En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 1 min 22 sec
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 51 min 18 sec
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 3 heures 29 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 4 heures 57 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 9 heures 1 min
décryptage > International
Leçons de la crise sanitaire

Et si Trump avait raison sur la Chine

il y a 9 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 20 heures 5 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 26 min 30 sec
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 2 heures 33 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 4 heures 23 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 8 heures 42 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 20 heures 30 min
© Reuters
© Reuters
L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Emmanuel Macron a programmé la mise à mort du RSI

Publié le 09 décembre 2015
Le ministre de l’Économie a enfin compris que plus de 6 millions de cotisants et d’assurés étaient vent debout contre le RSI.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l’Économie a enfin compris que plus de 6 millions de cotisants et d’assurés étaient vent debout contre le RSI.

Manuel Valls avait dit qu'il fallait le réformer. Emmanuel Macron lui, veut oublier cette erreur et tout remettre à plat. Quand on veut réformer, finalement on peut ! La capacité que l’État peut avoir pour construire des usines à gaz, et le manque cruel d’énergie pour corriger ses erreurs quand le système "bug", est extraordinaire.

Le RSI avait été créé en 2006 pour les artisans, commerçants, les professions libérales et les petits entrepreneurs afin de gérer leur système social. Le gouvernement de l’époque répondait là, à une demande très corporatiste mais générale de garantir le système de couverture sociale des professions indépendantes. Depuis dix ans, le RSI a multiplié les disfonctionnements graves, les erreurs dans les appels de cotisations, les dossiers perdus, les contentieux sans vraies raisons, sans parler des descentes d’huissiers, les fausses informations et les fausses données informatiques.

Au départ, l’idée était de créer un régime propre et indépendant du régime général pour les indépendants, les organisations représentatives étaient ravies. Cela leur faisait des jobs à distribuer.

Le problème, c’est que ça n’a pas marché car cela répondait à une demande politique, mais le système ne pouvait pas suivre. Faute d’expérience, de logiciels et de moyens. Parce qu'il n’y avait pas de vrais avantages techniques de fonctionnement. D’ailleurs le résultat a été probant.

>>>> À LIRE AUSSI : SUPPRESSION DU RSI : MACRON RECADRÉ PAR VALLS

Les indépendants affiliés et les assurés sont rapidement montés au créneau, menaçant l’administration de tout faire sauter. D’autant que le résultat était catastrophique.  Les couvertures sociales étaient plus faibles qu’avant, tant en maladie  qu'en retraite. Autant dire que le RSI consommait plus de frais généraux que le régime précédent affilié au général.

Face à cette fronde qui grossissait, le gouvernement avait reconnu qu'il fallait réformer le système. Il fallait conserver, disait-on le RSI, mais créer des médiations pour régler les milliers de contentieux, il fallait réduire les délais de paiement, il fallait utiliser le digital pour introduire les auto-liquidations. Le Premier ministre a tenté de dire à plusieurs reprises que les améliorations étaient sensibles sur le terrain. L’avis n’était guère partagé par les affiliés.

Du coup, le rapport parlementaire qui avait été demandé par Manuel Valls lui a été rendu lundi. Le rapport qui a fait remonter de la province toutes les critiques et tous les griefs propose une trentaine de mesures pour pallier des disfonctionnements et maintenir le RSI en fonctionnement, sans toutefois le réformer en profondeur. En fait Manuel Valls veut bien améliorer les choses, il ne veut pas tout casser.  

Emmanuel Macron, lui serait beaucoup plus radical. Sans attendre que le Premier ministre s’exprime, il a profité d’une participation à un séminaire de réflexion avec des artisans, c’était mardi, pour mettre les pieds dans le plat et se démarquer de son Premier ministre.

L’idée d’avoir un régime propre était sans doute une  idée, mais ça n’a pas été une bonne idée, on pouvait sans doute imaginer un guichet adapté aux indépendants au sein du régime général, lançait ainsi Macron.

Dans la foulée, il tue completement une énième réforme qui reviendrait à aménager le régime en place. Est-ce optimal demande-t-il ? Je vous livre ma conviction, je pense que non. Au moins c’est clair.

Pas question de replâtrage, il promet de tout remettre à plat. Les artisans sont contents, de jolis débats en perspective. Maintenant, il ne dit pas comment il va refondre le système.   

Cette affaire n’a rien d’un gadget, le RSI concerne 6 millions de Français dont 2,8 millions d’indépendants qui cotisent au RSI, et 4,2 millions d’assurés. Les premiers estiment qu'ils cotisent beaucoup trop, et les seconds pensent qu'ils sont très mal assurés. Les uns comme les autres n’ont pas forcement torts. Par ailleurs, 90% des professionnels estiment que le fonctionnement du RSI s’est dégradé en 2015.

L’équilibre financier est très détérioré. En 2013, le RSI a perçu 11 milliards de cotisations et versé 17 milliards de prestations. Donc il manque 6 milliards. Ajoutons que, près de la moitié des chefs d’entreprise réclament et souhaitent l’abandon du RSI. Visiblement, Emmanuel Macron aussi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 11/12/2015 - 07:01
Plus de 100 caisses de retraites actuellement
C'est un scandale absolu, certaines caisses sont ponctionnées au profit d'autres déficitaires le tout par des syndicaliste FO et CGT non élus contrairement à la loi. Je suis pour une SEULE caisse nationale qui auraient les mêmes critères pour tous. Dans ce cas, adieu aux régimes spéciaux et au régime des fonctionnaires ultra avantageux. L'égalité dont se targuent les socialistes seraient ainsi assuré.
vangog
- 09/12/2015 - 17:07
30 mesures pour pallier les disfonctionnements????
cela signifie qu'il existe au moins 30 dysfonctionnements! Le ministre (Bertrand) qui a pondu cette loi a de la chance de ne plus être ministre...
LouisArmandCremet
- 09/12/2015 - 13:45
C'est curieux...
C'est curieux que cette annonce soit faite maintenant...
En fait, je pense que Macron a parfatement compris que cette mise en place du RSI a considérablement renforcé l'image d'un état irresponsable, qui oublit les artisans et indépendants, sauf pour les taxer et violement. Le RSI (et les dégats de l'embargo sur les russes auprès des agriculteurs) sont deux grosses causes du vote de dimanche dernier.