En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 3 heures 46 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 5 heures 18 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 6 heures 34 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 9 heures 10 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 10 heures 14 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 15 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 1 jour 2 heures
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 4 heures 24 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 6 heures 2 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 8 heures 28 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 9 heures 50 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 13 heures 19 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 14 heures 13 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 1 jour 2 heures
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 1 jour 2 heures
© REUTERS/Toru Hanai
© REUTERS/Toru Hanai
Nippon ni mauvais

Avis aux sceptiques des Abenomics : c’est fait, après 20 ans, le Japon sort de la déflation

Publié le 18 février 2015
Alors que la zone euro peine toujours à sortir de la grande récession en ce début 2015, le Japon publiait les chiffres de sa croissance pour le quatrième trimestre 2014. Entre sortie de la déflation et forte création d’emplois, les "Abenomics" sont en train de porter leurs fruits.
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la zone euro peine toujours à sortir de la grande récession en ce début 2015, le Japon publiait les chiffres de sa croissance pour le quatrième trimestre 2014. Entre sortie de la déflation et forte création d’emplois, les "Abenomics" sont en train de porter leurs fruits.

C’est dans une ambiance relativement discrète que le gouvernement japonais dévoilait les derniers chiffres de la croissance du pays. Et pour le 4e trimestre 2014, la croissance du Japon atteint 2.2% en termes réels, soit un chiffre plus modéré que les attentes du marché, fixées à 3.6%. Après des débuts en fanfare, le programme économique nommé Abenomics serait-il finalement une déception ?

La première réponse à cette question consiste à s’intéresser à la situation déflationniste que le pays connaît depuis le début des années 90 et plus intensément encore depuis 1997. Et là, la réponse est très nette ; la réussite est totale, car pour la première fois depuis plus de 10 ans, le pays s’est enfin défait de l’étau de la déflation, comme le démontre les chiffres du déflateur du PIB présentés ci-dessous :

Graphique : Déflateur du PIB, Japon

Une situation qui, dans un second temps, conduit à s’intéresser de plus près aux derniers chiffres de la croissance japonaise. Car si le dernier trimestre a bien progressé de 2.2% en termes réels, les chiffres nominaux (tenant compte de l‘inflation) témoignent d’un rythme bien plus élevé, soit 4.4% de croissance au dernier trimestre. De quoi souligner la vigueur de la reprise japonaise suite au ralentissement survenu à la mi 2014, conséquence directe de la hausse de la TVA de 5 à 8% en avril dernier, et qui avait alors profondément impacté le consommateur japonais.

Du côté de l’emploi, les résultats méritent également d’être détaillés. Depuis l’arrivée de Shinzo Abe au pouvoir, soit depuis décembre 2012, le taux de chômage du pays a pu se contracter, passant de 4.3% à 3.4%.

Graphique : Taux de chômage au Japon en % (Source: Cabinet Office)

Une baisse des chiffres du chômage qui pourrait être considérée comme mineure si on ne prenait pas le soin de décomposer l’ensemble des chiffres. D’une part, la baisse du nombre de chômeurs atteint 520 000 personnes :

Graphique : Nombre de chômeurs au Japon (* 10 000)

Et d’autre part, le nombre d’emplois créés est lui beaucoup plus impressionnant, soit plus de 1.310 millions d’emplois créés par l’économie japonise depuis décembre 2012 :

Graphique : Nombre de personnes employées au Japon (* 10 000)

Il existe donc un curieux différentiel de 800 000 emplois, entre d’une part la baisse de 520 000 chômeurs et d’autre part l’arrivée de 1.310 millions de nouveaux employés. Une différence qui ne peut s’expliquer que par la progression de la population active japonaise au cours de la même période. En d’autres termes, l’économie japonaise a attiré une partie de la population qui était alors exclue du monde du travail.

Et la justification de cette curiosité se trouve dans une autre promesse des Abenomics; mieux  insérer les femmes dans le marché de l’emploi. Les résultats sont impressionnants : ce sont 950 000 femmes qui ont rejoint les chiffres de la population active japonaise depuis l’arrivée de Shinzo Abe au pouvoir. Et ce, malgré une population totale en déclin.

Ainsi, sur les 1.310 millions d’emplois créés depuis la fin 2012, 280 000 ont été octroyés à des hommes et 1.030 millions à des femmes. Cette réussite des "womenomics", autre promesse de campagne, a ainsi permis au pays de voir sa population active totale progresser malgré le vieillissement continu de la population.

Sortie de la déflation, croissance à nouveau vigoureuse, forte création d’emplois, baisse du chômage, meilleure insertion des femmes au  sein de l’économie, la réussite du gouvernement Abe est difficilement contestable sur le plan économique. Des résultats qui doivent beaucoup à la nouvelle politique monétaire mise en place par Haruhiko Kuroda, Président de la Banque du Japon depuis le premier trimestre 2013. Et pourtant, la petite musique laissant entendre que les Abenomics sont un échec total continue de faire son chemin. Cela permet sans doute d’éviter de se poser des questions.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 19/02/2015 - 00:36
Ah, ils ont du mal à accepter la realité des chiffres!
...une maladie française héritée du trotskysme: ne jamais reconnaitre que la politique des autres fonctionne, lorsque la politique française patine dans la semoule gauchiste...
henir33
- 18/02/2015 - 12:08
hirondelle
une hirondelle ne fait pas le printemps, on ne saurait juger la politique d'Abe sur des résultats provisoires et la dette insoutenable continue de croître jusqu'à l'écroulement le jour où les japonais ne seront plus en mesure de financer leur Etat à cause du déséquiliobre des retraites

et le PIB brut non corrigé de l'inflation n'a pas de sens
john mac lane
- 18/02/2015 - 11:11
la monnaie de singe ne dure qu temps
L inversion de la courbe qui ne durera qu un ete et des taxes et augmentations de tva qui dureront des generation. Des dettes sur des siecles....a ce prix la les responsables qui agittent les flonflons du jour dirons dans 2ans. On a pas ete assez loin. ...voila pourquoi ca s ecroule. Reprenons une bonne dose de dettes sur les generations suivantes....