En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

ça vient d'être publié
pépites > International
Aux origines du virus
Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert
il y a 26 min 11 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chanson bretonne, L’Enfant et la Guerre, Deux contes" de J.M.G. Le Clézio : l’émotion des souvenirs d’enfance. 2 contes sensibles et subtils

il y a 1 heure 57 min
light > France
Manœuvres militaires
Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement
il y a 5 heures 56 min
Avec modération
Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique
il y a 7 heures 53 min
light > Culture
"Magie" du confinement
J.K Rowling lance un site Internet dédié à Harry Potter en cette période de confinement
il y a 9 heures 14 min
pépites > International
Bilan présidentiel
Coronavirus : Donald Trump révèle qu'il a été testé une nouvelle fois et qu’il est toujours négatif
il y a 11 heures 53 min
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 13 heures 12 min
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 14 heures 3 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 15 heures 2 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Siècle des Quatre Empereurs" de Rémi Kauffer : un formidable récit historique, une gigantesque fresque humaine et une épopée haletante

il y a 1 heure 37 min
pépites > Santé
Données des Ehpad communiquées
Covid-19 : plus de 6.500 morts en France, selon les derniers chiffres dévoilés par Jérôme Salomon
il y a 5 heures 21 min
pépite vidéo > Economie
Leçons de la crise
Jacques Attali estime que "commencer à parler" maintenant "du déconfinement est une plaisanterie du 1er avril"
il y a 6 heures 53 min
pépites > Santé
Recommandations
Covid-19 : l'Académie de médecine se prononce pour le port obligatoire du masque, même pour les modèles "alternatifs"
il y a 8 heures 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir se noircit et quand le bleu devient plus bleu : c’est l’actualité toujours pas déconfinée des montres
il y a 11 heures 27 min
pépites > France
Polémique
Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse
il y a 12 heures 36 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 15 heures 29 min
décryptage > Science
Prouesse

Super décodeur : une machine réussit désormais à traduire des ondes cérébrales en phrases

il y a 16 heures 28 min
© Reuters
La loi Macron a été vidée de son contenu initial.
© Reuters
La loi Macron a été vidée de son contenu initial.
Les entrepreneurs parlent aux Français

Après la loi Macron : circulez, il n'y a (plus) rien à voir

Publié le 22 juin 2015
La loi Macron, vidée de son contenu initial, s'ajoute aux réformettes du gouvernement Hollande, qui manque cruellement de visions politiques et économiques globales, qui permettraient de remettre notre pays sur les rails de la croissance.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La loi Macron, vidée de son contenu initial, s'ajoute aux réformettes du gouvernement Hollande, qui manque cruellement de visions politiques et économiques globales, qui permettraient de remettre notre pays sur les rails de la croissance.

Certaines choses appellent une suite. En politique, rarement. Chaque séquence représente une check-list dont une case de plus se coche chaque jour, sans espoir que la séquence en question ne se représente avant longtemps. La politique ne construit pas l’avenir, elle fait des coups. Nous propose des séquences. Elle a une liste de courses à suivre et non une gradation de mesures à prendre, qui permettraient pourtant de tricoter une vision, maille après maille.

Pourquoi ? Car la réforme, la vision nécessaire au destin d’un pays, la grandeur que ce pays nécessite, leur est étranger. Les entrepreneurs attendaient beaucoup d’Emmanuel Macron. Et pensent, à juste titre semble t-il, qu’il pourrait apporter une vision fraîche et un peu de ce courage que les politiques traditionnels n’ont pas. Plus. Mais Macron est bien seul dans ce jeu politique qui doit entraîner les "cheveux blonds et les cheveux gris", la gauche frondeuse et la gauche libérale, dans une même danse impossible.

Et à ce jeu, le pays sera perdant, car les politiques veulent des gagnants, oui. Mais notre pays ne fait pas partie de la liste. Les perdants sont toujours les mêmes à ce jeu de qui perd gagne. Avec le temps, la classe politique gagne toujours, car elle récupère toujours un os à ronger, avec un peu de patience. Le jeu de l’alternance ramène sur le rivage quelques victoires et sièges à occuper. Inexorablement. Et ils le savent.

