En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 7 heures 6 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 8 heures 21 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 9 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 12 heures 46 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 14 heures 56 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 17 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 18 heures 55 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 19 heures 49 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 21 heures 32 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 7 heures 40 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 12 heures 36 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 14 heures 14 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 17 heures 2 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 18 heures 31 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 19 heures 31 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 20 heures 58 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 21 heures 50 min
La main verte

Les 32 heures : l'ignorance crasse des Verts en économie

Publié le 23 décembre 2011
Les Verts ont fait grand bruit en proposant le "travailler mieux et moins, pour travailler tous". Concrètement, un passage aux 32 heures. Mensonges sur une politique qui ne mènerait à rien, comme les faits l'ont déjà prouvé à propos des 35 heures.
Hervé Lambel est candidat à la présidence du Medef et co-fondateur du CERF (Créateurs d'emplois et de richesse en France). D’une lignée d’entrepreneurs, il est diplômé de l’EPSCI (Essec). Il entre en 2000 à la CGPME, puis fonde en 2003 le CERF, dont...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Lambel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Lambel est candidat à la présidence du Medef et co-fondateur du CERF (Créateurs d'emplois et de richesse en France). D’une lignée d’entrepreneurs, il est diplômé de l’EPSCI (Essec). Il entre en 2000 à la CGPME, puis fonde en 2003 le CERF, dont...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Verts ont fait grand bruit en proposant le "travailler mieux et moins, pour travailler tous". Concrètement, un passage aux 32 heures. Mensonges sur une politique qui ne mènerait à rien, comme les faits l'ont déjà prouvé à propos des 35 heures.

Travailler mieux et moins : c’est ce que souhaite en vérité chaque patron. En effet, si vous augmentez la productivité et vos résultats tout en travaillant moins, on réduit également les problèmes. Tout le monde pourrait sembler gagner en qualité de vie. En cela, les Verts prônent une révolution à l’opposé de ce qu’ils veulent défendre. Notamment en l’opposant au "travailler plus pour gagner plus", une proposition émanant de notre organisation. D’abord, parce que contrairement à ce qui nous est annoncé comme une promesse, "travailler moins", que ce soit en travaillant moins ou mieux, n’a jamais permis de garantir du travail pour tous. C'est pourtant bien la deuxième promesse faite par les Verts pour justifier leur proposition. Personne n’a jamais pu démontrer véritablement la moindre création d’emploi avec le passage aux 35 heures. Toutes les évaluations ont systématiquement fait l’impasse sur un fait majeur : l’augmentation des défaillances d’entreprises.

Ainsi, dès la première année de cette funeste expérience dans les TPE et PME, les défaillances d’entreprises sont reparties à la hausse (+2%) après une baisse ininterrompue depuis 1996 tandis que les salariés commençaient à en ressentir les effets sur leur pouvoir d’achat. Continuant sa progression à contre-courant de l’économie mondiale, la France enregistrait en 2003 sa plus forte progression des défaillances depuis 1992 (+13,4%), résultat de la hausse du coût du travail et du ralentissement de l’activité par la perte de pouvoir d’achat des ménages (stagnation des salaires et hausses des loyers).

Cette hausse des défaillances d’entreprises,  à l’exception de l’année 2006, a été ininterrompue depuis la mise en place des 35 heures. Sur la même période, les États-Unis, le Japon, le Canada, l’Italie et l’Angleterre (excepté pour 2006) enregistraient une baisse des faillites. Si nous étions restés sur les niveaux de défaillances d’avant les "35 heures" jusqu’en 2007 seulement pour ne pas prendre en compte la période de crise économique majeure que nous traversons, ce sont près de 30 000 entreprises qui n’auraient pas été détruites. Plus de 100 000 emplois salariés et plus de 30 000 emplois non-salariés auraient été préservés. Or il n’est question ici que des seules entreprises défaillantes, auxquelles il faut ajouter les entreprises qui ont mis la clé sous la porte, et licencié, avant d’être défaillantes...

Enfin, opposer un "travailler mieux et moins, pour travailler tous" à "travailler plus, pour gagner plus" au motif que ce dernier n’aurait jamais fonctionné est un pur mensonge économique, que les faits démentent aisément. Une commission parlementaire, fort peu inspirée dans ses conclusions, a pourtant évalué cet été que près de 9 millions de salariés auraient profité de cette mesure qui leur a permis de toucher 450 euros en moyenne par an. Les contempteurs de la mesure qui voudraient lui nier son impact positif sur le pouvoir d’achat, trouvent que c'est encore trop peu. C’est certainement peu par rapport à ce qu’ils gagnent. Mais c’est déjà beaucoup pour les très nombreux bas salaires qui ont pu bénéficier d’un demi-smic supplémentaire par an en plus.

Si le rêve peut être un moteur, il faudra malheureusement d'autres solutions dans la situation de crise dans laquelle nous nous trouvons. Notamment soutenir ceux qui travaillent pour retrouver la croissance et réduire le chômage. En tout cas, ni le mensonge, ni la démagogie ne seront d'une quelconque utilité. C’est la raison pour laquelle le Cerf a demandé à être associé au sommet pour l’emploi du 18 janvier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (36)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Brongniarts.au-dessus.Bourbon
- 24/12/2011 - 15:26
EELV à plusieurs face
Même Mme JOLY que j'ai vu, je lui ai dit ce n'est au Lintenschtein qu'il faut aller combattre les paradis fiscaux, mais ici en France à LA DEFENSE (AXA, ALLIANZ,Société Générale...). Mais rien ne bouge, j'ai des amis qui combattent pour le droit de transfert dans l'Assurance vie(sauver des vieux contrats) comme le Nov'actifs de ALLIANZ. Seul un député a essayé Mr SUGUENOT propo loi 2118 fin 2009
Brongniarts.au-dessus.Bourbon
- 24/12/2011 - 15:21
EELV à plusieurs faces
Parceque ils nous prennent tous pour des Mme BETTANCOURT à 600 Millions d'EUROS, ce qui n'est pas le cas du tout. J'ai vu un élu européen de commission de crise n)3, à qui j'expliques aussi qu'en France il faut dénoncer les spoliations en cours sur les petits épargnants (avec la passivité de l'opposition et le refus de la majoritée). Mais eux ont droit à être propitaires, pas nous les petits.
Brongniarts.au-dessus.Bourbon
- 24/12/2011 - 15:15
Des EELV à plusieurs face
Moi qui suis des EELV ( pour Droit sur l'épargne des petits et autres), ne comprenais pas pourquoi ils refusaient de combattre avec dossier en main, les promesses pas tenues de Mr SARKOZY ou de SOLFERINO pour nous les petits face aux Banques et aux Assurances. Je découvre Mr DESESSARD Sénat et Député aussi qui comme le PCF veulent archi-taxer l'AVie, pourquoi ?