En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Zone franche
Sarkozy à Cameron sur l’euro : « Mais ferme-la donc ! »
Publié le 26 octobre 2011
Les Britanniques ne savent plus sur quel bateau couler, du nôtre ou du leur. Ça met le maître-nageur en pétard.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Britanniques ne savent plus sur quel bateau couler, du nôtre ou du leur. Ça met le maître-nageur en pétard.

Les relations entre leaders français et britanniques peuvent être difficiles. Il y a le Camp du drap d’or et l’Entente cordiale, bien sûr, mais aussi Mers el-Kébir et la vache folle.

D’une manière générale, pour autant, les apparences restent sauves et les noms d’oiseaux ne fusent qu’en privé. Tiens, la dernière fois que ça a vraiment déraillé sur le mode bagarre de rue entre premiers ministres des deux rives du Channel, c’est lorsque Chirac s’est agacé des exigences de Thatcher sur le remboursement d’une partie de la contribution du Royaume-Uni au budget de l’Union européenne :

« Mais qu'est-ce qu'elle me veut de plus cette ménagère ? Mes couilles sur un plateau ? »

C’était en 88, la Dame de fer avait obtenu gain de cause au niveau financier mais pour la livraison stylée des gonades de Jacquot, les historiens divergent.

Ces jours-ci, c’est entre Sarkozy et Cameron qu’il y a de l’eau dans le gaz. Je ne sais pas ce qu’en pensent « les Français », qui n’ont pas été sondés sur la question et qui, de toute manière, semblent avoir une dent générale contre leur omniprésident depuis quelques mois, mais ils devraient se sentir vaguement solidaires…

C’est vrai quoi ! Sarko se démène comme un beau diable pour sauver l’Europe et nos Livret A, passant plus de temps à donner la sérénade à Merkel que le biberon à sa petite dernière et Cameron n’arrête pas de lui savonner la planche : « Et que la monnaie unique c’est naze par ci, et que la BCE c’est nul par là »… Les Britanniques des années 2000 ne se sentiraient que moyennement attachés au rêve churchillien États-Unis d’Europe que ça ne m’étonnerait pas !

« Tu détestes l’euro et tu veux te mêler de nos réunions ? ! »

Du coup, Nico s’est fichu en rogne ce weekend et a vertement expliqué sa façon de penser à un David donnant son avis sur la nullité des eurozonards au raout desquels il jouait les pique-assiettes :

« Tu as perdu une bonne occasion de la fermer ! On est fatigués de tes critiques et de tes conseils. Tu dis que tu détestes l’euro et maintenant tu veux te mêler de nos réunions ? »

Merde alors ! (non, ça c’est moi in petto mais je suis sûr qu’il n’en pensait pas moins, le boss).

Bon, à la décharge du petit cousin du réalisateur de « Titanic », le film-catastrophe du sauvetage de la monnaie unique ennuie désormais même les plus grands cinéphiles : tous les six mois, on se réunit pour remettre la Grèce sur les rails à coups de milliards de brouzoufs, les Athéniens descendent dans la rue pour dire qu’ils ne sont pas d’accord, Standard & Poor’s dégrade un clampin quelconque parce qu’il passait par là et on en est toujours au même point…

Moi-même, européiste fervent, je me suis laissé abuser un temps en m’enthousiasmant bruyamment à chaque « avancée majeure vers la sortie de crise » mais j’ai fini par fatiguer. Alors un eurosceptique congénital, vous imaginez…

Le grand problème de Cameron, qui s’accommoderait plus ou moins d’être affilié au club si la carte de membre restait gratuite, c’est surtout que ses troupes ont de moins en moins envie d’être entraînées dans le naufrage : aux Communes, ils en sont même à voter sur un processus de sortie de l’Union. D’accord, ça fait rigoler parce que la livre est elle-même à peu près aussi vaillante que le franc CFA ces jours-ci et que se rapprocher des États-Unis pour en devenir le cinquante-et-unième membre serait un peu passer de Charybde en Scylla, mais on sent que l’heure des remises en question majeures à sonné.

Enfin, jusqu'à la prochaine, quoi...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
04.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
Gilets Jaunes : des échauffourée avec la police, des voitures brûlées et des magasins pillés
07.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (31)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Rhytton
- 27/10/2011 - 15:49
@Rosine: Vaseline
Il est expressément rappelé dans Wikipedia que l'usage de vaseline est déconseillé avec un préservatif, sinon on est marron (mais même sans, on l'est quand même!). Une victoire sportive console toujours un peu l'orgueil...
Rosine
- 27/10/2011 - 14:03
@ rhytton : vaseline
je te signale que la marque Vaseline a été un des principaux annonceurs de la coupe mondiale de rugby...de là à en tirer des con-séquences du sautoir...
Rosine
- 27/10/2011 - 14:00
là la la
heureuse de constater que la rédaction d'Atlantico a corrigé la faute, grossière, de français