Que pouvons-nous attendre d’ici à 2017 ? Rien. Malheureusement. La séquence réforme économique est terminée. Tout a été fait. Le bonheur règne au pays de l’économie, la croissance va bondir à 5%, le chômage connaît une courbe aussi parfaite que la montée de la température qu’amène l’été, et les entreprises, le moral au beau fixe, sont obsédées par la création d’emploi et l’investissement. Tout ce qu’une élection présidentielle permettait de faire à 18 mois de son échéance, a été fait. Il ne se passera plus rien.

Nous attendions impatiemment la reprise des Assises de l’entrepreneuriat pourtant annoncées à l’Elysée, en Janvier, par le président de la République lui-même. La Loi Macron II, n’est qu’un Rambo fatigué, dont les mesures sont un patchwork de mesures prônées par le patronat et la CGPME, chacun heureux de voir certaines de ses mesures annoncées. Ce qui semble justifier pour eux leur existence, alors que les PME doutent, pour le moins, de l’intérêt de leur action et de leur compréhension de nos problèmes.

Nous allons donc être portés, ou plutôt abandonnés, au sort de l’économie mondiale. Une économie dont les fondamentaux sont porteurs d’une nouvelle crise financière possible, d’une croissance molle, même si tous les organes mondiaux chantent en cœur une chanson optimiste, de type "tube d’été". Les Etats, la France en tête, sont à la merci d’une augmentation des taux, qui plomberait le coût de la dette et lui demanderait de nouvelles coupes sombres. L’Etat, qui n’a toujours pas entamé sa cure minceur, pour l’été de la croissance, ne pourrait alors qu’augmenter les impôts, entraînant ainsi le pays dans un marasme définitif.

Pour ceux qui rêvent d’une économie laïque, il faudra se faire souffrance et se mettre à prier. Pour que rien ne dépasse. Pour que rien ne dérape. Car le dérapage sera totalement incontrôlé. Et incontrôlable.

Les réformes clés, resteront bloquées dans la serrure du calcul politique. Et nous avec. Plus que jamais tout cela prouve que seule la révolution institutionnelle permettra d’accoucher d’une réforme salvatrice :

- Revenir au septennat. Non renouvelable. Afin que notre futur président puisse être tenté de faire ce qu’il a promis au pays, sans concession, car libéré par la quête d’un autre mandat.

- Réduire de moitié le Sénat et l’Assemblée. Afin que les députés passent moins de temps à produire des lois comme les vers pondent des œufs (A titre d’exemple, un ver pond environ 800 œufs par jour).

- Interdire de faire plus de 2 mandats consécutifs. Et ainsi obliger les politiques à se former, afin de pouvoir se réinsérer dans la vie civile, trouver un emploi, ce qui serait une première et ainsi reprendre contact avec la surface terrestre, en en découvrant les rudes réalités quotidiennes.

- Permettre le "congé sabbatique politique" permettant aux cadres des entreprises de pouvoir s’investir le temps de 2 mandats, dans la vie publique, afin de renouveler le tissus politique. Et voir ainsi arriver des gens sincères, motivés et issus du terrain, dans nos sphères politiciennes et professionnelles. Il faut des "pros" de la politique, si nous les écoutons, car leur professionnalisme est indispensable à leur "mission". Les résultats obtenus par ces professionnels, nous feraient plutôt dire que même des amateurs pourraient faire mieux. Ou alors, nous n’avons pas la même définition du professionnalisme. Si le professionnalisme est l’équivalent du secteur exclusif donné à un commercial, lui assurant ainsi une rente qui l’incite à tout sauf à la remise en cause et au changement, à l’innovation, alors oui on comprend ce qui sous tend cette analyse.

De notre fenêtre, le professionnalisme signifie la compétence. Et là, c’est tout de suite moins perceptible chez le politique. Dans un monde gouverné par des hommes et femmes qui n’ont jamais travaillé, la compétence est clairement le critère qui ne rentre pas en compte dans l’attribution des rentes de la république. Sans cette révolution institutionnelle, rien ne changera en France. Et en tous cas, jusqu’en 2017, nous n’aurons pas de loi Macron III, malgré l’intérêt que suscite souvent un film à épisodes, quand on sent que le contenu ira crescendo. Rien cette fois. Rentrons chez nous, il n’y a plus rien à voir pour les entrepreneurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 22/06/2015 - 21:31
Hollande - Macron ne font pas de réformes...
Ils font juste semblant, juste pour faire croire qu'ils font leur travail. Ils lancent des projets de lois qui, une fois passés à la moulinette PS sont des réformes vides ou presque, quand elle ne vont pas dans le mauvais sens.