En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

07.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 15 min 50 sec
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 46 min 40 sec
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 1 heure 8 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 14 heures 17 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 15 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 15 heures 41 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 17 heures 52 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 18 heures 36 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 20 heures 5 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 20 heures 37 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 22 min 19 sec
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 55 min 17 sec
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 1 heure 46 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 14 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 15 heures 27 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 16 heures 23 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 18 heures 24 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 19 heures 55 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 20 heures 7 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 21 heures 40 min
Un dollar
Un dollar
Bras de fer

La "guerre des changes" est (re)déclenchée... !

Publié le 02 novembre 2011
Le Japon est intervenu lundi sur le marché pour affaiblir le Yen face au Dollar, la Chine rechigne toujours à réévaluer le Yuan, les États-Unis ripostent... La crise ne semble pas avoir changé les us et coutumes monétaires mondiales. Derrière la question du protectionnisme se cache le grave problème des déséquilibres monétaires
Alain Madelin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Madelin a été député, Ministre de l'Economie et des Finances et président du Parti Républicain, devenu Démocratie Libérale, avant d'intégrer l'UMP.Il est l'auteur de Faut-il supprimer la carte scolaire ? (avec Gérard Aschieri, Magnard, 2009).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Japon est intervenu lundi sur le marché pour affaiblir le Yen face au Dollar, la Chine rechigne toujours à réévaluer le Yuan, les États-Unis ripostent... La crise ne semble pas avoir changé les us et coutumes monétaires mondiales. Derrière la question du protectionnisme se cache le grave problème des déséquilibres monétaires

Atlantico : Depuis les primaires PS, il n’est question que de protectionnisme, mais le problème à régler n’est-il pas en réalité celui de la « guerre des changes » ?

Alain Madelin : Il est vrai qu’historiquement, des poussées protectionnistes se font sentir lorsqu’il y a des déséquilibres monétaires. De ce point de vue, la surévaluation relative mais persistante de l’Euro encourage les idées protectionnistes.
Ainsi, les différentes propositions de TVA sociale ne sont en réalité que des mécanismes artificiels de dévaluation, puisqu’elles aboutissent à « renchérir » les importations et à alléger le coût des exportations. Ce qui constitue très exactement l’effet d’une manipulation monétaire.

Le Président de la République a depuis longtemps souhaité inscrire les questions monétaires à l’ordre du jour pour le G20. Bien qu’il s’agisse d’une nécessité, il est fort probable que le G20 se montre incapable d’apporter des réponses.

La première question posée par le Président était celle de la volatilité des changes. Celle-ci n’a rien de surprenant car les changes catalysent la complexité du monde, et ses incertitudes. Quelques exemples… Le dispositif du Sommet européen sera-t-il de taille à apporter une solution au problème des dettes souveraines ? Les Chinois vont-il cesser d’acheter du Dollar pour acheter de l’Euro ? La croissance américaine va-t-elle repartir ou replonger ? Ce sont quelques unes des multiples questions qui se croisent à chaque instant sur les marchés financiers. Et il n’existe aucune instance plus apte que les marchés financiers pour gérer ce flux d’informations, et décider de la juste valeur d’une monnaie.

La seconde question à l’ordre du jour, pour le G20 et le commerce international, est celle des manipulations monétaires. Les ajustements des marchés fonctionnent, à condition qu’il y ait une vérité du prix des monnaies, et qu’il n’y ait pas de manipulations.


Justement, quelles sont les manipulations monétaires à l’œuvre dans le monde actuel ?

Deux grandes manipulations sont à l’œuvre dans le monde aujourd’hui.

D’un côté, celle des taux courts aux États-Unis. La Federal Reserve américaine fixe ses taux courts en fonction des considérations portées à la politique intérieure américaine. Elle abaisse les taux à zéro au lendemain de la crise Internet pour éviter la récession, puis les remonte ensuite pour éviter une bulle immobilière, au risque de créer la crise des subprimes.
Le problème se résume au fait que le Dollar est la monnaie de réserve et d’échange internationale, et donc que ces manipulations monétaires ont un effet mondial. S’il n’y pas assez de Dollars, le commerce se rétracte, s’il y en a trop, les matières premières flambent.

