En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Impossible n'est pas français !

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
light > Culture
Bonne nouvelle
Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard
il y a 13 heures 32 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 15 heures 3 min
light > Insolite
Disparition
L'homme le plus petit du monde, qui mesurait 67 cm, est décédé
il y a 16 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 18 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 19 heures 21 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 20 heures 45 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 20 heures 46 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 20 heures 58 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 21 heures 22 min
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 14 heures 24 min
pépites > International
Défi planétaire
Changement climatique : 18 % des Américains n'y croient pas, contre 9 % des Européens et 1 % des Chinois
il y a 16 heures 12 min
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 18 heures 7 min
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 21 heures 27 min
© REUTERS/David W Cerny
© REUTERS/David W Cerny
Dangereuse ivresse

Faire goûter de l'alcool à votre enfant, même en une infime quantité, peut faire de lui un futur alcoolique précoce

Publié le 05 avril 2015
D'après une étude menée par des chercheurs sur une période de trois années, les enfants autorisés à siroter de l'alcool avant l'âge de six ans se révèlent plus susceptibles de boire et de s’enivrer, et ce, avant même le lycée.
Mickaël Naassila est professeur de physiologie et de biologie cellulaire dans le Groupe de recherche sur l'alcool et les pharmacodépendances à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickael Naassila
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickaël Naassila est professeur de physiologie et de biologie cellulaire dans le Groupe de recherche sur l'alcool et les pharmacodépendances à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude menée par des chercheurs sur une période de trois années, les enfants autorisés à siroter de l'alcool avant l'âge de six ans se révèlent plus susceptibles de boire et de s’enivrer, et ce, avant même le lycée.

Atlantico : D'après cette étude menée par des chercheurs de l'Université de Brown, aux Etats-Unis, les enfants autorisés à siroter de l'alcool avant l'âge de 6 ans seraient plus susceptibles de boire et de s'enivrer par la suite. Ces résultats vous ont-ils surpris ? Est-ce vrai en France ?

Mickael Naassila : Non, cela ne m'a pas surpris ! Des études précédentes ont déjà suggéré qu’un âge précoce de premier contact avec l’alcool est un facteur prédictif de l’usage d’alcool mais cette étude apporte plus de précisions en démontrant un risque plus élevé d’ivresse et d’intensification de la consommation en prenant en compte différents facteurs de confusion environnementaux et individuels (comportement, tempérament, histoire familiale). Ces résultats ne peuvent être généralisés mais il est fort probable qu’on puisse retrouver ces conclusions en France.

Dans quelle mesure un enfant observant ses parents s'enivrer régulièrement est-il susceptible de suivre le même chemin ? Des parents buvant modérément ont-ils une influence sur le comportement de leurs enfants ?

Plusieurs travaux de recherche, dont certains réalisés en France, rapportent que le premier contact avec l’alcool a lieu au domicile familial et que ce sont les parents qui ont laissé leurs enfants goûter l’alcool que ce soit lors d’une occasion particulière, ou non. On sait aussi que le style d’éducation parentale et que la posture des parents vis-à-vis de l’alcool a une influence importante sur les futures consommations. Les enfants dont les parents ont laissé faire seraient plus conscients de la disponibilité de l’alcool, seraient conditionnés à des normes dans lesquelles l’alcool n’est pas dangereux, et présenteraient peut-être un risque plus élevé face aux propriétés renforçantes de l’alcool. Plus que le simple comportement des parents c’est plutôt leur posture vis-à-vis de la consommation d’alcool par un enfant semble importante.

Dans la culture française il est parfois d'usage de faire goûter un alcool aux enfants assez tôt afin de lever un tabou et de décourager les beuveries. Est-ce pertinent ? Comment peut-on encadrer la consommation d'alcool de sa progéniture ?

De nombreux parents laissent leur enfant goûter du vin ou de la bière en pensant que si l’alcool n’est plus le « fruit défendu » l’appel des sirènes sera moins fort et le goût de l’alcool déclenchera une aversion vis-à-vis du produit. Ceci d’autant plus que les parents reconnaissent qu’ils subissent souvent la pression d’autres parents pour laisser leur propre enfant boire. Il s'agit d'une fausse croyance car des travaux ont démontré l’inverse. La permission de boire à la maison et la présence d’alcool sous la main dès l’enfance sont associées avec des risques accrus d’usage d’alcool, d’ivresse voire de "binge drinking" à l’adolescence. Le message à donner suite à ces études est donc plutôt d’être vigilant et de ne plutôt pas laisser ses enfants goûter l’alcool. Il semble aussi que la posture qui serait trop laxiste ou à l’inverse trop stricte et sévère sans expliquer pourquoi il n’est pas acceptable de boire de l’alcool à un âge trop jeune pourrait avoir l’effet inverse de l’effet recherché.

Le vin est souvent la première boisson que les jeunes goûtent, même outre atlantique. En France le vin a une place centrale dans beaucoup de foyers. Y a-t-il un âge à partir duquel faire goûter de l'alcool à ses enfants n'est plus un risque ?

Effectivement le vin comme la bière sont les boissons qui semblent être les plus goûtées dès l’enfance et NON il n’est pas question de donner un âge à partir duquel faire goûter de l’alcool à ses enfants n’est plus un risque. Les études montrent qu’un contact dès l’enfance et jusqu’à l’adolescence augmente le risque de développer une alcoolodépendance tout au long de sa vie. Ainsi il a été montré qu’avoir été en contact avec l’alcool avant l’âge de quinze ans multiplie par environ deux le risque de développer une dépendance (et par cinq le risque d’avoir par la suite un accident de la route lié à une consommation d’alcool) comparativement à une initiation plus tardive vers la fin de l’adolescence. Au final il semble donc important de rester vigilant, cadrant et encadrant et de retarder au maximum l’âge de premier contact. L’idée que goûter l’alcool très jeune serait un facteur protecteur est illusoire.

Tous les indicateurs sont au rouge concernant la consommation excessive d’alcool chez les jeunes, et les jeunes filles rattrapent même les garçons pour le "binge drinking". Il est impérieux de tout mettre en œuvre pour limiter les risques de « dérapage alcool » dès le plus jeune âge et les parents jouent un rôle primordial qu’ils sous-estiment souvent alors que leur enfant est exposé tous les jours à des publicités sur l’alcool même sur le panneau publicitaire de l’arrêt de bus à 10m de l’entrée de l’école primaire et dans l’indifférence générale des adultes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Impossible n'est pas français !

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 05/04/2015 - 23:22
Donner le goût de l'excellence
Dès mes 6 ans, mon parrain m'a appris à apprécier le vin, le très bon vin. Je peux vous assurer que, grâce à cela, j'ai appris l'exigence. Pas question pour moi de boire n'importe quoi, n'importe comment.