En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

03.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

04.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

05.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

06.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

07.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

il y a 15 min 58 sec
décryptage > Politique
SOS contrat social

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

il y a 1 heure 8 min
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 12 heures 17 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 16 heures 47 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 17 heures 54 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 18 heures 54 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 21 heures 20 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 1 jour 5 min
décryptage > Politique
Mission impossible

Retraites : pourquoi la complexité du système fiscal et social français rend les études d’impact

il y a 39 min 44 sec
pépites > Santé
2019-nVoC
Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète
il y a 9 heures 4 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 12 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 16 heures 38 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 17 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 18 heures 37 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 19 heures 29 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 22 heures 11 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 23 heures 45 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 1 jour 18 min
© Reuters
La fusion des régions n’engendrera des économies qu’à très long terme.
© Reuters
La fusion des régions n’engendrera des économies qu’à très long terme.
L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Quand Standard & Poor's accuse le gouvernement de mentir sur les effets budgétaires de la fusion des régions

Publié le 24 septembre 2015
Après Moody’s, qui a abaissé la note de la France pour incapacité à produire de la croissance, Standard & Poor's vient démontrer que la réforme territoriale ne réduira pas les dépenses publiques. Au contraire.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après Moody’s, qui a abaissé la note de la France pour incapacité à produire de la croissance, Standard & Poor's vient démontrer que la réforme territoriale ne réduira pas les dépenses publiques. Au contraire.

La gouvernance Hollande n’arrêtera donc jamais de se prendre les pieds dans le tapis de ses promesses. Moody’s, la semaine dernière, avait taclé Bercy en démontrant que la France était incapable de produire de la croissance. Pour produire de la croissance dans une économie moderne et mondialisée, il faut développer une politique à trois étages.

Le premier étage est monétaire, il relève de la Banque centrale européenne qui doit appliquer une politique accommodante, ce que la BCE fait largement depuis six mois. Ensuite, il faut engager des ajustements budgétaires afin de contenir les dépenses publiques. Le gouvernement dit qu’il le fait mais ne fait pas ce qu’il dit. Enfin, il faut engager des réformes de structure pour affronter la concurrence internationale et profiter des gains de compétitivité portés par les progrès technologiques.

La France bénéfice des vents de la politique monétaire qui abaisse le prix de l’euro, avec en prime, un prix de l’énergie très bas. Mais la France ne fait pas d’efforts sur ses dépenses de fonctionnement et sur ses réformes de structure comme la fiscalité et le droit du travail. D’où un résultat décevant en terme de croissance et de création d’emplois.

L’Angleterre, les États-Unis et l’Europe du Nord font de la croissance et des emplois parce que les trois étages de la fusée sont assemblés : le monétaire, le budgétaire et le structurel. Moody’s a donc abaissé la notation de la France en la mettant sous surveillance négative pour défaut de croissance. C’est un coup dur parce que cela risque de faciliter des hausses de taux.

Mercredi 23 septembre, c’est l’agence Standard and Poor’s qui tire à boulets rouges sur le gouvernement français en l’accusant d’avoir menti sur les effets attendus de la réforme territoriale. François Hollande, Manuel Valls et le ministre chargé de la fusion des régions n’avaient pas hésité à expliquer que l’une des motivations à la réforme était de générer des économies budgétaires par la synergie des pouvoirs administratifs.

C’est vrai qu'en théorie, en fusionnant des régions, on devrait fusionner des services, alléger des administrations départementales. André Vallini, le secrétaire d’État à la Réforme territoriale avait même annoncé que la réforme allait engendrer dix milliards d’économies par an sur les 5 ou 10 prochaines années. Prudents, les services de Bercy n’ont pas budgété ces économies. Heureusement. Aucune étude, dit Standard and Poor’s, n’a été faite pour expliquer de telles économies d’échelle.

Au contraire, le risque existe aujourd’hui de voir le total des dépenses de fonctionnement des administrations territoriales augmenter. D’abord parce que l'on ne va pas alléger les effectifs, il faudra attendre les départs naturels et oser ne pas les remplacer. Ensuite, parce fermer des bureaux et vendre des locaux, qui en théorie ne devraient plus servir, continueront d’être opérationnels pour ne pas frustrer les populations locales. C’est ubuesque comme perspective.

Enfin, au niveau des frais de personnel qui représente 60% des dépenses de fonctionnement, on va assister à « un voluptueux glissement des rémunérations vers le haut ».

Pourquoi ? Tout simplement, parce qu'il y a des différences de rémunération d’une région à l’autre, il va donc falloir, de fait, aligner les salaires des personnels des  services qui seront rapprochés  sur les niveaux les plus hauts. Pas question de réunir deux bureaux en maintenant des écarts de rémunérations.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il n’y a pas eu de bronca chez les fonctionnaires  qui travaillent dans les régions modestes qui vont fusionner avec un voisin plus important. Ils vont y gagner au change. Globalement le budget, lui, va s’alourdir.

A côté de cet accroissement probable, la dette des régions elle-même pourrait s’alourdir parce que la capacité d’emprunt sera plus grande. La garantie offerte aux marchés par une grande région est plus solide que la garantie offerte par des petites régions, par définition plus vulnérables. Cette situation est un encouragement à l’emprunt. L’exemple espagnol est flagrant. En Espagne, l’État n’était pas le plus endetté, les régions les plus vastes, elles étaient au bord de la faillite, la Catalogne par exemple.

La fusion des régions n’engendrera des économies qu’à très long terme. D’une part quand les effectifs de fonctionnaires auront naturellement fondus, si on a le courage de ne pas remplacer les départs. D’autre part, quand les gouvernements régionaux auront fait les réformes de structures capables de générer des synergies. On en revient forcement à l’équation de départ. La fusée à trois étages. Du monétaire oui, du budgétaire oui mais surtout des réformes de structures.

C’est assez cocasse la situation. François Hollande s’était fait élire sur une promesse de rupture avec la logique des marchés. Il se retrouve aujourd’hui contraint et forcé de subir le diagnostic des agences de notation. Un comble.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

03.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

04.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

05.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

06.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

07.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
N4X
- 24/09/2015 - 16:58
Bien dit
Cet article est en tous points exact. Je suis les premiers travaux de fusion de deux régions. Non seulement on ne supprime aucun emploi, conservant tout en doublon pour au moins deux ans (paix sociale, création d'une base clientéliste plus large, sauvetage et recyclage d'élus, etc.) mais en plus on va créer une structure de coordination, pour laquelle on va embaucher. Ubu roi. Pareillement, j'ai suivi le processus de création d'une métropole en 2014, qui s'est traduit par des embauches alors que les mairies se gardaient, contraints et forcés par un nouveau président de métropole despotique, les agents dont les missions avaient été transférées...
Alain Proviste
- 24/09/2015 - 16:48
ON EN REVIENT DONC A L'AXIOME DE BASE :
Un pays de fonctionnaires, gouverné par des fonctionnaires pour des fonctionnaires.
Deudeuche
- 24/09/2015 - 15:28
@OLYTTEUS
Si c'est pas la droite, la droite de la droite réduira le nombre de fonctionnaires? Vu le nombre de réfugiés cocos et 68ards qui s'y trouvent ça m'étonnerait.
Ils espèrent conserver la douce France, franchouillarde, retraite à 60 ans, qu'avec des cathos (pas trop) non-pratiquants (surtout) et des pour tous bien de chez nous (pas comme ces étrangers mariés homme-femmes qui font plein d'enfants)