En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 9 heures 44 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 10 heures 32 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 11 heures 18 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 12 heures 45 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 13 heures 4 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 16 heures 28 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 17 heures 7 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 17 heures 30 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 17 heures 32 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 10 heures 8 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 10 heures 55 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 12 heures 10 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 12 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 17 heures 30 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 17 heures 33 min
© Reuters
L'année 2016 sera en France une année sans élection, avant le grand rush de la présidentielle et des législatives en 2017.
© Reuters
L'année 2016 sera en France une année sans élection, avant le grand rush de la présidentielle et des législatives en 2017.
Atlantico Business

2016 : les quatre crises politiques possibles qui inquiètent les chefs d’entreprise et vont obliger François Hollande à prendre position (ce qu’il ne sait pas faire...)

Publié le 29 décembre 2015
L'année 2016 sera en France une année sans élection, avant le grand rush de la présidentielle et des législatives en 2017. En général, les années pré-présidentielles, il ne se passe rien. Les candidats ne font rien, ils promettent des choses qui seront irréalisables. Les électeurs le savent. Pour les hommes politiques c'est une année plutôt calme.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'année 2016 sera en France une année sans élection, avant le grand rush de la présidentielle et des législatives en 2017. En général, les années pré-présidentielles, il ne se passe rien. Les candidats ne font rien, ils promettent des choses qui seront irréalisables. Les électeurs le savent. Pour les hommes politiques c'est une année plutôt calme.

L'année 2016 ne sera pas ordinaire. Elle sera ponctuée par quatre grands événements politiques qui peuvent changer la face du monde en modifiant les perspectives économiques et les rapports de force géopolitique.

1e En janvier, l’Espagne va tirer les leçons des élections législatives au cours desquelles on a vu la majorité gouvernementale perdre ses positions et se retrouver obligée de s’entendre avec des partis qui plaident pour une autre politique économique (moins d’austérité) , d’autres rapports avec l’Europe et des liens entre les régions et Madrid différents de ce qu' ils sont actuellement. Le changement annoncé peut être explosif pour tout le monde. La formation du gouvernement et sa stratégie sera regardée à la loupe. Particulièrement en France ou François Hollande se retrouve lui aussi avec une majorité très fragile.

2Fin Janvier, les élections à Taïwan... la candidate démocrate Tsai Ing-wen est bien placée pour l'emporter. Peu importe diront beaucoup d'Occidentaux. Sauf que si c'est le cas, les relations avec Pékin risquent de devenir exécrables. Pékin a durci sa position depuis un an, pour étouffer les dérives à l’intérieur même de la Chine. La libéralisation économique et le capitalisme ne suffisent pas à satisfaire un peuple qui s’enrichit et qui a besoin de libertés démocratiques. Les dirigeants chinois ne savent toujours pas comment gérer une démocratie faite avec plus de 1 milliard d’individus. D'autant que le modèle chinois ne fabrique plus une croissance assez rapide pour absorber les populations agricoles qui ont soif de confort et des lumières de la ville. Ce mouvement risque fort de se coaguler à l'occasion des élections taïwanaises. D'autan que six mois plus tard, c'est Hong Kong, la province rebelle qui vote aussi pour ses élections législatives. Hong-Kong c'est le bureau d'import-export de la Chine et son coffre-fort bancaire.

3e En mai, la Grande-Bretagne organise son référendum sur son appartenance à l'union européenne. La date du référendum doit être fixée prochainement par David Cameron qui espère avoir obtenu des pays membres, les conditions exigées pour rester dans l'UE. Théoriquement, les conditions sont acceptables par tous les membres qui en profiteront aussi : plus de transparence dans les décisions, les flux financiers et les contributions. Le point de blocage porte essentiellement sur les migrants. David Cameron ne peut plus en accueillir plus qu’il n’en a  aujourd'hui. D'autant que la Grande-Bretagne pratique une immigration choisie en fonction des compétences et que la situation actuelle ne permet pas d'exercer ce choix. Le gouvernement britannique est parfaitement conscient qu'une sortie de l'Union européenne déstabiliserait l'économie britannique, et surtout les marchés financiers. Le risque est financier plus que social ou politique. Les dégâts seraient aussi importants pour les autres pays membres qui ont besoin de la City pour boucler leurs opérations de marché. La France de François Hollande ne s'est toujours pas déterminée avec clarté sur les demandes britanniques. Il s'avère difficile pour un président socialistes de défendre l'appartenance de la Grande Bretagne à l'Europe alors que le seul intérêt est de protéger le monde capitaliste le plus financier. Difficile d'expliquer que nous avons besoin de ce capitalisme-là, et de tous les outils de la City pour (par exemple) couvrir près de 20% de notre dette extérieure.

