En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

07.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 8 heures 46 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 9 heures 45 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 14 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 15 heures 53 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 17 heures 16 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 18 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 19 heures 29 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 20 heures 38 sec
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 20 heures 37 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 8 heures 58 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 13 heures 47 sec
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 15 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 16 heures 15 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 18 heures 12 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 18 heures 37 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 19 heures 9 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 19 heures 40 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 20 heures 46 min
Atlantico Business

Si David Cameron obtient une Europe à la carte, c’est parce que François Hollande a raté l’Europe fédérale. Quel gâchis !

Publié le 04 février 2016
David Cameron a obtenu les réformes qu’il souhaitait pour espérer éviter que les Anglais ne votent leur sortie de l’Union européenne.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Cameron a obtenu les réformes qu’il souhaitait pour espérer éviter que les Anglais ne votent leur sortie de l’Union européenne.

David Cameron a fait son métier, c’est François Hollande qui n’a pas fait le sien. Il va falloir comprendre que les Européens en général et la France en particulier n’ont strictement rien fait pour obtenir que l'Europe n’accorde pas de privilèges à la Grande-Bretagne, ce qui va sans doute organiser une Europe à la carte.

David Cameron a fait son métier. Exactement comme Mme Thatcher autrefois. David Cameron a obtenu les améliorations que le peuple britannique demandait pour rester dans l’Union européenne.

Ces négociations rejouent à chaque fois un championnat d’Europe de l’hypocrisie et de la lâcheté politique. On voudrait décrédibiliser les professionnels de la politique qu'on ne s’y prendrait pas autrement.

La pièce, comme souvent dans les comédies classiques, se joue en trois actes.

1er acte : les dirigeants britanniques coincés par les difficultés de la crise, laissent penser que ces difficultés sont dues au rattachement à l’Europe. L'Europe pour les Anglais offre de merveilleux lieux de vacances, mais aussi beaucoup de contraintes, de réglementations inutiles et de coûts.

Mme Thatcher voulait récupérer son argent. ("I want my money back"). David Cameron s’est laissé entraîner pour sauver sa majorité, sur le thème très populiste que le modèle social européen serait incompatible avec la culture anglaise et que la meilleure solution était d’en sortir.

David Cameron s’est piégé en promettant un référendum, alors qu’il sait que la Grande-Bretagne aurait beaucoup à perdre à sortir de l’Europe. Il a donc passé un an à essayer de prouver aux Anglais que, lui vivant, il obtiendrait un régime de faveur auprès de Bruxelles ; ce qui rendrait la vie dans l’Union plus supportable.

Il a donc négocié des changements qui, au fond ne bouleverseront pas la donne, mais vont lui permettre d’expliquer aux Anglais que tout compte fait, on a réussi à repeindre la maison commune et réparer la chaudière et que du coup il vaut mieux rester dedans plutôt que de s’installer dehors parce qu'il fait froid.

David Cameron a obtenu de Bruxelles d’organiser un mécanisme de sauvegarde qui l’autoriserait à supprimer les prestations sociales pour les migrants européens. C’est le point le plus hard du protocole et c’est celui qui permettrait de débloquer les Anglais.

2e acte : il va falloir que les 27 autres pays membres valident ces dispositions. Alors, en théorie, ça va grogner parce que c’est contraire à l’esprit de l’Europe qui est plutôt de créer une grande zone de solidarité, mais les pays membres historiques finiront par accepter parce que ça correspond à la demande de tous les peuples qui ont chacun de leur côté le sentiment de payer pour les autres.

En  permettant à la Grande-Bretagne de rester dans l’Europe, David Cameron a donné des arguments à tous ceux qui en Europe veulent se singulariser ou se plaindre.

3e acte : les Anglais voteront sans doute non au référendum, parce qu’on leur expliquera dans la dernière ligne droite que les concessions obtenues protègent les Anglais, mais surtout parce que le fond de l’opinion sait bien que l’économie britannique travaille principalement avec l’Europe. Mme Thatcher le savait aussi. C’est la crainte de l’isolement qui l’avait ramenée en Europe. Les Anglais savent qu’une partie de leur richesse provient de leur singularité, mais cette singularité n’est monétisable que si la Grande-Bretagne continue de siéger à Bruxelles.

L’Angleterre n’appartient pas à l’Euro, mais son industrie financière est puissante parce que l’Angleterre est dans l’Europe. Elle veut s’affranchir des pesanteurs de l’Europe sans perdre les avantages de l’offshore.

Les grandes manœuvres de David Cameron vont maintenir la Grande-Bretagne dans l’Europe, mais elles vont fabriquer une Europe à la carte.

Tous les pays peuvent demander dans ces conditions à profiter des exceptions sociales, fiscales, administratives et culturelles. Puisque le thé est la boisson nationale, tous les visiteurs devront boire du thé. Du vin en France et de la bière en Allemagne.

L’Europe à la carte est sans doute une Europe plus facile à gouverner politiquement, mais elle transforme l’Europe en une vaste zone de marché libre. Elle est contraire au projet d’unification politique, contraire au fédéralisme.

L’Europe à la carte est la résultante non pas des mentalités anglaises mais de la lâcheté, de l’immobilisme, de l’impuissance des gouvernements européens qui n’ont strictement rien fait depuis la création de l’euro pour renforcer les mécanismes fédérateurs. Et la gauche au pouvoir dans beaucoup de pays, dont la France, est gravement responsable de ce laisser-aller.

François Hollande est doublement coupable. D'abord de ne pas avoir relancé la construction européenne qui aurait pu participer au sauvetage de tous les pays touchés par la crise. Ensuite, il est gravement coupable d’avoir désigné l’Europe comme le bouc-émissaire de nos difficultés. C’est indigne.

Dans ces conditions,  la France est la plus mal placée pour donner des leçons de morale aux Anglais.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 05/02/2016 - 10:03
@marie06
Certes! M.Sylvestre est le chantre de l'Europe de Brest à Vladivostok, en passant par le Moyen-Orient, l'Asie Centrale....donc, modèle allemand, américain, brésilien, j'ai nommé le fédéralisme.

Qu'il m'explique ce qu'il y a de commun entre un Arménien et un Danois? Ce ne sont que des "agents économiques" (c'est ce qu'on apprend ne macro-économie), rien de plus et interchangeables. Peu importe s'ils adhérent ou non à des valeurs communes, démocratiques ou idéologiques ou religieuses...

Evidemment que l'Europe restera une vaste zone de marché libre...le Royaume-Uni lui a compris, et en sortira!
Le gorille
- 05/02/2016 - 02:38
Brexit d'abord, Frexit ensuite
Cessons de vouloir unifier l'Europe, et sachons garder nos identités. mais hélas,je crains bien que ce ne soit trop tard ! Rien de ce qui est chrétien ne restera debout, car si nous nous unifions... ce sera sous la botte d'Ankara... C'est demain.
Ganesha
- 05/02/2016 - 00:49
Citation
Citation : ''les Anglais voteront sans doute non au référendum''. La phrase complète est incompréhensible, contradictoire ! Mr. Sylvestre, votre pronostic, c'est ''Oui'' ou c'est ''Non'' ?