En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 12 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 13 heures 41 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 15 heures 3 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 16 heures 22 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 18 heures 9 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 19 heures 32 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 20 heures 34 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 21 heures 21 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 21 heures 59 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 13 heures 17 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 14 heures 44 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 15 heures 35 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 16 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 18 heures 1 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 19 heures 7 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 21 heures 45 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 22 heures 4 min
© Reuters
Les chiffres du chômage ne sont pas bons et la hausse est spectaculaire en avril.
© Reuters
Les chiffres du chômage ne sont pas bons et la hausse est spectaculaire en avril.
L'édito de Jean-Marc Sylvestre

Pour cacher le chômage, le gouvernement sort un choc de simplification et des emplois publics

Publié le 02 juin 2015
Les chiffres du chômage ne sont pas bons. Pour cacher cette misère, le gouvernement ressort un choc de simplification. Mais ce qu'il lui faut aujourd'hui, c'est avant tout rétablir la confiance car personne n'est dupe.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chiffres du chômage ne sont pas bons. Pour cacher cette misère, le gouvernement ressort un choc de simplification. Mais ce qu'il lui faut aujourd'hui, c'est avant tout rétablir la confiance car personne n'est dupe.

Les chiffres du chômage ne sont pas bons. La hausse est spectaculaire en avril. Le nombre de demandeurs d’emploi continue de s’accroitre. Notamment chez les jeunes et les seniors. Le gouvernement qui n’a pas cessé de nous expliquer depuis trois mois que la reprise et la croissance allaient permettre de renverser la situation s’est encore planté. La légère reprise de croissance au premier trimestre, imputable à la conjonction de facteurs très favorables, tels la baisse du prix du pétrole, la baisse de l’euro, la baisse des taux d’intérêt, et le soutien massif de la BCE (ou peut-être l’alignement des planètes) n'a provoqué aucun mouvement sur l’emploi. 

Cette reprise de croissance s’est diffusée par défaut, elle a bénéficié à la consommation (très peu), puis à l’investissement mais en reconstitution de stocks (encore très peu) et elle n’a aucunement incité les chefs d’entreprise à développer des projets nouveaux, créateurs de richesses et d’emplois. 

Techniquement, les conditions économiques ne peuvent pas être plus favorables qu’aujourd’hui. D’ailleurs, le monde entier en profite. La France reste à l’écart de ce mouvement.

Ces chiffres administrent à nouveau la preuve que l’équipe Hollande-Valls-Macron n’a toujours pas trouvé le logiciel pour faire repartir le pays. Au départ, ils pensaient que la machine économique avait besoin de demande. Ils ont tout fait pour soutenir cette demande, avec pour résultat un déficit budgétaire record (près de 5% en fonctionnement). Parallèlement, ils ont bénéficié de la baisse du pétrole (-70%), des taux d’intérêt et ils ont fait pression sur la BCE pour qu' elle dégage un formidable plan de soutien. Eh bien cette équation très keynésienne n’a rien provoqué. Nous sommes donc guettés et menacés par une croissance sans emploi. 

Pour créer de la richesse et des emplois aujourd’hui, il faut réunir trois conditions. 

1) D'abord, il faut restaurer la compétitivité des entreprises parce qu’on vit dans un univers très concurrentiel. Pour cela, il faut fournir beaucoup d’efforts de productivité et d’innovation. On ne vend des produits que s’ils sont moins chers que les autres ou alors de meilleure qualité. Le textile est chinois parce qu’il est moins cher. Les iPhone sont très sophistiqués, donc chers et créateurs d’emplois. Mais créateurs d'emplois américains parce que la nouvelle technologie se développe mieux aux USA qu’en Europe. 

2) Améliorer le marché du travail, faciliter les embauches et la mobilité, rendre le travail marchand aussi compétitif que le non  marchand. 

3) Créer un environnement porteur de l’esprit d’entreprise. Un écosystème qui encourage l’aventure entrepreneuriale et qui ne la pénalise pas. Fiscalement. Socialement. C’est à ce prix qu'on ramènera la confiance  

 

Mais pour réunir ces trois conditions, il faut accepter les réformes de structures sur le social, sur le fiscal, sur le rôle de l’Etat et de l’administration. 

Eh bien, le scandale politique de ces dernières 24 heures, c’est de voir un gouvernement développer comme seule réponse un choc de simplification dont on a déjà parlé l’année dernière. Mais aussi une assurance qu'il ne touchera pas au contrat de travail et l’annonce de 100 000 emplois publics ou aidés en plus . 

Si Manuel Valls pense que c'est en simplifiant l’obtention du permis de conduire, en utilisant le digital, en demandant à l’administration d’être plus efficace et plus rapide…en acceptant de créer des emplois publics, qu'il règlera le problème du chômage, beaucoup vont penser qu'on se moque du monde. 

Du bla-bla politicien qui va occuper les commentateurs pendant que les chiffres du chômage tomberont. 

La situation française est incroyable. On a des taux d’intérêt qui ne peuvent pas être plus bas et les investisseurs n’investissent pas. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas confiance dans le gouvernement. 

L’euro, le pétrole, n’ont jamais autant favorisé la compétitivité, pourtant les entreprises ne foncent pas. Pourquoi ? Parce que les chefs d’entreprise n’ont pas confiance dans le gouvernement.

Tant que le gouvernement n’aura pas rétabli cette confiance, les chefs d’entreprise ne bougeront pas. Les jeunes diplômés continueront de partir à l’étranger et le chômage continuera de croitre avec ceux qui n’ont pas les moyens de s’expatrier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 03/06/2015 - 08:10
A PROPOS D'INTELLIGENCE...
Un bref reportage sur l'implantation à Paris d'une cellule de recherche et développement de Facebook consacrée au développement de l'intelligence artificielle vient de montrer à nos gouvernants socialistes la voie à suivre. En effet quand on manque si évidemment d'intelligence naturelle dans la conduite du pays, on ne saurait trop favoriser le développement de l'intelligence artificielle.
Liberte5
- 02/06/2015 - 21:29
Tout va mal et ce n'est pas fini.
Les Français subissent sans broncher. Ils réagiront lorsque l'Etat ne pourra plus financer tous les systèmes sociaux, les retraites et les salaires des fonctionnaires. En attendant.......................
Paulquiroulenamassepasmousse
- 02/06/2015 - 12:54
J'espère que lindon et son
J'espère que lindon et son producteur vont distribuer aux chômeurs les énormes bénéfices qu'ils vont retirer de leur film subventionné par les entreprises qu'ils dénoncent...! Car ce qu' oublient nos artistes c'est que l'argent que l'état donne en subventions au titre de notre fameuse exception culturelle, et prélevé sur les entreprises qui sont exsangues et n'ont d'autre choix que de licencier, avant de finir par mourir.