En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

02.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

05.

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

06.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

07.

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Japon
Fukushima : trois anciens dirigeants de Tepco ont été acquittés
il y a 9 heures 47 min
pépites > Environnement
Emploi du temps
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
il y a 10 heures 37 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 12 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 13 heures 41 min
pépites > Politique
Victoire ?
Procès de Jean-Luc Mélenchon : le renvoi du parquet a été refusé
il y a 14 heures 31 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 17 heures 52 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 18 heures 24 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 19 heures 38 min
pépites > International
Tunisie
Mort de l'ancien président tunisien Ben Ali
il y a 10 heures 15 min
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 11 heures 25 min
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 13 heures 16 min
pépites > Santé
Mesures
Un rapport parlementaire dévoile la prise en charge "catastrophique" des patients en psychiatrie
il y a 13 heures 52 min
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Mémoires de Snowden : mais où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 17 heures 28 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 18 heures 11 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 19 heures 15 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 19 heures 49 min
© Reuters
De nombreux prédateurs sexuels sont déjà identifiés comme tels par la police.
© Reuters
De nombreux prédateurs sexuels sont déjà identifiés comme tels par la police.
Failles du système

Pédophilie : ces aveuglements et tabous qui continuent à alimenter les défaillances

Publié le 30 avril 2015
De l’enlèvement de Berenyss aux scandales pédophiles au sein de l’Education nationale, de nombreux prédateurs sexuels avaient déjà été identifiés comme tels par la police, laissant entrevoir de graves insuffisances dans leur suivi judiciaire et psychiatrique.
Jean-Pierre Bouchard est psychologue et criminologue spécialiste des agresseurs et des victimes. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Bouchard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Bouchard est psychologue et criminologue spécialiste des agresseurs et des victimes. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De l’enlèvement de Berenyss aux scandales pédophiles au sein de l’Education nationale, de nombreux prédateurs sexuels avaient déjà été identifiés comme tels par la police, laissant entrevoir de graves insuffisances dans leur suivi judiciaire et psychiatrique.

Atlantico : Ce jeudi 30 avril doivent être rendues les conclusions dans les affaires révélées de pédophilie dans l'Education Nationale. On a appris également que l'agresseur présumé de la petite Berenyss avait déjà été condamné pour agression sexuelles sur trois proches, dont ses deux nièces. Comment expliquer le nombre grandissant d'affaires de pédophilie rendues publiques récemment ? 

Jean-Pierre Bouchard : Déjà, par pédophilie, il faut entendre la déviance sexuelle d'un adulte qui est attiré érotiquement par les caractéristiques prépubères propres aux enfants.

Il y a en fait beaucoup plus de cas de pédophilies que ceux dont on entend parler. C'est ce qu'on appelle le chiffre noir des affaires : on ne connait pas la réalité d'un phénomène puisque beaucoup de cas sont cachés, les victimes ne portent pas toujours plainte. Ce chiffre est potentiellement très important. Les affaires de pédophilie ne sont pas forcément plus nombreuses qu'avant, en revanche on en parle plus dans les médias, ce qui génère un effet loupe, qui peut inciter d'autres victimes à porter plainte également.

Surtout, les affaires de pédophilie ne se résument pas aux cas rocambolesques avec enlèvement, qui sont très médiatisés : ce sont surtout des affaires de famille, ou concernant des personnes de l'entourage proche de la victime. Dans ces cas-là, il est encore plus difficile de porter plainte.

De quel type de peines écopent en général les pédophiles ? Sont-ils souvent remis en liberté plus tôt que prévu ou sans mesure de surveillance?

Tout dépend de l'infraction commise. Les attouchements sexuels sont un délit, et donc jugés en correctionnelle, alors que le viol, caractérisé par une pénétration, est un crime examiné en Cour d'Assise. Plus que les homicides, ce sont d'ailleurs les viols qui sont le plus fréquemment jugés en Cour d'Assise, composés de jurés, souvent sensibilisé à ces questions. Si une personne a commis plusieurs infractions, sa peine sera modulée en conséquence.

