En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant d’Emmanuel Macron

05.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 7 min 43 sec
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 1 heure 43 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant d’Emmanuel Macron

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 4 heures 24 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 13 heures 48 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 15 heures 4 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 19 heures 28 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 21 heures 38 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 1 heure 51 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 2 heures 17 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 3 heures 22 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 4 heures 49 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 14 heures 22 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 15 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 19 heures 19 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 20 heures 57 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 23 heures 44 min
© olivierfaure.fr
Olivier Faure, député socialiste de Seine-et-Marne, vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et secrétaire national de PS.
© olivierfaure.fr
Olivier Faure, député socialiste de Seine-et-Marne, vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et secrétaire national de PS.
Entretien politique

Olivier Faure : "Lorsque certains versent à Noël des larmes de crocodiles pour les chrétiens d'Orient et en septembre refusent que nous prenions notre part à leur accueil, j'ai la nausée"

Publié le 31 août 2015
A propos de l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle, le député de Seine-et-Marne Olivier Faure assure que ces évènements sont souvent propices à la moindre polémique.
Olivier Faure est député de Seine-et-Marne depuis 2012, porte-parole du PS et vice-président du groupe SRC (Socialiste, républicain et citoyen) à l'Assemblée nationale.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Faure
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Faure est député de Seine-et-Marne depuis 2012, porte-parole du PS et vice-président du groupe SRC (Socialiste, républicain et citoyen) à l'Assemblée nationale.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A propos de l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle, le député de Seine-et-Marne Olivier Faure assure que ces évènements sont souvent propices à la moindre polémique.

Atlantico : Cette année encore les universités d'été du parti socialiste ont été mouvementées...

Olivier Faure : Le propre des rentrées politiques ultra médiatisées c'est d'être le réceptacle de la moindre polémique. Le cru 2015 aura été très calme en comparaison de la cuvée 2014...

Les déclarations d'Emmanuel Macron sur les 35h et le code du travail ont choqué les militants. De son coté, Jean-Marie Le Guen, défendant le ministre de l’Économie, a comparé les universités d'été de La Rochelle à un tribunal populaire. Y-a-t-il une fracture entre le gouvernement et la base des militants ?

Emmanuel Macron a ouvert une controverse inutile. Aujourd'hui toutes les entreprises peuvent faire travailler leurs salariés au delà de 35 heures. La condition c'est le paiement d'heures supplémentaires majorées.

Seule la droite défend l'idée de modifier la durée légale du travail. Le Premier Ministre lui même a rappelé que ce n'était pas notre projet. Je ne vois donc pas ce qui pourrait donner corps à l'idée qu'il y a une fracture entre la base des militants et le gouvernement.

A La Rochelle, Emmanuel Macron a donc été recadré par Manuel Valls qui a expliqué : « Quand on gouverne, chaque mot, chaque attitude, chaque phrase, chaque acte sont importants », mais est-ce que cela suffit ? Depuis son arrivée à Bercy, Emmanuel Macon n'a cessé de multiplier les déclarations choquantes pour les électeurs socialistes. A-t-il encore sa place au gouvernement ?

Aux mots de Manuel Valls je rajouterais volontiers que quand on fait de la politique on appartient à un collectif, que lorsqu'on gouverne on le fait au nom de millions de citoyens, de militants, d'élus qui ont placé leur confiance en vous pour agir en leur nom, ce qui suppose de ne pas être dans le registre du bavardage. Voilà pour les 35 heures.

Mais je ne voudrais pas que ce rappel altère ce que je pense de notre ministre de l'économie. Il est brillant, inventif, rapide. Il a toutes les qualités pour réussir à la condition de ne pas se laisser enfermer dans une caricature. La modernité, l'efficacité ne sont pas à rechercher dans une transgression libérale, mais dans la réinterprétation de nos propres valeurs.

François Hollande et Manuel Valls ne risquent-ils pas, en le gardant, de se mettre définitivement à dos tout une partie de l'électorat de gauche traditionnel ?

Il est l'un des ministres les plus populaires, y compris à gauche.

