En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 5 min 48 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 59 min 31 sec
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 2 heures 15 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 2 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 3 heures 26 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 4 heures 28 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 4 heures 41 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 6 heures 30 sec
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 6 heures 7 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 24 min 20 sec
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 1 heure 49 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 2 heures 26 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 3 heures 23 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 4 heures 53 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 5 heures 38 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 6 heures 4 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 18 heures 58 min
© Pixabay
La France des grandes écoles de commerce arrive en tête de cette compétition mondiale arbitrée par le Financial Times.
© Pixabay
La France des grandes écoles de commerce arrive en tête de cette compétition mondiale arbitrée par le Financial Times.
L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Pourquoi la France a les meilleures écoles de commerce mais de très mauvais commerciaux

Publié le 21 octobre 2015
Le Financial Times vient de publier son classement annuel des meilleures écoles de commerce de la planète. Cocorico ! La France est dans le trio de tête.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Financial Times vient de publier son classement annuel des meilleures écoles de commerce de la planète. Cocorico ! La France est dans le trio de tête.

Une fois de plus, la France des grandes écoles arrive en tête de cette compétition mondiale arbitrée par le Financial Times. Ce qui est beaucoup moins intéressant, c’est que la France n’a pas su garder les meilleurs commerçants du monde. La preuve, son commerce extérieur et son rayonnement international sont désormais  désastreux. Plutôt bizarre, il y a forcément un bug quelque part.  

Le classement des meilleurs MBA executive business publié par le Financial Times vient de donner la première place à une école française, l’INSEAD de Fontainebleau et la troisième place à HEC qui arrive à égalité avec la célèbre London School of Economic et la Stern Business School de New-York.

Au classement, on trouve également l'ESCP qui progresse au 13e rang et Kedge, une école née de la fusion entre les écoles de Bordeaux et de Marseille qui arrive du premier coup à la 23e place. Arrivent aussi dans le top 100 : l’EDHEC de Lille, l’EM Lyon et surtout la Toulouse Business School. Toulouse étant en train de se positionner comme un centre de recherche économique internationale avec son prix Nobel, Jean Tirole.

Les critères qui permettent d’établir ce classement sont très classiques. Les jurés retiennent le salaire de sortie, la capacité d’insertion professionnelle, le corps professoral et l’importance internationale de la recherche. Ce qui signifie que les accords passés avec les universités étrangères, et notamment chinoises, sont regardées à la loupe et déterminent en partie la valeur des diplômes. La France est en pointe dans ce type d’association, du coup les écoles françaises en touchent les dividendes. Les diplômés aussi, qui sont parmi les mieux payés du monde.

Mais alors, comment se fait-il qu'avec une formation en administration d’entreprise aussi primée et reconnue par le monde entier, la France ne soit pas championne du monde dans le commerce international. Pourquoi ses performances économiques et financières ne lui permettent pas d’animer une activité en croissance et un marché de l’emploi dynamique ? Comment se fait-il que la France soit capable de fabriquer de telles compétences et qu'elle ne soit pas capable de les utiliser ! Les raisons sont multiples et bien connues.

D’abord, ces compétences acquises dans les universités et les grandes écoles françaises ne restent pas en France. Près de 30% des expatriés sont des étudiants en fin d’études qui partent vers d’autres horizons et qui ne reviennent pas parce qu’ils ne trouvent pas dans notre pays les structures d’accueil qui pourraient leur permettre de réaliser leurs objectifs professionnels.

Ensuite, ces super-diplômés sont très souvent formatés pour la grande entreprise. Or, la grande entreprise française n'investit plus en France mais à l’étranger, dans les pays émergents  : la Chine, l’Inde et le Brésil. Donc, elles embauchent des cadres pour les envoyer à l’étranger.

Ceux qui choisissent la création d’entreprise ne trouvent pas un écosystème favorable à la création en France. Ils partent donc en Californie, à Londres ou à Shanghai.

Enfin, et c’est évidemment le point le plus important, le commerce extérieur du pays dépend de la qualité des commerçants certes, mais surtout de la compétitivité des produits et des services. Et là, nous sommes plantés. Le problème français c’est la compétitivité. Un problème de coût, nous sommes trop chers,  mais aussi un problème de qualité.

Le meilleur exemple de ce déficit ce sont les diplômés eux-mêmes qui sortent de ces écoles. Ils sont convoités par le monde entier, ils vont travailler dans le monde entier parce qu'ils sont considérés comme les meilleurs, parce qu’au niveau du coût, ce sont aussi les plus chers. Comme quoi, la compétitivité n’est pas toujours une question de coût. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafontaine
- 21/10/2015 - 22:59
Impôts
Vous ne le dites pas clairement, mais le sous-entendez : les impôts. Nombres d'amis de mes enfants sont à Londres ou en Californie car ils ne sont pas imposés comme en France, et en plus s'ils gagnent beaucoup, ils ne sont pas victimes de contrôles fiscaux - comme c'est malheureusement le cas dans notre pays pour ceux qui réussissent.
zouk
- 21/10/2015 - 13:39
Ecoles de commerce et expatriation
Pourquoi cet état de fait? Probablement en partie non négligeable parce que les directions générales d'entreprises françaises sont chasse réservée des grandes écoles d'ingénieurs, dont, au premier rang Polytechnique, mais aussi, et c'est beaucoup plus grave, des énarques: ils ont été formatés fonctionnaire et n'ont aucune considération peut être même du mépris pour de vulgaires commerciaux.
vangog
- 21/10/2015 - 11:29
Nous savons cela depuis quarante ans?
La France va-t-elle encore pleurnicher pendant quarante autres années sur son incapacité à exploiter ses atouts, ou va-t-elle enfin passer à une autre politique que celle des UMPSECOLOCOCOS rebaptisés en RipoublicainSecologistesfrondegauchistes?...