A l'instar de toutes les autres personnes incarcérées, les délinquants sexuels bénéficient parfois d'aménagements ou de remises de peines. Ces types de détenus ont pour particularité de généralement mieux se comporter en prison que les autres, ce qui explique parfois leur libération anticipée. En effet, la plupart des délinquants ont un comportement agressif, antisocial et irrespectueux des règles. Les prédateurs sexuels, en général, ont une sorte de double vie : une façade lisse de bon voisin, irréprochable, cachant une grave déviance sexuelle. Les proches sont d'ailleurs souvent très étonnés quand ils découvrent qu'une personne avec pignon sur rue était en fait un pédophile.

Dans le cas de la petite Berenyss, l'agresseur présumé avait déjà été interpellé pour agression sexuelle. Faut-il y voir une défaillance de la justice ? 

C'est tout le problème de la praticabilité de la dangerosité des individus. Certaines personnes passent à l'acte dans un contexte donné, alors que ça n'aurait pas été le cas si elles avaient été plus encadrées, ou si elles avaient eu une vie différente. C'est un vrai problème posé aux psychiatres en charge des expertises aux Assises. Si défaillance il y a, elle se situe dans le manque de formation et de préparation de ces experts pour évaluer les risques, à la fois avant la sentence, et avant la remise en liberté. Je milite activement en faveur d'une réforme visant à améliorer la formation de ces experts.

Il faut aussi se méfier des allégations mensongères de victimes qui n'en sont pas. Bien que très rare, ces cas existent. L'affaire Outreau est un bon exemple, ou encore l'affaire Christian Iacono, le maire accusé d'actes pédophiles par son petit-fils, qui s'est ensuite rétracté des années plus tard. Dans certains cas, c'est parole contre parole, avec souvent des conflits familiaux cachés.

La Justice n'est pas parfaite, elle aura toujours des ratés. L'exposition médiatique peut aussi être tout aussi traumatisante que l'agression pour les victimes.

Les affaires sont-elles jugées avec plus de sévérité s'il s'agit d'agissements dans la même famille ? A l'école ?

Tout dépend de la juridiction en charge de l'affaire, mais un lien de parenté ou d'autorité est une circonstance aggravante en cas de viol, qui plus est sur mineur. La force du tribunal est de prendre en compte tous les éléments, puisque chaque affaire est unique. Il évaluera notamment si les violences ont été répétées dans le temps, dans les cas d'inceste par exemple. Dans le système judiciaire français, les jurés ne siègent qu'en cour d'assises, et sont en général très sévères avec les affaires de pédophilie.

Certains pédophiles ont le syndrome du pompier pyromane : c'est pour cela qu'ils cherchent à exercer des activités où l'on côtoie des enfants. Pour ce qui concerne les récents cas de pédophilie au sein de l'Education Nationale, où un enseignant déjà condamné pour actes pédophiles continuait à enseigner, cela révèle un grave manque de transmission des informations entre la Justice et l'Education nationale, un dysfonctionnement entre les différents services de l'Etat.

 

Il y a-t-il  un tabou typiquement français autour des affaires de pédophilie ? Ce type de crime est-il géré de la même manière socialement et judiciairement dans d'autres pays ?

Auparavant, il y avait de nombreux tabous, surtout pour les affaires impliquant des personnes au rang social élevé, ou au sein d'une même famille. Aujourd'hui, les victimes portent plus plainte qu'avant. Si tabou il y a en France, cela concerne la pédophilie féminine. Au cours de ma carrière, j'ai rencontré de nombreux hommes, adultes, ayant subi des attouchements durant leur enfance par des femmes adultes, souvent la mère d'ailleurs, ou une tante.

J'ai l'impression que ce type de crime est géré plus ou moins de la même manière dans les autres pays occidentaux, aussi bien juridiquement que socialement. En revanche, sur d'autres continents, comme l'Afrique ou l'Amérique Latine, la pédophilie reste très taboue et peu de victimes portent plainte.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

02.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

05.

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

06.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

07.

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Henrik Jah
- 30/04/2015 - 12:13
La seule vraie bonne mesure
Les pédophiles et autres violeurs ont un problème hormonal et/ou sexuel dont ils ne pourront jamais se défaire. Ce sont des prédateurs et recherchent des proies en permanence. Il suffit de regarder les chiffres la plupart récidivent moins d'un moins après leur libération. Il faudrait arrêter de se voiler la face et enfin avoir le courage d'adopter la seule solution à ce problème: leur couper les c**illes pour être sûr qu'ils ne recommencent pas. La castration chimique c'était une bonne piste mais il suffit que le violeur arrête son traitement pour avoir à nouveau envie.