En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

07.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 5 heures 32 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 11 heures 19 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 12 heures 53 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 13 heures 22 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 14 heures 14 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 15 heures 31 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 17 heures 8 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 10 heures 36 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 11 heures 31 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 12 heures 47 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 13 heures 5 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 13 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 14 heures 43 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 15 heures 41 sec
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 16 heures 5 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 16 heures 37 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 17 heures 33 min
© Reuters
Le chef du PS tente d'unifier les électeurs de François Hollande
© Reuters
Le chef du PS tente d'unifier les électeurs de François Hollande
L'espoir fait vivre

La social-écologie : quel potentiel électoral pour la dernière trouvaille de Jean-Christophe Cambadélis ?

Publié le 19 mars 2015
L'expression de "social-écologie" participe d'une stratégie électorale destinée à unir les électeurs qui ont assuré l'élection de François Hollande en 2012. La démarche n'est pas circonscrite aux élections départementales des 22 et 29 mars, mais difficile de croire qu'elle parviendra à ses fins, à savoir, fédérer véritablement la gauche et sauver le Parti socialiste.
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est notamment connu pour ses ouvrages publiés sous les pseudonymes Philippe de Commines et Caton.Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), Qui choisir (First editions, 2012), de Moi,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est notamment connu pour ses ouvrages publiés sous les pseudonymes Philippe de Commines et Caton.Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), Qui choisir (First editions, 2012), de Moi,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'expression de "social-écologie" participe d'une stratégie électorale destinée à unir les électeurs qui ont assuré l'élection de François Hollande en 2012. La démarche n'est pas circonscrite aux élections départementales des 22 et 29 mars, mais difficile de croire qu'elle parviendra à ses fins, à savoir, fédérer véritablement la gauche et sauver le Parti socialiste.

Atlantico : Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis était l'invité mercredi 18 mars de France Info. A cette occasion, il a affirmé que le PS n'était pas dans une stratégie de "revival" ni dans une logique nostalgique, comme au lendemain de la victoire de François Mitterrand. D'après lui, le PS est dans une dynamique d'avenir en misant sur la social-écologie. Mais de quoi s'agit-il vraiment ? Croit-il sincèrement, et le PS avec lui, pouvoir sauver son parti avec ce nouveau concept ?

André Bercoff : Je ne vois pas la signification que peut revêtir ce terme. La social-écologie serait-elle l'opposé du capitalisme écologique ? Tout le monde sait que l'écologie est une politique dont la vocation est entre autres choses d'assurer la protection de la planète, la survie des espèces, la lutte contre la pollution, etc. Tout le monde sait, de la même manière, que le social a des objectifs en matière d'amélioration de la condition de vie des populations, de la réduction des inégalités, du mieux-vivre et de la santé… Mais la social-écologie ? A mes yeux cela ne veut rien dire. Cela fait bien longtemps que l'on aurait pu faire de la social-écologie. Mais si cela avait été le cas, nous l'aurions su. Ce concept est un couteau sans lame, auquel il manque le manche !

De fait, la question n'est pas tant de savoir si Jean-Christophe Cambadélis croit à la social-écologie. J'espère qu'il y croit ! Mais ce n'est pas avec des slogans de ce type que l'on peut prétendre sauver quoi que ce soit. Le Parti socialiste ne peut se sauver que s'il retrouve une politique et une cohérence qu'il a perdues. C'est d'ailleurs la même chose pour les autres partis. Tous doivent répondre à une crise de trois ordres : économique, identitaire et du pouvoir, dont les différents volets se juxtaposent de manière explosive. Et c'est en y répondant qu'ils seront jugés. Ce n'est pas en mettant un cautère sur une jambe de bois – ce qu'est la social-écologie – que l'on résoudra cette crise.

Quel est le degré de compatibilité du PS avec l'écologie ?

Il est du même ordre que celui des autres partis, Europe Ecologie Les Verts y compris. Il y a peu, José Bové a très bien analysé qu'il y avait les gauchistes à la Cécile Duflot, les ambitieux à la Jean-Vincent Placé… Mais entre les deux, où est le parti écologiste ? Il faut que les politiques arrêtent d'utiliser des slogans cache-misère et donnent des preuves concrètes de ce qu'ils sont en train de faire ! Que font concrètement les partis qui représentent supposément l'écologie ? Les discours n'ont plus aucun sens, ils sont dépassés avant même d'être prononcés. Ce sont les actes et les mesures qui comptent aujourd'hui.

Se positionner sur une social-écologie – et tenter donc de fédérer un parti qui n'a représenté que 2,3% de la population française en 2012 – peut-il être payant ? Qu'en pensent les électeurs du Parti socialiste ?

Aujourd'hui, les électeurs sont devenus des "consommacteurs". Dans un monde d'information à la nanoseconde, il est possible de tout promettre mais le risque est de ne pas tenir ses promesses et agir. Bien sûr, on peut espérer voir des rassemblements électoraux, mais si rien n'est prouvé, les électeurs resteront chez eux et c'est l'abstention qui gagnera. Je suis assez sceptique vis-à-vis du potentiel de mobilisation de ce type de discours, peu importe qu'il s'agisse de social-écologie ou d'autre chose. Cela reste des étiquettes. Par conséquent, je doute que la social-écologie mobilise en masse les électeurs socialistes ou écologistes.

Ne peut-on pas y voir simplement une stratégie opportuniste destinée à fédérer tant bien que mal les sympathisants écologistes autour des candidats PS en prévision des élections départementales dont le premier tour aura lieu ce weekend ?

C'est un peu leur mal ! Il ne faut pas leur jeter la pierre. L'objectif des politiques est d'attirer les électeurs. Par conséquent ils brandissent tous les discours, les slogans, les invitations et autres postures possibles – certaines sont sincères, ce n'est pas là le sujet – mais aussi longtemps qu'elles resteront des postures et seront perçues comme telles, il s'agira en vérité d'impostures. Or, c'est bien à cela qu'il faut veiller, que les postures ne deviennent pas des impostures.

Concernant les élections départementales, ce serait une forme de SOS, mais je pense que l'expression de social-écologie recouvre une stratégie électorale qui consiste à regagner et unir pour des échéances plus longues, surtout pour l'élection présidentielle. L'objectif est de renouer les forces qui ont fait élire François Hollande en 2012.

Ce nouveau concept est-il une preuve supplémentaire que le socialisme a bel et bien disparu des ondes radar en France, et que le PS est incapable de se réinventer ?

Il y a, à mon avis, une ossification incontestable du Parti socialiste à l'heure actuelle. Mais ce n'est pas par hasard non plus que l'UMP a décidé de changer de nom ! Nous assistons à mes yeux à une ossification de la plupart des partis de gouvernement. L'histoire est arrivée au bout du chemin. Désormais, il leur est nécessaire de changer complètement de donne, ou à défaut, de chemin. Le Parti sociale est dans ce cas, il flotte et court après ses électeurs en agitant une lanterne. Actuellement, il s'agit de la social-écologie. Demain, de la lutte contre le racisme ? Cela ne prend pas en compte le fond de la question : les électeurs sont des "consommacteurs". Ils veulent voir et juger sur pièce, dans le bon sens de la relation qualité-prix. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

07.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 20/03/2015 - 08:06
le Cambadelis ! pauvre garcon .
Il essai de se racrocher aux branches comme il peut ! Si quelqu'un pouvait s'allier avec lui pour qu'il puisse continuer a bouffer si non c'est pôle emploi,enfin pôle emploi a 15000 €