En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
La main verte
Les 32 heures : l'ignorance crasse des Verts en économie
Publié le 23 décembre 2011
Les Verts ont fait grand bruit en proposant le "travailler mieux et moins, pour travailler tous". Concrètement, un passage aux 32 heures. Mensonges sur une politique qui ne mènerait à rien, comme les faits l'ont déjà prouvé à propos des 35 heures.
Hervé Lambel est candidat à la présidence du Medef et co-fondateur du CERF (Créateurs d'emplois et de richesse en France). D’une lignée d’entrepreneurs, il est diplômé de l’EPSCI (Essec). Il entre en 2000 à la CGPME, puis fonde en 2003 le CERF, dont...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Lambel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Lambel est candidat à la présidence du Medef et co-fondateur du CERF (Créateurs d'emplois et de richesse en France). D’une lignée d’entrepreneurs, il est diplômé de l’EPSCI (Essec). Il entre en 2000 à la CGPME, puis fonde en 2003 le CERF, dont...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Verts ont fait grand bruit en proposant le "travailler mieux et moins, pour travailler tous". Concrètement, un passage aux 32 heures. Mensonges sur une politique qui ne mènerait à rien, comme les faits l'ont déjà prouvé à propos des 35 heures.

Travailler mieux et moins : c’est ce que souhaite en vérité chaque patron. En effet, si vous augmentez la productivité et vos résultats tout en travaillant moins, on réduit également les problèmes. Tout le monde pourrait sembler gagner en qualité de vie. En cela, les Verts prônent une révolution à l’opposé de ce qu’ils veulent défendre. Notamment en l’opposant au "travailler plus pour gagner plus", une proposition émanant de notre organisation. D’abord, parce que contrairement à ce qui nous est annoncé comme une promesse, "travailler moins", que ce soit en travaillant moins ou mieux, n’a jamais permis de garantir du travail pour tous. C'est pourtant bien la deuxième promesse faite par les Verts pour justifier leur proposition. Personne n’a jamais pu démontrer véritablement la moindre création d’emploi avec le passage aux 35 heures. Toutes les évaluations ont systématiquement fait l’impasse sur un fait majeur : l’augmentation des défaillances d’entreprises.

Ainsi, dès la première année de cette funeste expérience dans les TPE et PME, les défaillances d’entreprises sont reparties à la hausse (+2%) après une baisse ininterrompue depuis 1996 tandis que les salariés commençaient à en ressentir les effets sur leur pouvoir d’achat. Continuant sa progression à contre-courant de l’économie mondiale, la France enregistrait en 2003 sa plus forte progression des défaillances depuis 1992 (+13,4%), résultat de la hausse du coût du travail et du ralentissement de l’activité par la perte de pouvoir d’achat des ménages (stagnation des salaires et hausses des loyers).

Cette hausse des défaillances d’entreprises,  à l’exception de l’année 2006, a été ininterrompue depuis la mise en place des 35 heures. Sur la même période, les États-Unis, le Japon, le Canada, l’Italie et l’Angleterre (excepté pour 2006) enregistraient une baisse des faillites. Si nous étions restés sur les niveaux de défaillances d’avant les "35 heures" jusqu’en 2007 seulement pour ne pas prendre en compte la période de crise économique majeure que nous traversons, ce sont près de 30 000 entreprises qui n’auraient pas été détruites. Plus de 100 000 emplois salariés et plus de 30 000 emplois non-salariés auraient été préservés. Or il n’est question ici que des seules entreprises défaillantes, auxquelles il faut ajouter les entreprises qui ont mis la clé sous la porte, et licencié, avant d’être défaillantes...

Enfin, opposer un "travailler mieux et moins, pour travailler tous" à "travailler plus, pour gagner plus" au motif que ce dernier n’aurait jamais fonctionné est un pur mensonge économique, que les faits démentent aisément. Une commission parlementaire, fort peu inspirée dans ses conclusions, a pourtant évalué cet été que près de 9 millions de salariés auraient profité de cette mesure qui leur a permis de toucher 450 euros en moyenne par an. Les contempteurs de la mesure qui voudraient lui nier son impact positif sur le pouvoir d’achat, trouvent que c'est encore trop peu. C’est certainement peu par rapport à ce qu’ils gagnent. Mais c’est déjà beaucoup pour les très nombreux bas salaires qui ont pu bénéficier d’un demi-smic supplémentaire par an en plus.

Si le rêve peut être un moteur, il faudra malheureusement d'autres solutions dans la situation de crise dans laquelle nous nous trouvons. Notamment soutenir ceux qui travaillent pour retrouver la croissance et réduire le chômage. En tout cas, ni le mensonge, ni la démagogie ne seront d'une quelconque utilité. C’est la raison pour laquelle le Cerf a demandé à être associé au sommet pour l’emploi du 18 janvier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
06.
Alain Finkielkraut sur son agression : " je n’aurais pas subi ce même genre d’insultes sur les ronds-points"
07.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
Commentaires (36)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Brongniarts.au-dessus.Bourbon
- 24/12/2011 - 15:26
EELV à plusieurs face
Même Mme JOLY que j'ai vu, je lui ai dit ce n'est au Lintenschtein qu'il faut aller combattre les paradis fiscaux, mais ici en France à LA DEFENSE (AXA, ALLIANZ,Société Générale...). Mais rien ne bouge, j'ai des amis qui combattent pour le droit de transfert dans l'Assurance vie(sauver des vieux contrats) comme le Nov'actifs de ALLIANZ. Seul un député a essayé Mr SUGUENOT propo loi 2118 fin 2009
Brongniarts.au-dessus.Bourbon
- 24/12/2011 - 15:21
EELV à plusieurs faces
Parceque ils nous prennent tous pour des Mme BETTANCOURT à 600 Millions d'EUROS, ce qui n'est pas le cas du tout. J'ai vu un élu européen de commission de crise n)3, à qui j'expliques aussi qu'en France il faut dénoncer les spoliations en cours sur les petits épargnants (avec la passivité de l'opposition et le refus de la majoritée). Mais eux ont droit à être propitaires, pas nous les petits.
Brongniarts.au-dessus.Bourbon
- 24/12/2011 - 15:15
Des EELV à plusieurs face
Moi qui suis des EELV ( pour Droit sur l'épargne des petits et autres), ne comprenais pas pourquoi ils refusaient de combattre avec dossier en main, les promesses pas tenues de Mr SARKOZY ou de SOLFERINO pour nous les petits face aux Banques et aux Assurances. Je découvre Mr DESESSARD Sénat et Député aussi qui comme le PCF veulent archi-taxer l'AVie, pourquoi ?