En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© wikipédia
Atlantico Business
Air France sera-t-elle la dernière compagnie à baisser le prix de ses billets ?
Publié le 01 février 2016
Alors que les compagnies américaines répercutent la baisse des prix du pétrole sur les tarifs passagers, Air France, une fois de plus, est en retard au décollage dans le ciel nouveau de cette concurrence.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les compagnies américaines répercutent la baisse des prix du pétrole sur les tarifs passagers, Air France, une fois de plus, est en retard au décollage dans le ciel nouveau de cette concurrence.

Si le voyageur européen part aux Etats-Unis ou au Canada et s’il est normalement formaté, il va encore choisir une des compagnies nord-américaines, ou low-cost, parce qu’elles seront toutes moins chères qu'Air France.

Les compagnies américaines ont en effet annoncé ce week-end leur décision de faire chuter les prix sur les vols intérieurs et internationaux. En 2015, les prix ont déjà baissé en moyenne de 15% ce qui a représenté la plus forte baisse annuelle depuis 1987. Normalement, les prix vont continuer de baisser sur les vols intérieurs et en direction de l'Amérique du sud où les tarifs pourraient chuter de plus de 20% à l’approche de l'été prochain. Pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro au Brésil par exemple.

Cette baisse généralisée qui va s’accentuer, s’explique très bien.

1ère raison, le pétrole a perdu les deux tiers de sa valeur en moins de deux ans. Le kérosène était le premier poste de coût dans le compte d’exploitation d’un avion, il peut représenter jusqu'à 70 % du tarif passager. Les compagnies ont donc réalisé des économies importantes en 2015. Elles vont encore en faire en 2016. Grâce à ces économies, les compagnies ont pu diminuer la fameuse surcharge carburant qu'elles font payer au passager... en gros, la plupart des compagnies se mettent au niveau des low-cost. Ce qui fait, que les low-cost vont se fondre dans le paysage ou alors réinventer leur modèle.

2e raison, la plupart des compagnies internationales se sont effectivement toutes réorganisées et restructurées dans les années pendant lesquelles, elles ont essayé de se défendre contre un prix de pétrole cher, une baisse de trafic et face à la concurrence des low-cost. Les compagnies américaines ont donc beaucoup investi et légèrement changé leur modèle. Le transport étant devenu un service de consommation de masse, les entreprises se sont adaptées.

3e raison, le trafic a un peu baissé au cours du dernier trimestre 2015 , il pourrait encore baisser en 2016 compte tenu des incertitudes qui pèsent sur l’économie mondiales (USA, Europe, émergents) et compte tenu de leur nouvelle organisation , les compagnies peuvent donc réagir en se rapprochant des prix low-cost sans trop de risque pour leur marges. D’où la baisse du prix des billets.

Ce qui est extraordinaire, dans cette situation assez favorable pour l’ensemble du transport aérien, c’est qu'Air-France ne peut guère suivre le mouvement de baisse des tarifs sans changer de modèle d’organisation. Or pour changer de modèle, il eut fallu réformer les structures, ce qui a été très difficile compte tenu des statuts, des habitudes acquises et des pesanteurs syndicales.

Air France reconnaît qu'en 2014 et 2015, l'entreprise a profité à plein de la baisse des prix du carburant (environ 2 milliards de dollars d’économie) . Ce qui lui a permis de restaurer les marges, et d’investir pour renouveler la flotte et « à terme surtout, dit Air France, lui permettra  de proposer des billets moins chers ». Mais à terme seulement. Pour les concurrents, la baisse des prix est devenue la priorité. Ils en ont les moyens. Air France ne les a pas, sauf à se mettre en risque.  

Faire baisser le prix des billets c’est pour toutes les compagnies du monde, l’arme fatale pour stimuler la demande quand elle s’essouffle comme actuellement ou élargir cette clientèle quand la conjoncture se redresse. Toutes les compagnies du monde gèrent leurs tarifs au millimètre pour optimiser leurs marges.

Le problème d’Air-France c’est qu’elle est encore un peu en retard dans cet exercice. Air France sera toujours plus chère que la plupart de ses concurrents américains. Mais pour que le marché accepte des prix plus élevés, encore faudrait-il les justifier par un service offert supérieur. Ce qui n’est pas le cas.

Or pour beaucoup de clients, la qualité du service, aujourd'hui, ne leur saute pas aux yeux. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberdom
- 01/02/2016 - 14:31
Dur dur
Air France aura du mal : qualité de service moindre, prix plus élevés pas seulement que les compagnies américaines mais aussi européennes sans parler des low cost.
Exemple : depuis les Antilles AF "offre" une correspondance vers Strasbourg en TGV depuis Roissy CDG alors que le vol arrive à Orly !
Gordion
- 01/02/2016 - 10:45
correction
Bien volontiers
Gordion
- 01/02/2016 - 10:44
Merci M.Sylvetre.
...de nous éclairer avec ce genre d'articles. Et de laisser vos propos mondialistes à la Jacques Attali au vestiaire. L'Europe sans frontières ni définition géographique vous excusera chien volontiers