De nombreux participants et intervenants des universités d'été ont réclamé une parole forte pour défendre les réfugiés syriens et irakiens de la part de François Hollande ou de Manuel Valls. Pour quelle raison, selon vous, le chef de l’État et le chef du gouvernement gardent-ils le silence sur cette question ?

Mais ils ne sont pas demeurés silencieux sur le sujet. Et mieux encore, ils travaillent notamment avec Bernard Cazeneuve à réformer le droit d'asile qui est un droit inaliénable, ou à trouver des solutions européennes pour l'accueil des migrants.

Ils conduisent avec Jean-Yves Le Drian la riposte militaire contre Daesch, car seule la victoire contre les barbares du califat auto-proclamé, puis l'aide à la reconstruction de la région permettront de sédentariser les populations qui fuient aujourd'hui.

Cette question des flux migratoires est centrale, le parti socialiste souhaite l'organisation d'une conférence internationale sur les migrants pour que la question puisse être traitée dans son ampleur et sa complexité.

Nous avons un devoir de solidarité humaine que nous partageons avec l'ensemble des Européens. L'intrumentalisation politique de cette question est odieuse. Lorsque je vois les mêmes personnalités verser à Noël des larmes de crocodiles pour les chrétiens d'Orient et en septembre refuser que nous prenions notre part à leur accueil, j'ai la nausée.

Les femmes et les hommes qui abandonnent leur maison, leurs biens, leurs amis, leur village, paient des passeurs avec ce qui leur reste d'argent, embarquent avec leurs enfants sur des rafiots surchargés au péril de leur vie, ne le font ni par plaisir ni dans la perspective de bénéficier de l'aide médicale d'Etat !

Le gouvernement semble abandonner les vieux piliers de la gauche (immigration, ascenseur social, lutte contre la pauvreté, défense du code du travail...) au profit de nouveaux totems. Assiste-t-on a une profonde mutation du PS ?

Sans ignorer la mutation en cours, il n'y a pas de nouveaux totems. La gauche porte toujours la même aspiration à "la République jusqu'au bout" pour reprendre la définition du socialisme de Jaurès.

La priorité donnée par exemple à l'éducation avec les rythmes scolaires, le principe du "plus de maitres que de classes", la refonte de l'éducation prioritaire, le recrutement massif d'enseignants, la formation des maitres, la réforme des collèges, est-ce que ce n'est pas une excellente manière de remettre en marche l'ascenseur social ?

Alors il y a des sujets plus ambivalents par ce qu'ils empruntent un vocabulaire commun avec celui des libéraux, ainsi en est-il de la simplification du code du travail. Mais là où la droite masque derrière l'exercice de simplification sa volonté de revenir sur les droits acquis par les salariés, nous voulons comme l'a récemment montré Robert Badinter dans un essai percutant, simplifier à droit constant. Rendre la loi plus lisible, c'est rendre les droits et les devoirs plus accessibles aux salariés comme à leurs employeurs.

Dans ces conditions là, François Hollande peut-il rassembler la gauche en 2017 ou vise-t-il un nouvel électorat ?

Nous sommes en 2015. Nous sommes encore dans le temps de l'action, pas dans celui de l'élection. La mise en place de politiques et l'émergence de résultats exigent du temps. L'opposition avait déjà tiré un bilan négatif du CICE et du pacte de responsabilité avant même qu'ils n'entrent en application... Et la presse s'intéresse à 2017 depuis...2012.

A l'heure du bilan les Français seuls jugeront.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant d’Emmanuel Macron

05.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 31/08/2015 - 22:17
Les traditions perdurent
C3H5.NO3.3 - 30/08/2015 - 12:05 - Ce que peut-être vous ne savez pas, les femmes chrétiennes de ces régions, portent un voile. D'autre part, il n'y a pas très longtemps dans certaines assemblées protestantes, les femmes portaient un voile durant le culte. Cela voulait dire qu'elle craignait Dieu.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 31/08/2015 - 20:57
Sans attendre si longtemps,
Sans attendre si longtemps, dans dix ans, les Femmes et les Homos auront-ils encore droit de cités..?
Scarabas
- 31/08/2015 - 16:35
Dans deux générations
les chrétiens arabes installés en France se sentiront-ils chrétiens ou arabes ?