorale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 19/02/2016 - 05:38
@zouk
Vous avez parfaitement raison. A un détail près: ce n'est pas une passion irraisonnée, mais bien raisonnée. Le R-U, de par son histoire, a toujours refusé d'être sous domination d'une puissance continentale, et a toujours su habilement manœuvrer pour sauvegarder ses intérêts. Et ceci, vous ne pouvez pas leur reprocher. Les Britanniques n'oublient jamais leur histoire, et encore moins leur avenir. C'est ce qui fait entre autres leur force.
Les Français? Des veaux pleurnichards qui ont été rayés de la carte en 1940, à la différence des Britanniques. Et qui n'ont plus de mémoire collective.
zouk
- 18/02/2016 - 09:25
Grande Bretagne
Mais les Britanniques sont capables de passions irraisonnées donc incapables de reconnaître leur intérêt. De plus, dans le langage courant, l'Europe c'est le Continent et le Continent seulement,et ce même si vous leur faîtes remarquer que la GB est géographiquement en Europe. J'ajouterai dans les classes populaires un solide ressentiment à l'égard de l'Allemagne, et à l'égard de la France, celui là millénaire: ils n'oublient jamais Guillaume le Conquérant. Dix ans à Londres m'ont imposé de prendre en compte ces sentiments que je croyais dissous dans l'histoire.