De l’autre, la monnaie chinoise, le Yuan.
La Chine freine la réévaluation du Yuan sur le marché d’échange, et empêche le bon fonctionnement du mécanisme d’autorégulation qui encadre le lien fixe entre des monnaies. Un exemple de lien fixe entre des monnaies… S’il existait un lien fixe entre Dollar et Yuan, ceci devrait contraindre le pays excédentaire - la Chine - à voir sa masse monétaire s’accroître, et donc à augmenter le niveau général de ces prix. Or, elle freine à la fois la réévaluation de sa monnaie, et l’augmentation de sa masse monétaire et de ses prix.

C’est le deuxième grand désordre monétaire international. Même si les Chinois se sont engagés dans une réévaluation de leur monnaie de l’ordre de 3 à 5 % par an depuis 2005, et une réévaluation de leurs salaires de quelques 70% durant les cinq dernières années. Pour être franc, il est peu probable que la question de la sous-évaluation du Yuan puisse se régler par un rapport de force au G20. De surcroît, dès lors que l’Europe se place en position de solliciteur de l’épargne chinoise.

La réalité, c’est que la Chine s’oriente vers une convertibilité de sa monnaie, et qu’elle pense que préalablement à cette convertibilité, elle doit moderniser son secteur financier. Dans les faits, elle va réévaluer lentement sa monnaie, et dans le même temps, le coût du travail va être réapprécié. De telle sorte que la question de la compétitivité que l’on adresse à la Chine, au regard du faible coût de sa main-d’œuvre, ne durera pas éternellement. Sa compétitivité ne sera plus celle de la chine atelier du monde, mais celle de la chine laboratoire du monde, au regard des efforts faits en matière d’éducation et de recherche.  


Au niveau européen, que dire de la valeur de l’Euro, aujourd’hui bénéfique pour la compétitivité allemande, mais surévaluée pour la survie grecque ?

Il n’est plus question ici de la « guerre des changes », mais celle de l’ajustement des différences de compétitivité entre les pays, à l’intérieur de la zone Euro. Cet ajustement, pour ce faire, exigeait dans l’esprit du traité de Maastricht une stricte discipline budgétaire, dont la France et l’Allemagne se sont affranchies en 2002-2003 (donnant ainsi le mauvais exemple aux autres États membres), et une très grande souplesse de l’économie pour permettre l’ajustement par les prix relatifs.

Autrement dit, l’Allemagne compétitive, aurait dû voir ses salaires augmenter, et la Grèce qui l’est moins, voir son coût du travail stagné. Ce fut le contraire, et cela a conduit à s’en doute trop d’usines en Allemagne, trop d’immobilier en Espagne, trop de fonctionnaires en France et de trop de « social-clientélisme » en Grèce. A cette question de l’ajustement des compétitivités au sein d’une même monnaie, l’Euro reste devant nous…


Le gouvernement japonais est intervenu lundi sur le marché des changes pour affaiblir le Yen, qui venait de battre un nouveau record de vigueur face au Dollar. Peut-on parler d’une manipulation monétaire « principale » ?

Le japon a longtemps pratiqué la manipulation de sa monnaie. C’est un peu un retour aux sources pour empêcher une réévaluation artificielle du Yen. De même que les Suisses, intervenus il y a peu pour empêcher la flambée de leur monnaie (Franc Suisse) qui, compte tenu des incertitudes monétaires, devenait une valeur refuge.

Mais il ne s’agit là que de manipulations collatérales dans le système monétaire actuel.


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
marc auréle
- 02/11/2011 - 11:34
si l'on veut
Oui , si l'on veut , M Madelin . En évitant toutefois de confondre l'agresseur et celui qui est en état de légitime défense . La Chine manipule sa monnaie , et si l'europe instaurait des dispositifs compensatoires, l'europs ne manipulerait pas, mais ne ferait que rétablir l'équilibre normal .
Que la chine laisse flotter le yuan tout de suite , et il sera inutile de compenser.
Chiche !
Laulau
- 02/11/2011 - 10:38
La Madelon, nous prend pour des truffes!
"Or, elle freine à la fois la réévaluation de sa monnaie, et l’augmentation de sa masse monétaire et de ses prix."

Quelle honte, la Chine lutte contre l'inflation dans son pays tout en tâchant de rester compétitive au plan international!
Ce pays est vraiment criminel!
Il a fumé quoi, Madelin?