En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

03.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

04.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

05.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

06.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

07.

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 38 min 33 sec
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 4 heures 13 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 5 heures 41 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 8 heures 12 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 21 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 1 jour 22 min
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 4 heures 33 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 5 heures 18 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 7 heures 56 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 18 heures 56 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 22 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 1 jour 35 min
© Reuters
© Reuters
La fleur au fusil

“Sale Français, sale soldat ! Sors de ta voiture ! On va tous vous baiser !”

Publié le 25 février 2015
Le militaire est resté calme. Très calme. Sans doute a-t-il obéi aux consignes.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le militaire est resté calme. Très calme. Sans doute a-t-il obéi aux consignes.

Il faut lire avec attention – chaque détail compte – le récit qu’a fait le Procureur de la République de Carcassonne de la mésaventure (appelons ça comme ça…) survenue à un parachutiste du 3ème RPIMA. Le jeune soldat, qui venait de quitter la caserne Laperrine au volant d’un véhicule banalisé du régiment, devait se rendre à la zone technique de Romieu, où sont stockés les matériels roulants du régiment. Empruntant l’avenue Henri-Gout et alors qu’il était arrêté à un feu rouge, le militaire a vu un "jeune" sortir du véhicule le précédant.

Armé d’un couteau et d’une bombe lacrymogène, l’agresseur s’est porté à hauteur de la voiture du soldat et lui a lancé une bordée d’insultes. "Sale Français, sale soldat ! Sors de ta voiture, tu as vu ce qui est arrivé à Charlie Hebdo et à ces sales flics ! T’inquiète pas, ça va bientôt t’arriver quand on va tous baiser… le RPIMA !" Il est remonté ensuite à bord de son véhicule. Mais le "jeune" n’a pas pour autant renoncé. Il a suivi le militaire jusqu’à la zone militaire de Romieu avant de disparaître. A première vue, il ne s’est rien passé de très grave. Le soldat est sain et sauf. Son agresseur aussi.

Nous vivons, paraît-il, une époque tendue : attentats, plan Vigipirate… Il est donc vraisemblable que la hiérarchie militaire donne de très strictes consignes de modération et de retenue à ceux qu’elle a sous ses ordres. Peut-être quelque chose du genre "faites l’amour, pas la guerre". Le troisième RPIMA est une de nos unités d’élite. Les parachutistes sont soumis à de rudes entraînements physiques et excellent dans les sports de combat. Vous pensez donc que le soldat ainsi agressé aurait pu sortir de sa voiture et maîtriser son agresseur ? Erreur, funeste erreur. Ce n’est pas ce qu’on lui a dit de faire…

Le voyou qui lui avait promis le sort des dessinateurs de Charlie Hebdo, encouragé sans doute par la placidité du militaire, l’a suivi avec son véhicule. Et vous pensez – va-t-en-guerre que vous êtes – que le parachutiste aurait pu le bloquer avec sa voiture, descendre, lui mettre la main au collet et le traîner chez les flics ? Vous êtes de nouveau dans l’erreur. Car il y aurait pu y avoir des coups et des blessures. Et ça l’armée, pénétrée de l’esprit du 11 janvier (tous frères, tous amis, tous unis), n’en veut pas.

Cet incident est à rapprocher de l’agression subie par des soldats qui protégeaient une synagogue. Ils ont été lardés de coups de couteaux et n’ont pas tiré. Comme dans la police, l’armée juge certainement, dans sa grande sagesse, que la riposte doit être proportionnée à l’attaque. Un fusil contre un couteau, ça ne se fait pas… Il convient donc de revoir de fond en comble nos règlements militaires.

Dorénavant les soldats n’auront plus de fusil, mais des couteaux dont ils auront appris à se servir. En référence à ce qu’il s’est passé à Carcassonne, où l’uniforme du 3ème RPIMA valait cible, peut-être pourrait-on aussi envisager que nos militaires soient désormais habillés en civil ? Ou alors – solution plus simple – pourquoi ne fait-on pas appel à la police pour protéger nos soldats ? Mais qui alors protégera la police ? Ah ça, je ne sais pas, je ne suis pas ministre…

Philippe Muray, qui savait tant de choses et les disait si bien, s’exclama un jour, s’adressant aux djihadistes, à leurs comparses et à leurs admirateurs : "c’est nous qui gagnerons car nous sommes les plus morts". Il savait que notre société était devenue un astre éteint. A Carcassonne, on a planté un clou supplémentaire dans son cercueil. Une autre citation maintenant. De Poutine, qui n’a jamais fait dans la dentelle : "Nous irons buter les terroristes jusque dans les chiottes". Ce n’est pas le genre de la France. En conséquence de quoi il faut s’attendre à ce qu’on bute bientôt nos soldats jusque dans leurs casernes. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (34)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
protagoras
- 01/03/2015 - 11:04
Les bienfaits
de l'immigration sont là et cela ne fera qu'empirer. On n'en doute pas ! C'est pour cela que le sieur Valls, cet immigré catalan de fraîche date, vient nous parler de l'honneur de cette France bafouée par le FN et qu'il a tant aimé avant même que d'être né !!
Benino
- 28/02/2015 - 08:38
Lá France a peur...
Et ce soldat, seul dans sa voiture, menacé par le couteau d'un forcené hurlant de haine, que vouliez vous qu'il fit ? Qu'il mourut disent les planques du canapé. Ou qu'un beau désespoir alors le secourut, disent les belles âmes...
Lá France a peur. Les temps farouches arriveront sans que les politiques bougent leur cul parcequ'ils sont mort de trouille a l'idée de perdre les prochaines élections.
Liberte5
- 27/02/2015 - 19:29
Quels sont les ordres?
La police , la gendarmerie et l'armée reçoivent des consignes:"surtout pas de vagues". Cela fait trente ans que cela dure. Pendant longtemps, la violence dans les cités et les écoles a été occultée par les politiques et les médias. La hiérarchie que ce soit dans la police, la gendarmerie ou l'armée s'est tue, a cautionné. Je ne compte pas sur la police, la gendarmerie ou l'armée pour rétablir l'ordre dans ce pays. Chacun pense avant tout à sa carrière. Les généraux qui parlent sont à la retraite et il y en a peu. C'est un constat.