La sacro-sainte contrainte des marchés qui n’est rien d'autre que l'interpénétration des économies obligera les uns comme les autres à trouver un compromis. Mais pour y arriver il faudra sans doute encore se faire peur.

4e Novembre : les élections américaines. Actuellement le candidat aux primaires républicaines Donald Trump gagne sans cesse du terrain. Reste que le président américain est très attendu par le monde entier. Sur le terrain économique, la croissance américaine donne le ton et le rythme , la politique monétaire impacte la conjoncture mondiale . les taux américains d'aujourd'hui seront les nôtres demain. Quanta la géo-politique au Moyen-Orient elle dépend principalement du dialogue avec Moscou. La France et l'Europe paraissent peu préparées à réagir au changement.

Parmi les événements politiques qui vont impacter la conduite des affaires en France, il y aura aussi les primaires à droite pour designer quel sera le candidat de droite et avec quel programme. Pour François Hollande c’est très certainement plus important que les élections en Chine, ou aux Etats-Unis, mais il ne fait que de la politique.

Pour les milieux d’affaires et les chefs d’entreprise, c’est très diffèrent. Ce qui compte c’est l’Europe et le monde. Alors pour la France, ils ne souhaitent qu’une chose, voir des candidats qui ne s’intéresseront qu'à la perspective mondiale et aux hommes capables d’assumer des contraintes qui sont incontournables.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte1776
- 30/12/2015 - 05:35
@zouk, l isolationnisme US serait une une bonne nouvelle...
...Surtout quand on voit que leur implication dans les affaires du monde contribue partout a faire monter l Etat Islamique. Que ce soit la guerre en Irak (Saddam était fou mais il était un rempart contre plus fous encore), le soutien a Sarkozy pour la Libye, la guerre du Kosovo pour défendre les Musulmans trafiquants d organes, leur soutien indefectible a l Arabie Saoudite, qui finance l EI a tour de bras, la creation des Talibans afghans contre l URSS, leur soutien au sultan turc Erdogan malgré les preuves accablantes a son encontre, et enfin, leur entêtement a virer Bachar el Assad en Syrie. Donc effectivement, dans cette guerre de civilisations (c est eux, les Musulmans qui le disent - moi je n en veux pas de la guerre de civilisation, mais bon, tels Hitler dans Mein Kampf, c est l EI qui l écrit noir sur blanc), il vaut mieux que les US restent isolationnistes. Cela permettra a Poutine de faire le sale boulot de défendre le monde civilise contre la barbarie islamiste (cf Raqua).
vangog
- 29/12/2015 - 21:22
La Chine expansionniste et parasite de l'Occident
absorbera petit à petit Taïwan, et fera régner sa loi militaire et économique dans le sud-est asiatique. Le principal danger viendra d'une alliance entre les deux pays les plus expansionnistes, la Russie et la Chine, dont les modèles d'inspiration socialistes ne peuvent prospérer qu'en vampirisant le reste du monde. Les USA recentrés sur eux-mêmes avec Trump consacreront ce nouvel équilibre tripolaire, et la seule chance pour la vieille Europe sera de donner la voix aux patriotes, et faire émerger ses Nations au sein d'une Europe des Nations revivifiée et alliée pour s'opposer à l'impérialisme économique venu de l'Est. échapper à la soumission islamiste et lutter contre l'imperialisme chinois sera le nouvel enjeu européen, au prix d'une remise en question de sa technostructure sclérosée, de ses miasmes trotskystes et de ses lobbys de la finance et des multinationales.
vangog
- 29/12/2015 - 21:06
Les espoirs viennent de l'étranger, comme d'habitude!
Cameron va réussir ce qu'aucun socialiste Francais n'a réussi: faire plier l'UE sur ses choix meurtriers de porosité des frontières et de dilution ethnique des peuples. Avec les patriotes qui arriveront bientôt aux commandes de cette UE technocratique sans âme et sans vision, nous pourrons inverser sa fuite vers la soumission à une religion de mort. Donald Trump sera un excellent Président, recentrant les USA sur son propre destin et cessant d'en faire le gendarme-catastrophe d'un monde qu'il ne comprend plus. La polarité négative de Poutine permettra de realiser un rapprochement USA-Russie, afin de renforcer la sphère d'influence russe, diminuer l'influence de l'OTAN, et utiliser la détermination russe contre l'extension islamiste, principal enjeu du monde de demain.